Des chaussettes dans des chaussures ouvertes ou pire, des ballerines? La mode actuelle!

De la couleur au bout des orteils

Bon pour le moral Elles font partie de notre habillement de base. Pourtant, un tout nouveau rôle les attend: elles égaient nos froides et déprimantes journées d’hiver.

Les chaussettes sont longtemps restées dans l’ombre. Fabriquées dans des couleurs sobres et banales, elles servaient principalement à maintenir nos pieds au chaud, à les protéger et à absorber notre transpiration.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Depuis quelques années, elles se montrent de plus en plus souvent au grand jour et se sont peu à peu transformées en accessoire de mode. «Les chaussettes sont aujourd’hui au centre de toutes les attentions», observe Linda Schmitt, chargée des achats de chaussettes et collants chez Coop. Elles arborent désormais des couleurs vives et fluo ou des motifs: pois, rayures, losanges, fleurs, etc. Mieux, elles entrent dans la vie professionnelle: «Dans le monde des affaires, assorties à la chemise ou à la cravate, elles garantissent un look nec plus ultra.»

De multiples possibilités

La couleur des socquettes ne fait pas tout non plus; il faut également savoir les combiner judicieusement avec les souliers. Porter des chaussettes dans des chaussures ouvertes ou des ballerines, c’est très mignon pour une petite fille, mais cela a été longtemps considéré comme un véritable faux pas pour une femme. Mais dans l’univers de la mode, les lois changent constamment, et cette tendance est désormais ultramoderne.
Les hommes aussi peuvent s’autoriser les dessous qui tapent à l’œil, comme des chaussures ouvertes associées à des chaussettes colorées ou à motifs. Cette petite touche d’excentricité sera tout à fait bienvenue dans une tenue plutôt sobre. Mais certaines règles ne doivent jamais être transgressées. En effet, les protège-bas doivent toujours demeurer invisibles, leur unique mission étant d’éviter d’être à pieds nus dans les chaussures. Les chaussettes trouées n’ont, elles non plus, pas encore réussi à s’imposer comme tendance. De même, les chaussettes de tennis portées dans des sandales Birkenstock restent encore et toujours taboues.

Une pointe de couleur sous un vêtement chic. Même les hommes peuvent oser les chaussettes fantaisistes.

La bonne matière

Les mi-bas, dans lesquels nous dissimulons nos pieds toute la journée, doivent avant tout être confortables. Il est donc indispensable de choisir la matière adéquate, celle qui vous évitera aussi la transpiration. «Les fibres naturelles comme le coton sont un très bon choix», selon Linda Schmitt. Respirant et absorbant, le coton permet de lutter contre une transpiration excessive. De plus, il est bien toléré par la peau et ne démange pas. Dans des chaussettes en matière synthétique, on transpire beaucoup plus. «Par contre, elles sont plus douces au toucher et ont une plus grande longévité», précise la spécialiste.

L’occasion fait la chaussette

Les chaussettes de sport ont, par rapport aux modèles en coton, une capacité d’absorption accrue car elles sont munies d’une semelle en tissu éponge. Pour le yoga, il faut opter en revanche pour une version dotée d’un revêtement antidérapant.
De leur côté, les modèles en cachemire ou en laine garantissent de manière naturelle une bonne régulation climatique du pied, sont thermo-isolants et évacuent bien l’humidité. Ces matériaux apportent en outre une sensation de douceur.
Enfin, gare à l’élastique de maintien, ni trop serré ni trop lâche. Tout un art, on vous avait prévenu!

Bien dans ses chaussettes: à quoi faut-il faire attention?

Une vaste sélection

Socquettes pour l’été, chaussettes hautes ou mélange de laines pour l’hiver, bas de contention, chaussettes ABS (revêtement antidérapant), en cachemire pour un confort douillet à la maison, de sport, à clips (ne se séparent pas pendant le lavage), à la mode, noires ou blanches…
Coop propose un grand choix de chaussettes dans des modèles classiques ou plus modernes, rehaussés de couleurs et de motifs, et, sous la marque Naturaline, un large assortiment de chaussettes en coton issu de la culture biologique et du commerce équitable. «Les clients veulent savoir d’où proviennent leurs chaussettes», explique Linda Schmitt. En effet, les gens s’intéressent toujours plus aux questions environnementales et sont mieux informés.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Noëmi Kern
Photo:
Getty Images
Publication:
lundi 09.11.2015, 13:57 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?