Et voilà le lapin de Pâques qui s’en retourne après nous avoir laissé quantité d’œufs.

Des recettes qui font les œufs doux

Joliment colorés, ils sont appréciés des petits comme des grands. Mais, après les fêtes, on aurait tendance à saturer… 
Voici quelques suggestions pour utiliser tous vos œufs de Pâques.

Un œuf ne vient jamais seul. Encore moins à Pâques. «Au cours des deux mois qui précèdent Pâques, la vente d’œufs augmente de 20% par rapport au reste de l’année», confirme Oswald Burch, gérant de GalloSuisse, l’association des producteurs d’œufs suisses.
En moyenne, un Suisse mange 174,5 œufs par an. Sont inclus les œufs utilisés en boulangerie ou dans la restauration collective, notamment. Notons, au passage, la part importante des œufs importés de l’étranger: pour des raisons de coûts, ils sont très souvent utilisés dans la production industrielle. «Les ménages sont donc les principaux clients des producteurs suisses», commente Oswald Burch.
Mais acheter des œufs ne veut pas encore dire qu’on va tous les manger… Que faire alors des exemplaires restants, peints de toutes les couleurs, qu’on regarde d’un air boudeur, après avoir déjà ingurgité quantité d’œufs durs?

«Une salade aux œufs», répond Vreni Peter, du centre de formation et de conseil d’Arenenberg, à Salenstein (TG). Il ne faut toutefois pas attendre trois semaines après Pâques pour préparer cette salade (recette en page 25). «Même cuits durs, les œufs ne se conservent pas indéfiniment.» Vreni Peter précise que cette mise en garde concerne surtout les œufs peints soi-même, puisqu’ils ne se conservent pas plus de quatorze jours. Contrairement aux œufs colorés industriellement, ils ne sont pas recouverts d’une couche de vernis empêchant les germes de les pénétrer.
«Pensez aussi à d’autres recettes, telles que les tartines aux œufs ou les œufs farcis.» Peu originales? «L’avantage de ces mets est qu’on peut varier les recettes selon ses envies», réplique la conseillère. Pour préparer des œufs farcis, par exemple, on peut mélanger le jaune avec de la mayonnaise plutôt que du séré. Chacun peut ensuite agrémenter le mélange à sa convenance. Pour cela, Vreni Peter suggère d’utiliser des ingrédients de son jardin ou de sa cave, tels que des herbes, du jambon ou des légumes marinés.

Mais finir les restes ne veut pas forcément dire manger froid. Les œufs durs peuvent aussi être réchauffés dans une sauce béchamel, éventuellement agrémentée de curry, de concentré de tomate, de moutarde ou d’herbes aromatiques. «Veillez cependant à réchauffer votre sauce sans la faire cuire, sans quoi le résultat serait peu convaincant.» Les œufs étant déjà cuits, la sauce serait farineuse et visqueuse.
S’il vous reste des œufs mais que vous ne voulez pas d’œufs durs, vous pouvez les vider en les soufflant (après avoir percé un petit trou à chaque extrémité) et utiliser les coquilles comme décoration. Vous pourrez utiliser ces œufs crus de façon variée: «Mais l’important est de cuire les œufs que vous avez ainsi récupérés», indique Vreni Peter. En effet, quand on souffle un œuf, il entre très souvent en contact avec la coquille, laquelle présente un fort risque de contamination. Par conséquent, évitez d’en faire une mayonnaise ou un tiramisu, et préparez plutôt des œufs brouillés, une omelette, des spaghettis carbonara ou un gratin de pâtes. A l’occasion, la conseillère fait des knöpfli: «Ils se congèlent sans problème.»
Reste l’alternative de la pâtisserie: selon la recette, il faut quatre à six œufs pour faire un gâteau aux carottes ou un cake marbré.
Par ailleurs, il est possible de congeler en portions, au besoin en séparant les blancs des jaunes, les œufs crus que vous avez vidés, sans oublier de noter le nombre d’œufs qu’il y a dans chaque emballage. Par contre, ne placez jamais d’œufs durs au congélateur, sans quoi le blanc devient caoutchouteux après décongélation.

