Une forte complicité lie Sonja Lacher aux bêtes à cornes.

Des vaches sous la douche

Hommage S’inspirant des photos de Sonja Lacher, Spirella propose une collection limitée de rideaux de douche aux motifs de vaches.

Quand les vaches se lèvent, est-ce d’abord sur leurs pattes de devant ou de derrière? Naissent-elles avec ou sans cornes? Ont-elles des griffes ou des sabots? Si vous arrivez à répondre à toutes ces questions, vous êtes sans doute un producteur de lait.
Sonja Lacher (59 ans) n’en est pas une, pourtant elle est capable de répondre à ces questions, et bien d’autres, concernant les vaches. «Je me balade souvent dans la nature. J’ai toujours admiré la beauté de ces animaux», raconte la Zurichoise. Un beau jour, elle a voulu en savoir plus sur cet animal emblématique de la Suisse. Elle a ainsi découvert que l’histoire de l’humanité serait toute différente sans ces bovidés: «Voici des millénaires que les vaches nous donnent du lait, de la viande et des vêtements (fourrure). Elles ont tracté, et tractent encore, nos charrettes. Et pour cela, elles méritent gratitude et respect.»

Admiration sans bornes

Ce respect, la photographe le témoigne aux bovins à travers son livre illustré Kuhle Schweizer (ndlr: disponible uniquement en allemand et en anglais). Sonja
Lacher a photographié toutes sortes de vaches de toutes les manières et sur tous les pâturages imaginables de Suisse,  privilégiant les détails: cornes, yeux, structure du pelage, lignes du corps…
La vache apparaît ainsi sous des angles inédits. La vie en troupeau de ces bêtes à cornes intéresse également la quinquagénaire – leur proximité, leur comportement joueur, leur manière d’être ensemble et leurs rapports amicaux. Quelques photos «macro» font ressembler le pelage des animaux à un paysage de velours.

«

J’ai toujours admiré la beauté des vaches »

Sonja Lacher, photographe

Pour faire réfléchir

Sonja Lacher s’est documentée: elle a pu observer à quel point la vache écossaise se contente de peu. Elle est allée voir l’élégante assurance avec laquelle une grise des Grisons descend une forte pente. Elle a été touchée par l’attention que porte une vache à son veau qui vient de naître, développant peu à peu une
admiration sans bornes pour les bovidés. Et un beau jour, son livre est tombé entre les mains des responsables de Spirella, l’entreprise suisse spécialisée dans la décoration de salle de bains. Séduits par le travail de cette artiste, ils ont décidé de faire imprimer une série de rideaux de douche avec des motifs de vaches. Au-delà de la joie de voir son travail mis en valeur, Sonja Lacher émet un vœu: «Si grâce à ces photos, les gens se mettent un peu à réfléchir aux conditions de détention de ces merveilleux bovidés – mais aussi d’autres animaux de rente – je serais très heureuse.»

P.-S. Voici les réponses aux questions du début de l’article: les vaches s’appuient sur leurs pattes avant pour se lever par l’arrière. Les cornes poussent durant la jeunesse de l’animal. Avec l’évolution, le nombre d’orteils a diminué. Ceux-ci se sont progressivement transformés en
sabots.

Un livre et des rideaux

A l’effigie de la vache

Les rideaux de douche
Disponibles avec trois motifs différents dans les Coop brico + loisirs au prix de 49 fr. 50. 

Le livre illustré  
«Kuhle Schweizer – Swiss Stars» de Sonja Lacher compte 128 pages et 91 illustrations en format 26 × 21 cm. De brèves légendes avec quelques informations essentielles sur les animaux accompagnent chaque photo. Dieter Meier préface le livre et raconte comment la vache a contribué à la résistance de la Suisse.
Disponible dans les commerces au prix de 49 fr.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Franz Bamert

Rédacteur

Photo:
Siggi Bucher, SP
Publication:
lundi 01.12.2014, 12:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?