Le canular de la BBC, en 1957, montrant une récolte de spaghettis avait fait le buzz.

Drôles de publicités

Canular La pub a toujours fait appel à l’humour même s’il ne rime pas toujours avec succès. Surtout en Suisse avec ses différences linguistiques et culturelles.

Et vous, comment traduiriez-vous cette affiche de 1951 pour qu’elle fonctionne en français?

Et vous, comment traduiriez-vous cette affiche de 1951 pour qu’elle fonctionne en français?
http://www.cooperation.ch/Droeles+de+publicites Et vous, comment traduiriez-vous cette affiche de 1951 pour qu’elle fonctionne en français?

Le rire fait vendre. En 1957, un film publicitaire réalisé pour le journal «Panorama» de la BBC, en collaboration avec l’Office du tourisme suisse à Londres, à l’occasion du 1er avril, avait fait le buzz. Tourné sous forme de documentaire touristique, ce canular illustre avec sérieux la récolte de spaghettis... qui poussent dans les arbres, au Tessin! Ce poisson d’avril a été vu par quelque huit millions de spectateurs. La BBC fut submergée par les téléspectateurs souhaitant savoir comment faire pousser ces pâtes. La chaîne répondit avec humour: «Placez un brin de spaghetti dans une boîte de sauce tomate et attendez!»

Spécificités helvétiques

L’humour fait recette, à condition qu’il soit compris. Ce qui pose problème dans un pays comme la Suisse avec ses différences culturelles et linguistiques. Combien de campagnes publicitaires paraissent, au mieux, décalées, au pire, ridicules, lorsqu’elles franchissent la barrière de rösti? Ironiquement, un humour qui échoue peut aussi faire vendre comme l’explique Gianni Haver, professeur à la Faculté des sciences sociales et politiques à l’Université de Lausanne: «Une très mauvaise pub peut avoir autant de succès qu’une bonne. Car on s’en rappelle et on en parle, même si c’est pour la critiquer. Au contraire, une pub trop bien faite, très drôle fait de l’ombre au produit qu’elle souhaite vendre.» De nombreuses campagnes publicitaires suisses font un tabac à l’étranger (Ricola, Suisse Tourisme, etc.) surfant souvent sur des clichés. Mais les Suisses sont-ils perçus comme drôles? «Je pense que l’on trouve les Suisses drôles malgré eux», conclut Gianni Haver en souriant.

Voir le film sur www.MySwitzerland.com/100

Vos souvenirs de vacances en Suisse

Souvenir de Jean-François au lac Retaud (le gagnant):
«C’était en 1947. J’avais 2 ans. Nous étions en vacances aux Diablerets. Pour monter au lac Retaud, mon grand-père me portait dans son sac de montagne. Il avait 62 ans. J’en ai actuellement 72.»

Souvenir de Alex au sujet du ski à cheval:
«Hiver 1947. Mon grand-père, fier de son cheval, proposait volontiers aux skieurs qui dévalaient les douces pentes de la région (Langnau), de leur faire remonter les collines par la route. Il avait pour cela fixé une courroie à sa monture, et tractait les skieurs avec son cheval. Selon les dires de ceux qui y ont goûté, ces remontées avec le cheval lancé au trot offrait encore plus de sensations que les descentes. C’est la première photo de famille d’un jeune couple resté marié plus de 50 ans; en effet, le sportif que l’on voit ici [allait devenir] mon arrière-grand-père [par alliance].»

Retrouvez d’autres souvenirs 
de vacances de nos lecteurs

Album photo

Explorez vos archives familiales et envoyez-nous vos plus beaux souvenirs de vacances en Suisse au cours des 100 dernières années.

Le gagnant pour les années 1957 à 1967 remporte une nuit pour 2 personnes en chambre double, avec petit-déjeuner au Domaine de Châteauvieux****, Satigny (GE).

À la fin de l’année, nous ferons un grand tirage au sort avec tous les participants avec 5 nuits pour 2 personnes à gagner à l’Hôtel Arnica Scuol ***S à Scuol (GR) et d’autres prix (un appareil photo Nikon D5600 et une valise Victorinox).

Délai pour l’envoi de votre souvenir entre 1957 et 1967: lundi 26 juin, 16  h.

Participer
Raffaela Brignoni

Rédactrice

Photo:
BBC, Museum für Gestaltung Zürich, collections d’affiches, ZHdK, DR
Publication:
lundi 12.06.2017, 13:20 heure