Vue sur la ville de Baden et la Limmat depuis un vignoble.

Des trésors si bien cachés

On dit souvent que les vins d’Argovie ou de Zurich ne valent pas grand-chose. Si cette idée est bien ancrée dans les esprits, c’est à tort, comme l’explique Werner Müller, expert en vins suisses.

Toutes les régions de Suisse n’ont pas la chance de disposer d’autant d’atouts que Lavaux. Sur le Plateau, la plaine et le brouillard dominent, tandis qu’à Zurich, viticulteurs et promoteurs immobiliers se disputent âprement le terrain. Cela dit, le vignoble n’est pas complètement absent desdites zones. Le jugement du spécialiste du domaine viticole suisse à l’Académie du vin, Werner Müller, est sans appel: «Bien sûr! On produit des vins merveilleux dans ces régions.» La preuve: au Grand Prix du vin suisse, on décerne chaque année de nombreuses médailles d’or et d’argent aux vins de ces régions.

Toutefois, ces produits haut de gamme trouvent rarement leur place dans la grande distribution. Hormis le Valais ou les bords du Léman, les terrains privilégiés se limitent souvent à un coteau ensoleillé ici et là, d’où de faibles volumes de production. Sauf exception: l’assortiment de Coop comprend notamment un Falkenkönig AOC Aargau; il a obtenu la médaille d’or au Grand Prix 2013 dans la catégorie müller-thurgau.

Notre spécialiste a un faible pour les vins nés loin des grandes régions de production. «Dans ces zones un peu à l’écart, il y a toute une série de viticulteurs qui n’ont qu’une seule idée en tête: produire des vins d’une qualité exceptionnelle. En Argovie par exemple, les choses bougent.» Et de citer Tom Litwan, de Schinznach (AG), qui travaille à la mode de Bourgogne.
Ce jeune viticulteur met son vin en cuvée en fonction des parcelles où il a été produit, observant en cela le principe des crus pratiqué en Bourgogne et qui tient compte de chaque vignoble spécifique.

La même dynamique règne dans les vignobles situés autour du lac de Bienne: «La production viticole de la région ne se limite plus au chasselas.» Ainsi, on fait ici des expériences très intéressantes – et réussies! – avec le malbec. Werner Müller constate que la Suisse, autrefois pays de vin blanc, produit aujourd’hui également du vin rouge en quantité remarquable.
Le spécialiste apprécie de voir de jeunes viticulteurs ne pas se limiter aux seuls pinot noir ou merlot. «On trouve des vins surprenants et parfaitement réussis, élaborés à partir de gamaret, garanoir, diolinoir ou même de zweigelt.» Des vins rouges qui ont bénéficié du réchauffement progressif des températures de ces dernières décennies.

Le choix des experts de Coop

Schafiser AOC Ville de Berne, 2012

Prix: 11 fr. 50/75 cl
Région: Berne
Cépage: chasselas
Maturité: 2013-2014
Idéal avec: apéritif, poisson, viande blanche et plateau de fromages
Disponible: dans les grands points de vente de la région de Berne.

Riesling-Sylvaner Argovie Falkenkönig, 2013

Prix: 8 fr. 95/75 cl
Région: Argovie
Cépage: riesling-sylvaner
Maturité: 2014-2016
Idéal avec: apéritif, poisson, volaille et viande de veau
Disponible: dans les grands points de vente de la région Bâle/Argovie et sur: www.mondovino.ch

Schlipfer Riehener Blauburgunder, 2013

Prix: 13 fr. 50/75 cl
Région: Bâle
Cépage: pinot noir
Maturité: 2014-2015
Idéal avec: apéritif, plats de viande, mets de chasse, fromages à pâte dure ou à pâte molle
Disponible: dans les grands points de vente de la région bâloise ou en ligne sur www.mondovino.ch

Regula Bättig
Photo:
Raja Läubli / SP
Publication:
lundi 07.07.2014, 08:00 heure

Retrouvez toutes nos recettes