«Dans ma vie, c’est ma mère qui m’inspire. Dans ma carrière, Meryl Streep est le summum.»

Daisy Ridley: «Mon père cuisine un super jambon à Noël»

Cinéma La comédienne de 23 ans, Daisy Ridley, est l’héroïne de «Star Wars – Le réveil de la Force». Rencontre avec une jeune Anglaise pleine de peps et très famille.

Quels sont vos premiers souvenirs de «Star Wars»?
Pendant mon enfance, je crois que j’ai vu Le retour du Jedi mais mes souvenirs sont flous. J’étais un peu trop jeune pour avoir été marquée par la saga. Depuis, j’ai vu tous les épisodes. J’ai trouvé cool d’auditionner pour Star Wars mais je n’ai vraiment réalisé l’importance de ces films pour les gens que lorsque j’ai terminé le tournage de ce volet.

Vous avez dû passer cinq auditions avant de décrocher le rôle. Éprouvant?
À la première audition, j’étais tellement nerveuse que je suis arrivée une heure à l’avance et j’ai dû aller aux toilettes cinquante fois. Après la deuxième, j’ai éclaté en sanglots et appelé mon agent en lui disant : «J’ai tout foiré!» Il y a eu de longs intervalles entre les auditions puisque le processus a duré plus de sept mois. Certains jours, je me demandais: «Qu’est-ce que je peux faire pour les convaincre?» À la fin, j’étais vidée.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Où étiez-vous quand vous avez appris que vous aviez été choisie?
Au théâtre. J’ai raté l’appel de J. J. Abrams (le réalisateur) sur mon portable et j’ai essayé de le joindre à l’entracte, sans succès. J’ai attendu impatiemment dehors qu’il me rappelle. Quand il m’a enfin appris la bonne nouvelle, j’ai dû retourner voir le deuxième acte de la pièce sans rien pouvoir révéler à l’ami qui m’accompagnait parce que le casting était top secret!

Que pouvez-vous nous dire sur votre personnage, Rey?
Elle est pilleuse d’épaves et vit sur la planète désertique de Jakku. Au début de l’histoire, elle est très solitaire, puis elle rencontre Finn et ils s’embarquent dans une grande aventure qui va s’avérer une odyssée émotionnelle pour Rey. Elle œuvre du bon côté de la Force.

Comment s’est passée votre première rencontre avec Harrison Ford?
Je lui ai dit que ma mère était super-fan de lui… Oups! Je me suis vite rattrapée en ajoutant: «Je vous aime aussi!» Mais comme je n’étais pas une fan inconditionnelle de la saga, cela a rendu les choses plus faciles. Autrement, j’aurais pu être bouleversée par la situation.

Qui vous inspire, dans votre vie et comme actrice?
Dans ma vie, c’est ma mère, une femme super-intelligente. Les familles sont toujours un peu dysfonctionnelles mais nous, on s’adore. Certains parents n’ont pas réalisé leurs rêves et les reportent sur leurs enfants. Les miens nous ont laissées, mes sœurs et moi, faire ce qu’on voulait. Ma mère nous a beaucoup donné tout en réussissant à garder une vie en dehors de sa famille. Dans ma carrière, Meryl Streep est le summum et j’admire aussi Julia Roberts et Carey Mulligan.

Qu’est-ce qui vous a poussée à jouer la comédie?
J’ai fait des études dans une école d’arts de la scène mais je n’envisageais pas de devenir comédienne. Et la dernière année, j’ai eu un prof de théâtre incroyable. Ensuite, j’ai voyagé et commencé l’uni mais j’ai arrêté lorsque je me suis mise à passer des auditions. Il n’y a pas eu de moment décisif. Beaucoup de gens découvrent tout à coup leur métier et quand cela se produit c’est souvent génial. J’ai une chance incroyable de vivre de ma passion même si je ne sais pas d’où elle vient.

«

J’étais au théâtre quand on m’a appris la bonne nouvelle pour Star Wars»

La notoriété vous fait-elle peur?
Je suis juste une fille qui est actrice. C’est comme ça que je me vois. J’ai la chance de faire partie d’un film que j’adore et de travailler avec des acteurs au top. Le reste, je peux gérer mais la célébrité n’est pas mon truc. Je veux faire du bon boulot avant tout.

De quels rôles rêvez-vous?
Avec Rey, j’ai l’opportunité d’incarner à l’écran quelqu’un qui représente tellement de jeunes dans le monde. Une fille intègre mais en proie aux doutes, qui a peur et se sent seule parfois. J’ai envie de continuer à raconter des histoires de filles qui résonnent auprès des gens.

«Je viens de tricoter une fabuleuse écharpe sous le regard de mon chien»

L’évasion pour vous, c’est…
La lecture. Mes connaissances en matière de films sont lamentables. Mon truc, c’est les bouquins. Quand j’étais plus jeune, mes grands-parents ont ouvert une librairie et la maison de mes parents était jonchée de livres. Je lisais tout ce qui me tombait sous la main.

Comment allez-vous fêter Noël?
Malheureusement, ma grand-mère est morte à Noël il y a quelques années donc Noël chez nous est un peu triste maintenant. Cela dit, avec mon film cela va être excitant cette année! Ma sœur, qui habite en Australie, vient passer les Fêtes à la maison. Notre famille n’est pas très portée sur les cadeaux et on ne mange pas de dinde. Mon père cuisine un super jambon. On s’empiffre, on fait une sieste et on profite d’être tous ensemble.

«Love actually: le film que j’adore regarder à Noël»

4 dates dans la vie de la comédienne

1992 Naît le 10 avril à Londres. Sa mère travaille dans la communication, son père est photographe. Deux sœurs aînées.

2010 Elle obtient son diplôme à la Tring Park School for the Performing Arts, une école du spectacle.

2013 Premiers petits rôles dans des séries télé britanniques. Et notamment dans un court-métrage, «Blue Season».

2015 Joue le personnage de Rey dans «Star Wars – Le réveil de la Force», sur les écrans dès le 16 décembre.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Miguel Cid, Londres

Photos: Thierry Langro

Publication:
lundi 14.12.2015, 14:25 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?