Couleurs et parfums ensorcelants

Le parc botanique San Grato à Carona fait plonger ses visiteurs dans une ambiance naturelle extraordinaire et offre une vue exceptionnelle sur les alentours. Et c’est gratuit!

Sur plus de 62 000 m2 se mêlent couleurs et parfums, avec l’une des plus importantes collections d’azalées, de rhododendrons et de conifères du Tessin. La vue est exceptionnelle, embrassant la région jusqu’aux sommets des chaînes alpines. Le parc botanique San Grato à Carona, à 960 m, entre le mont San Salvatore et l’Arbostora, se prépare à entrer dans sa saison la plus merveilleuse. «Notre parc est ouvert 365 jours par an et il est gratuit. Il offre de belles surprises même lorsqu’il pleut ou neige», rappelle Andrea Ghirlanda, vice-directeur de l’office de tourisme de Lugano, propriétaire du terrain.

Les hôtels

Une histoire extraordinaire

L’histoire du parc botanique San Grato est originale. Jusqu’à la fin des années 1940, c’était une forêt de hêtres appartenant à la noblesse locale. Transformé d’abord en pré pour chevaux, il devient un parc botanique une dizaine d’années plus tard grâce à une impulsion de l’entrepreneur Luigi Giussani. «Giussani était un visionnaire, explique Andrea Ghirlanda. Il a fait importer des espèces de plantes spécifiques pour exploiter au mieux le potentiel de la terre acide et riche en porphyre du terrain. C’est pourquoi on trouve ici des arbres qui ne poussent normalement que dans des régions lointaines, en Asie.»
À la fin des années 1990, le parc décide de miser sur la qualité en initiant un remodelage complet pour séduire davantage. Ce mandat est confié à deux célèbres architectes paysagistes tessinois, Giorgio Benicchio et Andrea Branca. «L’idée, se souvient ce dernier, était de créer un site attractif douze mois par an. Le promeneur doit toujours trouver quelque chose d’intéressant, même lorsque la floraison des azalées est terminée.» «Le parc était déjà très beau avant notre intervention, ajoute Giorgio Benicchio. Mais sur le terrain, on était facilement désorienté par la densité de la végétation. Nous avons donc pris le parti de dessiner cinq parcours thématiques destinés à des publics différents.»
Pour les deux experts, le détail du projet est important. «Il y a le sentier botanique, avec la nomenclature de tous les conifères présents dans le parc, explique Giorgio Benicchio. Le chemin artistique avec de nombreuses oeuvres d’artistes tessinois exposées à ciel ouvert. Sur près de 2 km, le sentier panoramique permet au visiteur d’admirer des paysages exceptionnels.» Andrea Branca complète: «Pour les enfants et les familles, nous avons conçu le chemin des fées, une invitation au rêve éveillé. Pour terminer, le chemin relax propose 1,5 km de régénération et de fascination aux personnes stressées. Les travaux ont été réalisés successivement et le parc s’est développé étape par étape. Nous avons créé une aire de jeu qui rencontre aujourd’hui un grand succès. Il y a même un labyrinthe pour petits et grands.»
Chaque année, des dizaines de milliers de personnes visitent le parc botanique San Grato. Elles viennent pour y trouver paix et énergie», affirme Andrea Ghirlanda.