1 von 2


Le château de Nipozzano, ses maisons et 300 hectares de vignobles appartiennent à la famille Frescobaldi.

En visite, des étudiants d’Oxford savourent l’instant.

Des vignobles historiques

Chianti Rufina En Toscane, la famille Frescobaldi exploite six domaines viticoles. Stefano Benini nous emmène visiter celui du château de Nipozzano.

«

Je n’ai pas un vin préféré, j’aime ceux à base de sangiovese»

Stefano Benini, directeur des exportations

Stefano Benini, directeur des exportations

Stefano Benini, directeur des exportations
Stefano Benini, directeur des exportations

Le château de Nipozzano surplombe les collines de la région du chianti Rufina, à une trentaine de kilomètres à l’est de Florence. Il est entouré de 300 hectares de vignobles et par la splendide maison de la famille Frescobaldi.
Ce bâtiment conçu dans le style Renaissance inclut des caves, des salles à manger, des pièces décorées de meubles anciens et de portraits de famille, ainsi que des jardins et potagers.
C’est comme faire un bond au XIXe siècle. Lors du mariage d’Angelo de’ Frescobaldi et de Leonia degli Albizi, ce magnifique domaine a été offert en dot.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Mille ans d’histoire

La famille Frescobaldi est liée à l’histoire de Florence depuis plus de mille ans. Son arbre généalogique comprend des banquiers, des mécènes, des poètes et des viticulteurs. C’est toujours un nom influent en Toscane et dans le monde, grâce à l’exportation de ses vins. Derrière les prestigieuses étiquettes, il y a le travail de quelques membres de la 30e génération, qui ont repris les fonctions essentielles de l’exploitation vitivinicole il y a une vingtaine d’années.
«J’ai commencé en vendant les vins au porte-à-porte, de Chicago à New York. C’était en 1994. Après avoir trouvé quelques portes closes, nous avons réussi à conquérir le marché américain», sourit Stefano Benini, directeur des exportations et membre du conseil de la Compagnia de’ Frescobaldi.
Américains, Canadiens, Allemands et Suisses: ce sont actuellement les quatre principaux marchés du groupe Frescobaldi.
«L’une des meilleures décisions de mon cousin Lamberto Frescobaldi, président du groupe, a été de rassembler les différents terroirs indépendants, en vinifiant les raisins de chaque domaine séparément et en maintenant les vignobles historiques», souligne Stefano Benini. Le groupe compte six domaines toscans. En plus du château de Nipozzano, il y a le château Pomino, le domaine Castiglioni, le château Giocondo, le domaine dell’Ammiraglia et celui de Remole. Chaque entreprise est indépendante: elles ont leurs propres vignes et leur cave gérée par leur œnologue. Les vignes qui entourent le château de Nipozzano sont dédiées à la production du sangiovese, et l’on trouve quelques ceps historiques de cabernet franc et de cabernet sauvignon dans la partie basse des collines, et d’autres de merlot sur les hauteurs.
La vinification et le vieillissement en fûts ont lieu sur place. Au-delà des jardins bien ordonnés de la villa, le panorama viticole est marqué par quelques maisons en pierre et par des touffes de jeunes tiges de bois. «Nous essayons de préserver ce paysage autant que possible, en renonçant à l’irrigation et en n’utilisant aucun engrais. Pour garantir l’apport en éléments fertilisants nécessaires à la vigne, nous semons des herbes sélectionnées dans les vignobles, et en fin de cycle, elles sont intégrées mécaniquement au terrain», explique Stefano Benini.

Depuis le château, on surplombe les collines du chianti Rufina.

Un climat généreux

Le chianti Rufina bénéficie d’un climat généreux: un bon ensoleillement, le terrain variant entre calcaire et argileux offre les conditions idéales pour divers vignobles, et la brise fréquente régule les températures estivales.
Même lors des années peu productives, l’important est d’atteindre la pleine maturité des raisins et de miser sur la qualité, comme cela a été le cas en 2014. «Les vins produits sont fruités et structurés, ils se prêtent bien au vieillissement, mais l’utilisation des fûts est modérée pour le sangiovese de Nipozzano – une variété qui n’aime pas les barriques neuves, mais les tonneaux de plus grandes dimensions.»
Guidés par Stefano Benini dans le domaine, nous croisons un petit groupe d’étudiants d’Oxford. Verres à la main, ils se promènent à pieds nus dans les couloirs de la villa. Ils apprécient le vin, mais sont aussi fascinés par «la Toscane des films».
Une jeune fille a reconnu le directeur des exportations sur un portrait de famille et échange quelques mots avec lui. Le château de Nipozzano est ouvert aux visites. Il constitue le point de rendez-vous pour les réunions de famille, car il y règne une atmosphère propice à la symbiose: «Moi aussi, bien que j’aie grandi à Rome et passe presque une centaine de jours à l’étranger par an, je suis très lié à cette terre. Je m’y sens chez moi», conclut Stefano Benini.

Stefano Benini dans les caves de la villa, aux pieds du château.

www.mondovino.ch/frescobaldi

Disponibles chez Coop: deux vins Frescobaldi

Toscana IGT Chardonnay Albizzia

Un vin blanc à la robe jaune paille, au bouquet ample relevé par des notes épicées. Ce chardonnay est idéal à l’heure de l’apéritif. Il se déguste aussi harmonieusement avec des asperges, du poisson, des fruits de mer ou des fromages frais. Disponible au prix de 9 fr. 95.

Chianti DOCG Rufina Riserva Castello di Nipozzano

Ce Nipozzano Riserva est produit au cœur de la région du chianti Rufina, en Toscane. Il a des notes corsées, des nuances de cuir et un corps robuste typique du sangiovese. Il accompagne bien la viande, les pâtes en sauce ou les fromages. En ce moment au prix de 13 fr. 95 au lieu de 19 fr. 95.

Bouquet fruité

L’experte

Le nero d’Avola est le cépage le plus cultivé en Sicile. On le trouve aussi sous le nom de calabrese, bien qu’il n’ait aucun lien avec la région de Calabre. On le considère comme la meilleure variété de raisins noirs de l’île. C’est un cépage qui aime la chaleur. Il tient son nom de la ville sicilienne d’Avola. On le trouvait autrefois disséminé entre la France, dans le Languedoc, et d’autres régions d’Italie où on l’utilisait en assemblage pour ses vertus de teinturier. En Sicile, on le vinifie en monocépage ou associé à d’autres plants. La couleur de ce Cent’Are est intense. Au parfum, c’est un bouquet fruité à la dominance de cassis qui titille les sens olfactifs. Il est souple au palais, avec des tannins qui s’installent en fin de bouche. Un vin coloré et léger, pour les grillades au soleil.

Terre Siciliane nero d’Avola Cent’Are, 2013

Prix: 7 fr. 95/75 cl
Pays: Italie
Région: Sicile
Cépage: nero d’Avola
Maturité: 2016-2019
Disponible: dans les grands points de vente ou sur:
www.coopathome.ch

.

texte:
Elisa Pedrazzini
Photo:
Hsaskia Cereghetti
Publication:
lundi 09.05.2016, 13:20 heure

Retrouvez toutes nos recettes