Équipé d’une machette et arborant un maillot du Bayern Munich, un agriculteur de la province de Bolikhamxay récolte des tiges de rotin.

Corbeilles de Pâques en rotin du Laos

Double projet Acheter une corbeille de Pâques Oecoplan permet de soutenir la protection de la forêt tropicale laotienne et les agriculteurs de la région du Mékong.

Le mot rotin fait immédiatement penser à des meubles de jardin tressés et à des corbeilles artisanales. Mais à quoi peut bien ressembler la plante utilisée et d’où vient-elle? Dans le cas des corbeilles de Pâques Oecoplan, qui se vendent très bien au printemps, elle vient de la province de Bolikhamxay, au cœur du Laos. Il y a onze ans, la Fondation WWF y a monté un projet pour préserver les forêts tropicales d’Asie du Sud-Est. La surexploitation du rotin au Vietnam voisin menaçait alors de disparition de nombreuses variétés de ces plantes dans la région du Mékong. Au Laos, cette tige de la famille des palmacées poussait toutefois encore en abondance, notamment grâce à l’interdiction des exportations de matières premières. Le WWF a eu l’idée d’unir protection de la nature et démarche sociale dans un projet. En s’associant à Coop, il a trouvé un partenaire idéal pour garantir les ventes et la certification FSC. Le «Forest Stewardship Council» (FSC) s’engage pour une gestion durable des forêts et une chaîne de production transparente des produits forestiers jusqu’à leur arrivée en magasin.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Pas de rotin sans forêt

Dans la province de Bolikham­xay, la majorité des habitants vit de l’agriculture, notamment des petites rizières, voire, dans une moindre mesure, de l’élevage du bétail. Mais la saison des moussons les condamne à l’inaction. Cela a changé avec le projet Rotin. Désormais, ils récoltent cette plante durant l’année et transforment les tiges en corbeilles à la saison des pluies. Celles-ci sont ensuite autorisées à l’exportation.
Il existe près de 600 espèces de palmiers à rotin, mais seules deux d’entre elles sont exploitées pour les corbeilles de Pâques Oecoplan: Calamus solitarius et Calamus gracilis. Les tiges sont poreuses, ce qui les rend élastiques. Après la récolte, elles sont écorcées, blanchies dans l’eau bouillante pour tuer les parasites et accroître leur élasticité, puis séchées. Une fois ces étapes effectuées, le tressage peut commencer.
La particularité du rotin tient au fait qu’il ne pousse pas dans des plantations, car il a besoin d’arbres auxquels grimper. S’il est déraciné lors de la récolte, il ne repousse pas. Au Laos, il est donc simplement coupé. La quantité récoltée est également fixée: chaque village doit respecter un plan de gestion qui répartit la forêt en différentes zones. Cette régulation permet de garantir la reconstitution des stocks, et ainsi de conserver la certification FSC de la forêt.
Les contrôles obligatoires servent à s’assurer que les villages suivent les plans établis. Cette activité complémentaire a permis aux petits agriculteurs laotiens d’augmenter leurs revenus de 30% en moyenne. Ils sont ainsi devenus les gardes forestiers de leurs forêts. En les protégeant, ils garantissent leur propre existence et celle de leurs villages. En effet, 17% des gains de l’activité liée au rotin sont investis dans un fonds commun pour la formation et la santé. De quoi rendre le label «Made in Laos» encore plus intéressant.

Corbeilles aux œufs d’or

Un revenu 34 fois plus élevé grâce au rotin

Un exemple extrême où le revenu mensuel d’un ménage correspond à l’équivalent de 2 fr. 50 sans rotin et 85 fr. 50 avec. Source WWF

Des actes pour le bien-être de tous

www.des-paroles-aux-actes.ch/338
Toutes les paroles aux actes

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Fabian Kern

Infographie: Caroline Koella

Photo:
Thippakone Thammavongsa/WWF Laos, Heiner H. Schmitt
Publication:
dimanche 09.04.2017, 12:45 heure

Retrouvez toutes nos recettes


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?