1 von 8


Ludo a demandé la main d’Elia un genou à terre. Il a choisi le décor naturel du film «La Plage», avec Leonardo DiCaprio.

Une robe bustier qui joue avec le gris. (Des robes et des costumes des défilés 2014 du salon du mariage Marinatal, à Lausanne. Photos © Marinatal Lausanne)

Pastel ou rouge vif, une pointe de couleur pimente une robe blanche. (Des robes et des costumes des défilés 2014 du salon du mariage Marinatal, à Lausanne. Photos © Marinatal Lausanne)

Comme avec toute robe, on peut jouer avec les longueurs. (Des robes et des costumes des défilés 2014 du salon du mariage Marinatal, à Lausanne. Photos © Marinatal Lausanne)

La fierté de la mariée qui rejoint son chéri au bras de son père: une image intemporelle. (Des robes et des costumes des défilés 2014 du salon du mariage Marinatal, à Lausanne. Photos © Marinatal Lausanne)

Un mariage en été colle avec une robe courte dénudée sur les épaules. (Des robes et des costumes des défilés 2014 du salon du mariage Marinatal, à Lausanne. Photos © Marinatal Lausanne)

Et si les mariés étaient en gris anthracite? (Des robes et des costumes des défilés 2014 du salon du mariage Marinatal, à Lausanne. Photos © Marinatal Lausanne)

Classique ou audacieuse, à chaque mariée sa robe! (Des robes et des costumes des défilés 2014 du salon du mariage Marinatal, à Lausanne. Photos © Marinatal Lausanne)

Des fiancés au seuil du grand jour

Engagement Quelque 40 000 couples se diront oui cette année en Suisse. En grande pompe ou dans la simplicité, on prépare son mariage à son image.

Le mariage reste une valeur sûre en Suisse. Son taux est stable, avec une baisse observée en 2013. La fréquentation du salon Marinatal, qui aura lieu cette fin de semaine à Lausanne, est constante aussi. Quelque 40 000 couples (voir infographie page 14) se diront oui cette année dans les salles de mariage de notre pays, surtout entre début mai et fin septembre. Inventives, les fêtes se déclineront dans des lieux et selon des programmes très variés. «Vintage ou super-héros, les mariages à thème sont dans le vent», annonce Cecilia Jolliet, responsable de la communication à mariage.ch, un site qui délivre conseils et adresses. Selon ses estimations, les fiancés débourseront en moyenne 20 000 francs pour le grand événement (y compris le voyage de noces).
Elia Soto et Ludovic Doleyres, dit Ludo, forment un couple depuis douze ans. Ils se sont mariés civilement l’été dernier. Le 9 février, ils s’uniront religieusement en Thaïlande, entourés d’une septantaine de proches. «Ma maman, qui est évangélique, présidera la ­cérémonie. J’avais envie qu’elle ait un rôle important», se réjouit Elia, qui fêtera ce même jour ses 33 ans!

«

Je stressais comme pas possible. Elle m’a dit oui, quand tu veux! »

Ludovic Doleyres, pilote

Des mordus de voyages

Les deux Genevois adorent voyager, notamment en Asie. Ce pilote d’avion et cette employée de banque ont vécu un an à Singapour. En novembre 2011, lors d’un séjour en Thaïlande, Ludo a décidé de demander Elia en mariage.
Il a choisi Maya Bay, où a été tourné le film La Plage, avec Leonardo DiCaprio. «J’ai loué un bateau et on est parti très tôt voir le lever du soleil. Je stressais comme pas possible pour la demande que je voulais faire sur la plage. Mais Elia avait envie de profiter du moment sur le bateau», sourit-il. Au final, il a touché au but. «On est arrivé sur cette fameuse plage de sable blanc avec une eau turquoise. Il n’y avait quasiment personne, car c’était encore tôt. Il a mis un genou à terre et a fait sa demande», raconte Elia, qui, après un «non…» exclamatif de surprise, lui a répondu «oui, quand tu veux!»

Tout le monde sera en blanc  

Ils ont attendu d’avoir trouvé un emploi et un logement une fois rentrés à Genève avant d’organiser leur union, en Suisse et en Thaïlande. «L’idée est venue de fêter au soleil parce qu’on a envie que tout le monde profite vraiment à fond, sans être pressé. En plus, l’idée d’un mariage exotique sur une plage nous a séduits», explique Ludo (33 ans). Ils ont tout mis sur pied dans un lieu paradisiaque, grâce à une infrastructure hôtelière avec plage, sur l’île de Koh Samui. Les mariés et leurs proches seront en blanc, un souhait d’Elia et Ludo pour que tous soient un peu des stars ce jour-là!
Au milieu de la nuit, un bar à bonbons et à cocktails ravitaillera les invités pour danser jusqu’au bout de la nuit! «Le candy bar, plein de bonbonnières et de friandises colorées, a beaucoup de succès», constate Cecilia Jolliet. Côté desserts, la pièce montée serait en perte de vitesse au profit des pâtisseries à l’américaine. Bernard Pauli, responsable technique des boulangeries maison de Coop Suisse romande, indique que la majorité des mariés choisissent une forêt-noire ou une forêt-blanche, une tourte aux fraises ou un bavarois.

