Un accident est si vite arrivé. Pour éviter le pire, tenir tous les produits chimiques hors de portée des enfants.

Dangers: savoir les reconnaître

Changement En Suisse, dès le 1er juin 2015, tous les nouveaux produits chimiques devront afficher les derniers symboles de danger. Ceux-ci sont valables dans le monde entier.

Symboles de danger: aide-mémoire

Franchement: quand avez-vous pour la dernière fois étudié la notice de sécurité imprimée sur un produit de nettoyage? Ou celle des tabs pour le lave-vaisselle? Le fait d’utiliser quotidiennement ces produits peut nous rendre négligents. Beaucoup oublient même qu’il s’agit de produits chimiques présentant une certaine dangerosité. En témoignent les chiffres de la centrale d’intoxication Tox Info Suisse: un quart des conseils dispensés au cours des quelque 32 000 contacts enregistrés en 2014 au sujet d’empoisonnement ou suspicion d’intoxication se rapportaient à des produits ménagers. Dans deux tiers des cas, cela concernait des enfants; la plupart en âge préscolaire.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Les symboles ont été unifiés

Des symboles de danger et des consignes de sécurité avertissent des risques liés aux produits chimiques – dont fait par exemple partie le bidon de laque à bois, l’insecticide biologique et la bouteille de gaz pour le gril. Ces symboles ont nouvellement été unifiés au plan international et seront aussi valables en Suisse à compter du 1er juin 2015. Il sera néanmoins encore possible de vendre durant deux ans des produits fabriqués avant cette date et portant les anciens symboles orange (jusqu’en mai 2017).
«Dans le commerce de détail, notamment chez Coop, la plupart des produits chimiques portent déjà les nouveaux symboles», souligne Heribert Bürgy, responsable de la section Contrôle du marché et conseils auprès de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Fini, les classes de toxicité

L’OFSP a effectué plusieurs enquêtes pour savoir dans quelle mesure les nouveaux symboles de danger sont connus de la population. La bonne nouvelle: 68,4% de la population sait que les dangers sont mentionnés sur les produits chimiques. La mauvaise: 27,9% croit encore que cela se fait par le biais des classes de toxicité. Celles-ci ont été abolies il y a dix ans.
«Raison pour laquelle le slogan de notre campagne d’information est Bien regardé, bien protégé, déclare Heribert  Bürgy. Le but est que les consommateurs prennent conscience des nouveaux symboles de dangers, les assimilent et lisent sciemment les consignes de sécurité.»

Article Le dosage fait le poison

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

René Schulte

Rédacteur

Photo:
Beatrice Thommen-Stöckli; pictogramme SP
Publication:
lundi 25.05.2015, 15:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?