Jamais trop jeune pour devenir un expert des médias! Mais l’enfant doit être accompagné par un adulte pour surfer sur Internet.

Conseils d’éducation aux médias

Internet Les enfants sont de plus en plus connectés et de plus en plus tôt via smartphones, tablettes et autres ordinateurs. Voici quelques astuces pour les initier judicieusement aux nouveaux médias.

Environ 98% des ménages suisses avec enfants ont accès à Internet, selon les derniers chiffres de l’Office fédéral de la statistique. Il est demandé aux parents de ne pas laisser leurs rejetons surfer sans surveillance sur la Toile, via les tablettes, les ordinateurs, les smartphones etc. Voici quelques astuces:

  • Les spécialistes qui travaillent sur la thématique des jeunes et des médias préconisent de ne pas laisser les enfants de moins de 3 ans utiliser des appareils électroniques tels les smartphones, les tablettes et les ordinateurs. Ceux-ci devraient d’abord apprendre à trouver leurs repères dans le monde réel.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

  • Les adultes doivent montrer l’exemple. Celui qui a les yeux rivés en permanence sur son smartphone peut difficilement interdire à son rejeton d’en faire autant.
  • Le programme national Jeunes et médias met les jeunes en garde contre l’importance excessive accordée aux médias tels la télévision, les smartphones, les jeux vidéo, les ordinateurs ou les tablettes, en les présentant comme quelque chose de désirable. Par exemple, en les utilisant pour punir ou récompenser. En effet, cela peut donner à l’enfant l’impression que ces choses sont plus importantes que d’autres.
  • Il est judicieux d’accompagner davantage les enfants jusqu’à l’âge de 13 ans lorsqu’ils utilisent Internet, et ensemble, de chercher et de regarder des contenus adaptés à leur âge. Il y a de bonnes raisons pour que les profils sur les réseaux sociaux ne soient autorisés qu’à partir de l’âge de 13 ans.
  • Pour toutes les tranches d’âge: convenez d’une durée d’utilisation hebdomadaire ou quotidienne pour que l’utilisation demeure raisonnable. Le soir, à partir d’une certaine heure, il faut éteindre les appareils électroniques pour éviter les troubles du sommeil.
  • Parlez à votre enfant des dangers du web, tels la pédophilie, le harcèlement, les contenus payants ou traumatisants. Encouragez-le à vous poser des questions.
  • Généralement, on déconseille d’équiper ses enfants de téléphones portables avant l’âge de 12 ans. S’ils ont besoin d’un téléphone plus tôt, il ne doit pas s’agir d’un smartphone mais d’un appareil simple aux fonctions basiques.

Découvrez nos blogs

Coopération propose sept blogs aux internautes. Le multimédia et les réseaux sociaux sont bien représentés avec nos deux spécialistes. Le voyage est aussi à la fête avec une famille en tour du monde et des impressions de Berlin. Un psychologue répond aux questions des lecteurs. Le sport n’est pas oublié avec ses légendes et le professeur Biceps qui muscle… le cerveau avec des conseils sur le français. Bonne lecture!

Les blogs de Coopération

Pour les petits budgets

Le Honor 4X de Huawei, avec son écran 5,5, s’apparente à une phablette (ndlr: mot-valise issu de la contraction de phone et de tablette). Il a une résolution de 1280 × 720 px et affiche 16 millions de couleurs. La mémoire interne de 8 Go est extensible à 32 Go avec carte micro-SD. Ses 2 Go de mémoire vive et son processeur de 1,2 GHz 8 cœurs avec architecture 64 bits contribuent à un bon rapport qualité-prix pour un smartphone. L’appareil photo principal affiche une résolution de 13 mégapixels, le frontal développe jusqu’à 5 mégapixels. Le Honor 4X est un appareil double SIM (pour Micro SIM). Android 4.4 est préinstallé – Android 5.0 sera disponible comme mise à jour. Le Honor 4X de Huawei est en vente au prix de 198 fr. sur microspot.ch.

Puzzle pour la famille

Tangram HD favorise la représentation dans l’espace des jeunes et des moins jeunes. L’application, conçue de manière attrayante, propose de reformer différents animaux, chiffres et objets du quotidien à partir de pièces de puzzle colorées. Grâce à une navigation directionnelle et rotative, on peut tourner ou inverser les pièces qui se posent côte à côte. Le jeu convient comme passe-temps divertissant, mais a cependant un léger potentiel addictif… Il peut donc se jouer plus longtemps. Il est ainsi préférable que les parents déterminent une durée maximale d’utilisation avec les enfants.

Appli «Tangram HD» de Pocket Storm, disponible gratuitement pour Android.

Annina Striebel
Photo:
Getty Images, SP
Publication:
lundi 28.09.2015, 14:09 heure

Annina Striebel

.

Publication:
lundi 28.09.2015, 14:09 heure