Les méduses sont fragiles et mystérieuses. Mieux vaut les laisser à l’océan. Ou les contempler dans un zoo.

Curieuses méduses

Elles sont tendance chez 
les aquariophiles… de pointe. 
Leur présence dans un aquarium enchante, mais elles 
sont très difficiles à soigner.

Les humains n’ont pas de limites quand il s’agit de frimer. Dernière tendance dans la rubrique animaux de compagnie, les méduses! Comment s’en occuper, telle est la question. Disons-le immédiatement: renoncez! Laissez cette merveille aux bons soins de mère océan, qui mieux que n’importe quelle bonne volonté, sait les bercer et leur permettre de vivre selon leur constitution. Car les méduses ne savent pas nager à proprement parler. Elles se propulsent en ouvrant et refermant leur ombrelle, un peu comme un mouvement de parapluie. De fait, elles ne résistent pas aux courants qui les entraînent. Raison pour laquelle, enfermées dans un banal aquarium, soit elles tombent au fond, soit elles se cognent contre les angles, où elles restent coincées, et meurent de toute façon.

Afin de leur permettre de vivre correctement (pas plus d’un an), l’aquarium doit être cylindrique et offrir un léger flux d’eau circulaire et continu. Dès que le mouvement est trop violent, ilaspire l’animal, incapable de résister. La fin est inévitable.
De plus, la méduse, fort élégante dans son milieu, exige beaucoup de nourriture (plancton, phytoplancton), chère à l’achat. Constituée d’environ 98% d’eau et de 2 à 3% de matière sèche, elle se faufile dans le moindre interstice. Les systèmes de filtration de l’eau classiques sont donc pour elle un piège mortel.
«Seul, un véritable passionné d’aquariophilie parviendra à leur offrir de bonnes conditions d’existence», insiste Jean-Bernard Borruat, notre spécialiste poissons. Evidemment, celui qui réussit à les élever dans un aquarium lumineux ne peut qu’admirer ce spectacle ondoyant et légèrement fluorescent. Apparue sur terre il y a plus de 600 millions d’années, la méduse n’est pas à la disposition de l’homme pour satisfaire une mode. D’ailleurs il existe maintenant de très beaux aquariums spéciaux avec méduses artificielles en silicone, de parfaites illusions qui épargnent cet animal fragile et mystérieux.

Petit rappel: ils aiment jouer

Nos animaux de compagnie ont absolument besoin de stimulation. Enfermés en appartement, ils connaissent eux aussi, à leur manière, l’ennui et la dépression. Adopter un chien ou un chat est un travail exigeant si on respecte l’animal, ou alors une vraie passion que l’on développe avec lui. Le chien qui démonte le canapé, les moquettes ou les montants de la porte, le chat qui pique vos objets préférés et brise le vase Ming de grand-mère sont autant de signes qui reflètent un mal-être, voire l’anxiété de séparation. Inutile de hausser le ton, jouer reste, en toute circonstance, la meilleure réponse au comportement animalier qui nous fâche. Si le chien a besoin de ronger, une importante activité pour lui, le chat doit pouvoir aiguiser ses griffes, l’arbre à griffes est essentiel à son équilibre, de même que les coins cachette et les coins grimpette, un vieux pull sur le frigo ou sur un rayon d’étagère d’où il puisse vous surveiller. Il existe maintenant des jeux d’intelligence automatiques qui font le travail à votre place. On n’arrête pas le progrès!

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Getty Images
Publication:
lundi 09.12.2013, 00:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?