«

Des robes romantiques avec le retour du voile et des couronnes de fleurs»

Cecilia Jolliet, mariage.ch

Pas de robe avant le jour J

Superstitieux, Elia et Ludo respectent les traditions. Le marié ne verra pas la robe avant le jour J. Suspense… «On voit beaucoup de romantisme dans les robes actuellement, avec le retour du voile, des couronnes de fleurs ou des pastels», observe Cecilia Jolliet.
Du salon du mariage Marinatal, Valérie Pellet ajoute: «Les grands décolletés dans le dos, les robes sirène, dentelles et à manches sont tendance.» Pas superstitieux pour un sou, Les Payernois Michaël Rotzetter (27 ans) et Céline Gaiani (26 ans) échangeront leurs alliances le vendredi 13 mars. «Certains me disent que ça porte bonheur, d’autres que je suis fou», rigole Michaël.

Michaël et Céline se sont connus au Corps de musique payernois L’Avenir.

«On n’est pas très bling-bling!»

L’essentiel est d’organiser son mariage à son image. Ce couple a opté pour un mariage simple: «On n’est pas très bling-bling!» Ils choisiront leurs vêtements au dernier moment et en fonction de la taille du ventre de Céline, qui attend un heureux événement pour fin avril. Leur mariage religieux aura lieu en 2016: «La cérémonie à l’église comptera plus pour moi que le mariage civil. Avancer en robe blanche avec mon papa jusqu’à mon mari, c’est un rêve de petite fille.»
En attendant, elle pense à sa baby shower, une fête entre copines en l’honneur de la future naissance. Et Michaël se prépare à enterrer sa vie de garçon: une soirée surprise l’attend!

La RTS diffuse le vendredi (RTSUn – 20 h 10) le doc-feuilleton «Dis-moi oui!» (jusqu’au 13 février).

«Tout juste mariée, elle a perdu les eaux en quittant la salle»

Catherine Bastian (61 ans), officière de l’état civil

Catherine Bastian (61 ans), officière de l’état civil
Catherine Bastian (61 ans), officière de l’état civil

Dans le rétro Voilà presque vingt ans que Catherine Bastian célèbre des mariages sur la Riviera vaudoise. Elle considère qu’il s’agit du haut de la pyramide de son travail d’officière de l’état civil, qui va de l’enregistrement des naissances à celui des décès.

Pourquoi avoir choisi cette profession?
Grâce à une petite annonce de recrutement dans le journal. J’aime les gens, j’aime écrire, je me suis lancée. Comme cette fonction se transmettait alors de génération en génération, je rompais cette tradition. Mon prédécesseur ne m’a dit que le strict minimum, précisant qu’il s’agissait d’un poste pour les messieurs!

Votre apprentissage s’est donc fait sur le tas…
Oui, grâce à une autre officière de l’état civil. Aujourd’hui, cette profession nécessite l’obtention d’un brevet fédéral. Tout est devenu plus difficile: les dossiers se sont complexifiés. On a beaucoup moins de temps qu’avant à accorder aux gens, on ne peut plus vraiment s’intéresser à leur histoire.

Vous arrive-t-il malgré tout d’être émue lors d’une célébration?
Il y a des scènes très touchantes. Je repense à un mariage qui a eu lieu un 24 décembre. La fiancée était enceinte et elle a perdu les eaux en quittant la salle! Des amis leur avaient préparé un bus VW transformé en crèche. Le couple est parti à la maternité dans ce véhicule!

Y a-t-il des scénarios catastrophe?
En effet. Je me souviens d’un monsieur, dans le cadre d’un partenariat, qui a perdu connaissance juste avant de signer. Ou d’une jeune fiancée qui est arrivée avec une demi-heure de retard à la cérémonie, au bord des larmes. Elle n’avait pas remis la main sur ses chaussures et elle est arrivée en baskets, dans une robe sublime!

Des demandes excentriques?
Oui, mais les fiancés ont tendance à me mettre devant le fait accompli… J’ai vu des anneaux amenés par un chien ou un fiancé venu avec une guenon sur l’épaule. J’ai plus de mal avec la vulgarité, comme une fiancée qui a fait des bulles de chewing-gum durant la cérémonie.

