Croyances et vérités autour des cheveux

Shampoing & Cie On entend tout et son contraire quand on parle de soins capillaires. Il est temps de démêler le vrai du faux.

«

Prendre soin de ses cheveux demande de la discipline»

Clarisse Grosjean, responsable régionale des salons de coiffure Gidor

Se laver les cheveux tous les jours fait du bien

FAUX «Cela agresse le cheveu. Il se met à regraisser, car cela active la glande sébacée», explique Clarisse Grosjean, responsable régionale du groupe de salons de coiffure Gidor pour la Suisse romande. Mais pas question de tomber non plus dans l’autre extrême, le no-poo, tendance actuelle qui consiste à se passer complètement de shampoing. «Un lavage tous les deux à trois jours suffit. On croit que la femme a naturellement les cheveux brillants. Dans la réalité, ils ne le sont que le premier jour.»
Par contre, de temps en temps, en vacances par exemple, on peut leur donner congé et ne pas les laver. «Comme pour la peau, on a tendance à trop utiliser de produits», souligne la spécialiste.

Il faut recouper régulièrement les cheveux

VRAI «Prenez le jardin: pour obtenir un beau gazon fort, il faut couper régulièrement l’herbe.» Le cheveu s’abîme en poussant, ses pointes deviennent fourchues. On devrait couper au moins 1 cm tous les trois mois, «davantage pour les coupes courtes». Le cheveu vit des cycles de sept ans: il pousse, s’arrête et finit par tomber, nous enseigne Clarisse Grosjean. «Ensuite, le facteur héréditaire peut entrer en ligne de compte, pour la rapidité de la repousse ou la perte des cheveux.»

On peut utiliser le même shampoing toute l’année

FAUX D’un côté, il faudrait adapter le shampoing à la saison: protection contre le soleil en été, soin nourrissant en hiver. De l’autre, le shampoing est «comme un médicament: au bout d’un moment, les cheveux s’habituent et l’effet s’amoindrit», compare Marine Plançon, co-manager du salon Gidor de Railcity, à Genève. Les deux expertes recommandent d’alterner trois marques différentes pour dynamiser la chevelure, tout en respectant ses besoins – shampoing pour cheveux gras, secs, colorés…

Il ne faudrait pas fœhner les cheveux tout le temps

VRAI ET FAUX Tout dépend de la puissance du sèche-cheveux, de sa chaleur et de la distance à laquelle on le tient. Dans l’idéal, on devrait appliquer une protection thermique, sous forme de gel ou de shampoing, avant de les sécher. «Prendre soin de ses cheveux demande de la discipline, comme pour se brosser les dents ou aller courir», insiste Clarisse Grosjean.
De même, attention avec le fer à lisser, qui ne doit pas être trop chaud. «Il ne faut l’utiliser que pour la finition, sans en abuser, après avoir fait le brushing, prévient Marine Plançon. Et le moins possible sur un cheveu traité chimiquement.»

Les pellicules sont un signe de mauvaise santé de la chevelure

FAUX Outre l’utilisation de produits inadaptés ou un rinçage mal effectué, les pellicules agissent plutôt comme un révélateur de la santé intérieure, et peuvent avoir plusieurs causes comme le stress ou une mauvaise alimentation. Elles ne se transmettent pas par gènes. «Lorsqu’on connaît la provenance du problème, on peut les traiter. Mais les gens ne sont pas toujours prêts à entendre qu’ils devraient entamer une introspection. Parfois, plus tard, ils viennent nous remercier», raconte la co-manager.

Les masques sont inutiles

FAUX «C’est même primordial, tonne Clarisse Grosjean. Le masque agit comme de la vitamine C, on nourrit le cheveu et on lui donne ce dont il a besoin.» Idéalement, il faudrait répéter le geste une fois par semaine. Selon le type de cheveu et les agressions qu’il subit, on utilise un produit différent. «Le diagnostic peut s’effectuer dans un salon de coiffure. Parfois, nous employons un appareil qui scanne la chevelure, afin d’en mesurer l’érosion.» Quant aux produits, on peut les fabriquer soi-même, soit avec de l’huile d’argan ou d’olive, selon les propriétés recherchées. Mais à la longue, pour davantage d’efficacité, on passera aux crèmes professionnelles. «Je le répète, il n’y a pas de mauvais produits, seulement de mauvais usages.»

Il faut éviter les teintures et permanentes quand on est enceinte

PLUTÔT FAUX «Il n’y a pas d’interdiction, mais en revanche beaucoup de croyances», répondent les spécialistes, qui précisent que les produits utilisés aujourd’hui sont beaucoup moins nocifs qu’autrefois. Pour autant, ces produits pénètrent dans le cuir chevelu. «On leur dit que le cheveu peut réagir différemment, à cause des hormones. Nous leur proposons de faire des teintures plus douces, ton sur ton. Quant aux permanentes, elles sont de toute façon passées de mode.» La perte de cheveux qui suit souvent un accouchement est signe d’un manque de vitamines. «Il faudrait commencer un traitement directement après la naissance, pour fortifier les glandes et les cellules souches.»

La perte de cheveux est signe que quelque chose ne va pas dans le corps

VRAI Et pas seulement dans le corps. «Un jour, j’ai demandé à une cliente, qui perdait beaucoup de cheveux, ce qu’elle avait peur de perdre. Elle m’a répondu son mari», se souvient Clarisse Grosjean. «Après un accident de voiture, pendant plusieurs semaines, je ne reconnaissais plus mes cheveux», indique Marine Plançon. Les cheveux reflètent l’état d’âme et les mauvaises passes. Toutefois, il faut aussi tenir compte de la part héréditaire… chauve de famille ou caractère anxieux hérité qui fait tomber les cheveux.

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Mélanie Haab

Rédactrice

Photo:
Alamy
Publication:
lundi 21.09.2015, 15:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?