Les Hartley adaptent les règles des jeux pour que chacun participe, même les jumeaux qui n’ont pas encore 3 ans…

Deux bébés d’un coup, c’est sport!

Jumeaux Si l’arrivée d’un enfant change la vie, c’est carrément la métamorphose avec deux en même temps! Ces naissances sont en augmentation.

Un fou rire… C’est ainsi que Sabrina Peña, Genevoise de 32 ans, a réagi en apprenant lors d’une échographie qu’elle n’attendait pas un, mais deux enfants! «Il y a quatre jumeaux parmi mes cousins et cousines. On en faisait une blague avec mon fiancé, en se disant qu’on allait en avoir aussi», raconte la future maman. Philosophe, elle se réjouit de fonder une famille et de commencer en fanfare! La naissance est prévue en mars. «Ce qui m’importe, c’est que tout aille bien. Quand les jumeaux seront là, on improvisera. Quelqu’un m’a dit une fois qu’éduquer ses enfants, c’est faire preuve de bon sens. J’aime bien l’idée.» La jeune femme s’abstient donc d’avaler des ouvrages pour se préparer à être mère de jumeaux. Elle préfère écouter le conseil de ses proches, sa maman en tête, l’incitant à suivre son instinct. «J’ai commencé à lire un livre au début de ma grossesse. Ça apporte plus d’inquiétudes qu’autre chose. En plus, la réalité sera toujours bien différente de tout ce qu’on peut lire», conclut-elle.

Sabrina Peña, qui a des jumeaux dans sa famille, attend deux enfants!

Aux futurs parents de jumeaux, Clothilde Robin-Avezou conseille de se préparer à se faire aider: «Cette nouvelle constellation familiale implique un réaménagement psychique intense et une surcharge de travail. Si possible, le couple doit se ménager du temps», indique cette psychologue clinicienne de Paris spécialisée dans les jumeaux.
Déjà maman d’une fille et d’un garçon, Adriana Hartley est tombée enceinte en 2011… d’une fille et d’un garçon! Pour comprendre ce qui lui arrivait et digérer la nouvelle, cette habitante de
Carouge (GE) s’est plongée dans la littérature. Elle a appris que sa grossesse gémellaire résultait d’une double ovulation, probablement influencée par son âge (elle avait alors 37 ans) et peut-être par le soleil. «Un double bonheur, avec quelques complications», sourit Oliver, son époux. Il fait allusion aux débuts de leur nouvelle vie de famille à six, qui a nécessité de nombreuses adaptations, à commencer par l’achat d’un petit bus, leur voiture étant devenue trop petite! «On était dans une fatigue tellement intense que je crois qu’on a effacé certains moments de notre mémoire», réalise Adriana.
Les jumeaux Roseline et Zachary fêteront leurs 3 ans en décembre. Leur sœur Alice a 12 ans et demi, leur frère Félix 10 ans. «Quand nos grands nous disent que leur vie ne serait pas imaginable sans les jumeaux, c’est très touchant. Même s’il y a des moments difficiles, on vit une belle histoire. Nous évoluons ensemble: c’est ce qui fait la richesse de notre famille et de l’amour qu’il y a entre nous.»

Planning des repas

Avec deux parents qui travaillent à plein temps, chez les Hartley, tout est très organisé. «On fait un planning des repas pour toute la semaine. Ainsi, quand on rentre le soir, pas besoin de réfléchir. Je sais quoi préparer et tout est là», précise Oliver.
Pendant qu’il cuisine, Adriana s’occupe des enfants. «On leur dit souvent qu’on est une équipe et que si l’un de nous ne joue pas bien, tout le monde va en pâtir.» Roseline et Zachary s’occupent beaucoup l’un de l’autre. Ils peuvent faire des activités de manière indépendante, mais ont besoin de savoir où se trouve l’autre. «Et ils ne pleurent jamais en même temps. C’est comme si quand l’un pleure, l’autre devait être assez fort pour le consoler», observent leurs parents. Sur leur relation en grandissant, ils ne se mettent pas d’idées en tête: «On fait confiance à la vie, ils vont trouver leur chemin.»
Le lien entre les jumeaux monozygotes (dits vrais jumeaux, issus d’un spermatozoïde et d’un ovule) et dizygotes (dits faux jumeaux, issus de deux spermatozoïdes et deux ovules) est-il différent? «Il est souvent beaucoup plus intense entre les monozygotes, mais cela dépend aussi de la manière dont les jumeaux sont élevés, comment les parents abordent ce lien et comment ça se passe à l’école», répond Clothilde Robin-Avezou.

Le sentiment d’être des machines

Isabelle Vaucher (41 ans) est la maman de Lucas et Loris, qui ont soufflé leur 3e bougie le 19 octobre. Elle se rappelle comme si c’était hier du jour où elle et son mari Sébastien ont appris qu’ils allaient avoir des jumeaux: «C’était le 31 mai 2011. On allait voir un match de foot le soir même à la Praille et on était complètement à l’ouest!» Les premiers mois avec les jumeaux ont été très difficiles sur le plan du sommeil: «Il fallait qu’ils mangent toutes les trois heures ou trois heures et demie. On avait le sentiment d’être des machines avec mon mari. On ne faisait que de les nourrir et de les changer. À un moment on a été dépassés. Heureusement, nos parents ont pu nous aider pour le ménage et la lessive.»
En cas de difficultés, les parents de jumeaux peuvent compter sur l’aide de leur pédiatre, pédopsychiatre ou psychologue, mais aussi d’associations.
Fabienne Favre, mère de jumelles de 10 ans, préside l’association genevoise Jumeaux, triplés et plus, qui existe depuis 1990. Elle oriente les parents pour trouver matériel ou informations et échanger leurs expériences. «Le plus important est de pouvoir parler à quelqu’un. Les mamans peuvent toujours me contacter», souligne sa présidente. Contexte financier, histoire familiale, première ou deuxième grossesse: «Ces facteurs rendent la situation plus ou moins complexe», observe Clothilde Robin-Avezou.
Chez les Vaucher, l’organisation familiale est désormais rodée. Isabelle apprécie que ses enfants évoluent en même temps et fassent les mêmes apprentissages, tout en les encourageant à avoir leur propre identité, évitant par exemple de les habiller de la même manière.

évolution des naissances de jumeaux en Suisse

Adresses utiles

Association jumeaux, triplés et plus – Genève
Jumeaux et plus.ch (Vaud)
Association de parents de multiples du canton de Neuchâtel et environ Singulier-Pluriels
Association romande Jumeaux
Site d'information français Jumeaux & Co

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Joëlle Challandes

Rédactrice

Source: OFS/ BEVNAT

Illustration: Fotolia

Photos: Patrick Gilliéron Lopreno

Publication:
lundi 03.11.2014, 14:40 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?