Autant de mariages, plus de divorces

Si les mariages restent stables en Suisse depuis des décennies (4,9 mariages pour 1000 habitants en 2013), les divorces ont pris l’ascenseur depuis les années 1970. Source OFS

Un salon à Lausanne

Près de 3500 visiteurs sont attendus à la 17e édition du salon du mariage Marinatal, du 23 au 25 janvier au Palais de Beaulieu, à Lausanne. Près de nonante exposants seront réunis, dont Christ Montres & Bijoux. «Des accessoires aux salles en passant par les photographes, l’idée est d’avoir tout sous le même toit et de pouvoir comparer», souligne au nom des organisateurs Valérie Pellet. Entre tendances et classiques, une très large palette sera montrée. Des mannequins défileront deux à trois fois par jour.

Horaires d'ouverture:
ve: 16h à 21h
sa: 10h à 20h
di: 10h à 18h

Prix d'entrée:
15 fr.  (gratuit jusqu'à 14 ans).

Horaires des défilés:
ve: 17h et 19h
sa: 11h, 14h et 17h
di: 11h, 13h30 et 16h 

Elles prennent le nom du mari

Nouveau droit Malgré la possibilité de garder chacun son nom, entrée en vigueur le 1er janvier 2013, la grande majorité des fiancés opte pour le nom de Monsieur.

Le double nom de famille légal n’existe plus depuis deux ans en Suisse. Les mariés doivent choisir un nom commun (celui de Monsieur ou de Madame) ou garder leurs noms de célibataires.
Aux arrondissements de l’état civil du canton de Genève, on estime que 70% des époux choisissent un nom de famille commun (majoritairement celui de Monsieur) et 30% conservent leurs noms. À celui de Lausanne, entre janvier et novembre dernier, 78% des couples suisses se sont mariés avec le nom de Monsieur, 22% ont gardé chacun le sien. Du côté de l’office d’état civil de la Sarine, en terres fribourgeoises, on évoque le choix du nom du mari dans plus de 80% des cérémonies.

Objectifs non atteints

La conseillère nationale vaudoise Rebecca Ruiz a déposé un postulat en décembre pour demander au Conseil fédéral une étude chiffrée sur les effets du nouveau droit du nom. La réponse devrait tomber lors de la prochaine session du parlement, en mars. «C’était un combat juste de vouloir donner aux femmes la possibilité de garder leur nom, mais plusieurs me disent que le nouveau droit n’atteint pas son objectif d’égalité juridique», indique Rebecca Ruiz. Les femmes renonceraient souvent à leur nom pour avoir le même que celui de leurs enfants, le plus souvent hérité des maris.

Veux-tu m’épouser?

Où déclarer votre flamme? Les idées de Coopération pour qu’elle/il dise oui à votre demande en mariage… On attend les vôtres!

Opter pour un esprit décalé

Photo © Suisse Tourisme, myswitzerland.com

Photo © Suisse Tourisme, myswitzerland.com
Photo © Suisse Tourisme, myswitzerland.com

Sur un pont suspendu, comme la passerelle à Farinet, en Valais.

Photo © Papiliorama

Photo © Papiliorama
Photo © Papiliorama

Dans un climat tropical, près de chez vous. Ici, le Papillorama de Chiètres (FR).

.

.

.

Lors d’une sortie en pédalo (il y en a de nombreux à louer au bord des lacs romands).

En rando, une fois le sommet atteint.

En pleine dispute, que vous avez-vous-même provoquée…

Au cinéma, à la fin d’un film, pendant que le générique défile.

Voir les choses en grand

Organiser un flashmob sur une place publique, une mobilisation éclair de personnes qui dansent en musique. Ici, à Lausanne-Ouchy.

Mettre en scène sa demande dans un contexte qui unit les deux partenaires du couple. Ici, Derek demande la main de Meredith dans la série Grey’s Anatomy.

Étendre une banderole géante personnalisée.

Photo © Imacom Maxime Piccard

Miser sur les classiques romantiques

Sur une patinoire naturelle, comme le lac de Joux.

Photo © Suisse Tourisme, myswitzerland.com

En balade dans un lieu fétiche du couple, devant un coucher de soleil.

À l’issue d’un repas en tête à tête (au restaurant, à la maison, en pique-nique,…).

Dans la langue maternelle de la personne choisie, comme Coline Firth dans le film Love Actually

En chanson, comme Pierce Brosnan dans le film Mamma Mia

À éviter de préférence (pour garder toutes les chances de son côté)…

Cacher la bague dans la nourriture (un peu crade).

Mettre mal à l’aise la personne (par exemple en utilisant un porte-voix si c’est quelqu’un de réservé).

Faire peur à la personne à vouloir trop la surprendre (risque de remontrance).

Se déclarer en chanson et en musique en chantant faux et en jouant mal (peu de chance que le charme y soit).

Quiz du pétabosson à la série «friends»

 
01
sur
 

 

Solution du quiz (dans la version papier du journal n°4): BAGUE

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Joëlle Challandes

Rédactrice

Photos: Patrick Gilliéron Lopreno, Villa Kalyana Samui South Beach, Charly Rappo/arkive.ch, SP

Infographie: Caroline Koella

Publication:
lundi 19.01.2015, 16:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?