«Dory», ici avec une raie, fait mieux que «Nemo»!

Dory: petit poisson, gros succès 

Animation Le sympathique poisson amnésique et ses amis cartonnent dans les salles. Zoom sur la genèse des personnages avec le réalisateur Andrew Stanton.

Plus gros succès de l’histoire pour un film d’animation aux USA, «Le Monde de Dory» fait un tabac partout, y compris en Suisse romande. L’odyssée drôle et émouvante du sympathique chirurgien amnésique à la recherche de ses parents fait mieux que «Le Monde de Nemo», sorti en 2003. On retrouve dans cette suite des studios Pixar les personnages qui avaient emballé le public à l’époque. Nemo, le petit poisson-clown, et Marin, son papa poule, aident à leur tour Dory à traverser l’océan pour rejoindre l’Institut de biologie marine en Californie, où vit peut-être sa famille. Là, on découvre de nouveaux personnages inoubliables. À commencer par Hank, le poulpe rouge vif grognon, roi de l’évasion et as du camouflage; Destinée, le requin-baleine myope, et Bailey, le béluga convaincu que son sonar ne fonctionne plus.

«

L’astuce? Transformer notre faiblesse en atout!»

Andrew Stanton, créateur du film «Le Monde de Dory»

Créateur et réalisateur de cette saga, Andrew Stanton raconte comment sont nés les personnages. «Dans ce volet, ma coscénariste a inventé Hank en premier lieu parce qu’elle trouvait drôle que notre joyeuse héroïne fasse équipe avec un animal bourru. Puis, nous avons découvert que le poulpe est très mobile, même hors de l’eau. Il était donc parfait pour aider un poisson comme Dory à se déplacer partout!»
Le cinéaste confie s’inspirer par les animaux qu’il découvre par hasard. «Lors d’une visite à l’Aquarium de Vancouver, dans le cadre de nos recherches, je suis tombé sur des bélugas et suis resté scotché devant la vitre à les observer. Idem pour Nemo et Dory. J’ignorais totalement que c’était un poisson-clown ou un chirurgien! Puis en ouvrant un livre, j’ai remarqué ces deux adorables poissons orange qui surgissaient d’une anémone de mer et j’ai appris qu’il s’agissait de poissons-clowns. Ensuite, je me suis rendu à l’Aquarium de Long Beach. Et à l’entrée, il y avait un réservoir rempli de chirurgiens bleus. Je suis resté là, à les admirer, hypnotisé.»

Inspiré par Ellen DeGeneres  

Créer la personnalité de Dory a demandé plus d’efforts que de choisir son apparence, admet Andrew Stanton. «J’ai lu un article amusant sur la mémoire du poisson rouge, censée ne durer que trois secondes. J’ai pensé donner cet attribut à Dory mais répéter sans cesse les mêmes actions devenait vite irritant. Puis je suis tombé sur la sitcom d’Ellen DeGeneres et j’ai constaté que lorsqu’elle parlait, elle changeait de sujet cinq fois en dix secondes! Alors tout s’est mis en place dans ma tête et j’ai créé Dory en pensant à Ellen, qui heureusement a accepté de prêter sa voix au personnage.» Le handicap de Dory, ses troubles de la mémoire à court terme, explique sa personnalité joyeuse et optimiste d’après le cinéaste. «Je n’ai jamais considéré qu’il s’agissait d’un handicap, même si c’est le mot juste, mais plutôt ce qui la rend originale. Dory pense que son problème de mémoire est un défaut qu’elle doit compenser par autre chose. Si elle est tellement gentille, serviable, drôle et perspicace, c’est pour éviter qu’on l’abandonne. Elle sait que sa mémoire va la trahir. Elle a peur d’égarer quelqu’un ou que ses amis se lassent d’elle. Depuis le jour où je l’ai inventée, j’ai su que Dory était au fond un personnage tragique.» La morale de l’histoire? «On pense tous avoir un gros défaut qu’on ne peut pas changer. L’astuce? Transformer cette faiblesse en atout!»

Dès maintenant, les clients de Coop peuvent collectionner Dory, Nemo et six autres personnages des films des studios Pixar de Disney. Pour avoir une peluche gratuite, remplissez deux cartes de timbres. Avec une carte pleine, une peluche coûte 9 fr. 95 au lieu de 19 fr. 95. Pour chaque tranche de 10 fr. d’achat, vous recevrez un timbre (distribué jusqu’au 1er octobre). Une carte compte 20 timbres. Les cartes pleines sont échangeables jusqu’au 15 octobre. 

Infos sur: www.coop.ch/disney

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

texte:
Miguel Cid
Photo:
Disney Pixar 2016, DR
Publication:
lundi 15.08.2016, 13:55 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?