Des œufs à toutes les sauces

Salade 
aux œufs

(quantité par personne)

Disposer quelques feuilles de salade sur une assiette, ajouter un peu de roquette ou de cresson et un radis en bâtonnets. Ajouter un à deux œufs coupés en rondelles. Mélanger un peu de moutarde, du sel, du poivre, 1 cs de vinaigre aux herbes et 1 ½ cs d’huile de colza pour obtenir une sauce, agrémenter cette dernière de persil et d’oignon de printemps finement haché et napper la salade.

Tartines aux œufs 

(quantité par personne)

Mélanger 1 cs de mayonnaise, 1 cs de séré, ½ cs de vinaigre, un peu de moutarde et un peu de ciboulette ciselée. Ecaler un œuf dur, le hacher menu et l’incorporer au mélange. Agrémenter de sel, de poivre et d’Aromat, puis tartiner sur une tranche de pain beurrée.
Les recettes de Vreni Peter laissent libre cours à vos envies. Séré, mayonnaise et crème acidulée sont interchangeables ou peuvent être mélangés. Les recettes peuvent être agrémentées de jambon, saumon, lardons grillés, asperges, échalotes, poivrons, raifort, ketchup, etc. Vous pouvez également ajouter des herbes, épices ou mélanges d’épices (ras el hanout ou garam masala).

Sauce Caesar*

Quantité pour env. 2 dl

2 œufs durs
1 cs de jus de citron
1 cs d’huile de colza
100 g de yogourt nature
20 g de parmesan râpé
1 gousse d’ail, coupée en fines lamelles
¼ cc de sel
un peu de poivre

Mixer les œufs avec tous les ingrédients.

La sauce se conserve environ trois jours au réfrigérateur dans un récipient fermé hermétiquement. Bien secouer avant utilisation.

* Recette de «Santé et minceur» Betty Bossi, édition 2014

Alimentation
: y a-t-il danger de 
surdose?

Pendant des décennies, les œufs ont été diabolisés: on les croyait riches en mauvais cholestérol, on les tenait responsables d’artériosclérose, d’AVC et d’infarctus… La diététicienne Steffi Schlüchter, de la Société suisse de nutrition, se veut rassurante: «Les œufs contiennent du cholestérol comme bien d’autres produits d’origine animale. Si l’on en consomme trop, l’organisme va simplement réduire sa propre production.» En cas de troubles de ce mécanisme d’autorégulation, il peut être nécessaire de recourir à des médicaments. Des études ont montré que l’alimentation ne permettrait de réduire le taux de cholestérol que de 10% au maximum. «Il n’est donc guère justifié d’interdire les œufs aux personnes qui ont un taux de cholestérol trop élevé.» La spécialiste ajoute: «Il n’existe pas non plus de risque de surdose. Cela ne pose pas de problème spécial de manger davantage d’œufs cuits pendant la période de Pâques, qui est relativement courte.» Cependant, elle conseille de respecter les recommandations alimentaires hebdomadaires. Si l’on consomme un peu plus d’œufs au cours d’une journée, il convient de se restreindre l’un des jours suivants. Riches en protéines, deux à trois œufs suffisent à couvrir les besoins journaliers recommandés. Un apport supplémentaire de protéines sous forme de viande, de poisson ou de tofu n’est donc pas nécessaire.

Faits et chiffres


Que cache un œuf?

1 œuf (48 g)

Energie: 74 kcal
Lipides: 5 g, dont acides gras saturés 1,4 g
Glucides: 0,2 g, dont sucres 0,2 g
Fibres: 0 g
Protéines: 6,2 g

Les œufs sont riches en acide folique, en vitamine B12 et en biotine. Sur le plan nutritionnel, aucune différence n’est constatée entre les œufs bio-logiques et ceux de l’agriculture conventionnelle.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

.Texte: Regula Bättig

Publication:
lundi 24.03.2014, 09:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?