Jean-Claude Chapuisat, responsable ressources humaines Coop Suisse romande, répond à quelques questions suite à l’obtention du prix Bilan.

Coop, un employeur modèle

Coop Suisse romande décroche une première place au prix Bilan des meilleurs employeurs 2018 pour la catégorie «grandes entreprises».

Quels sont les points qui ont fait la différence?

Plusieurs éléments, mais pêle-mêle je dirais les avantages liés à notre convention collective, le congé paternité, les vacances des collaborateurs (8 semaines à 63 ans) ou encore les récompenses des jubilaires après 10, 20, 25, 30, etc. années de service. Nous sommes aussi très forts dans la formation, côté apprentissage, nous sommes reconnus comme un employeur exemplaire avec un taux de réussite de 98%.

Une quatrième place pour toutes les catégories confondues, des marges de manœuvre pour progresser dans ce classement spécifiquement?

Nous allons déjà analyser et s’inspirer des points forts de ceux qui sont sur le podium. Ce classement est aussi là pour ça. Mais les deux premiers, par exemple, sont des multinationales qui fonctionnent un peu sur un modèle dit à l’anglo-saxonne.

Quels projets sont en cours actuellement?

Plusieurs événements liés au bien-être, à la santé et aux familles sont programmés. Comme une randonnée offerte aux collaborateurs et à leur famille ou des actions santé proposées aux 50 ans et plus et aux apprentis. Il y a d’autres surprises, je ne vais pas tout citer.

Un tournoi de volley pour tous, une journée pour les retraités, un service social gratuit, l’engagement est déjà important, non?

Oui, mais il faut toujours être à l’écoute. D’ailleurs un des critères relevés par «Bilan» est l’enquête Veritas que nous menons tous les trois ans. C’est un bilan général sur le climat de travail.

Des réactions internes à l’obtention de ce prix?

Un sentiment de fierté. Cela développe aussi la culture d’entreprise et d’appartenance. Ce qui est une immense récompense pour Coop Suisse romande.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Sophie Dürrenmatt
Photo:
Nicolas de Neve
Publication:
lundi 11.06.2018, 12:50 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?