Pour la préparation des lasagnes, rien ne remplace la précision de l’humain.

Du surgelé fabriqué comme à la maison

Findus Des lasagnes Findus au kilomètre et 208 délices au fromage par minute. Dans cette filiale de Nestlé, on s’affaire comme à la maison, mais encore plus rapidement.

On ferme les yeux et on se croirait presque à la maison, tant ces odeurs de viande hachée, de bolognaise, de lasagnes et de délices au fromage semblent familières. Il suffit pourtant d’ouvrir les paupières pour constater qu’on n’est pas chez maman, mais bien dans l’usine chromée scintillante de Findus à Rorschach, au bord du lac de Constance.
Ici, tout n’est pas deux, mais cent fois plus grand que dans une cuisine domestique. «On prépare environ 200 kilos de pâte par lot de délices au fromage», explique Elmar Hug, chef du département de recherche et développement de Findus. «Pour nos lasagnes, nous prélevons des échantillons d’ADN sur chaque livraison de viande, que nous faisons analyser par un laboratoire indépendant.»

L’homme est plus précis

Les similitudes avec la cuisine maison disparaissent cependant assez vite: une machine produit de la pâte à lasagnes au kilomètre tandis que sa voisine prépare 208 délices au fromage par minute. «Chacun d’entre eux pèse 35 grammes, dont 25 grammes de farce.»
On imagine alors que des opérations telles que la pose des feuilles de pâte à lasagnes ou l’emballage des délices au fromage sont réalisées par des machines. «Nous avons essayé, mais cela ne fonctionne pas», affirme le chef de recherche. Aucune machine ne parvient en effet à effectuer ces gestes avec exactitude. Ce sont donc en général des femmes aux mains de fée qui appliquent au millimètre près les couches de pâte sur la bolognaise et introduisent les délices dans leur emballage sans les écraser.

«

LʼADN est contrôlé sur chaque lot de viande »

Elmar Hug, responsable recherche et développement chez Findus

Et hop, au frais

Lasagnes ou délices, ils sont tous deux surgelés immédiatement après leur production. Entre la création d’un délice et son raidissement dans la chambre froide à -30° C, il s’écoule moins de deux minutes. Quarante minutes plus tard, le processus de congélation est terminé. Mais ceci ne risque-t-il pas de faire fuir à toutes jambes les vitamines et les minéraux? «Non, répond Elmar Hug. Le processus de congélation interrompt l’activité destructrice des microbes et des enzymes, tandis que les vitamines et les nutriments demeurent intacts.»
Et qu’en est-il de la consommation d’énergie? «Elle est considérable. Mais congeler de la nourriture en grandes quantités dans des installations professionnelles consomme certainement moins d’énergie que si cette même quantité était cuisinée et congelée par des milliers de foyers individuels.»
Reste à savoir si ces produits Findus sont bons… Une question délicate, qu’on évitera soigneusement de soulever en présence de la meilleure de toutes les femmes, la sienne bien entendu. Car elle est bien sûr la meilleure cuisinière du monde.

La sauce à la tomate est ajoutée à la machine.

Fiche signalétique

La société findus à Rorschach

Fondée en 1886 à Rorschach (SG), Findus compte aujourd’hui parmi les plus importantes entreprises de la région du lac de Constance. Findus est un acronyme de Fruit Industries.
Les premiers produits surgelés de Rorschach ont débarqué sur le marché en 1942. Trente ans plus tard, Findus lance ses premiers plats de lasagnes et de cannellonis, réveillant l’intérêt du nord des Alpes pour les plats italiens. L’entreprise emploie aujourd’hui 400 personnes et fait partie de Nestlé Suisse SA depuis 1971.

Les délices au fromage rejoignent leur emballage grâce à des mains habiles.

En bref

  • Findus produit 3000 tonnes de lasagnes par an, dont un tiers est exporté… en Italie!
  • La viande et les légumes contenus dans les lasagnes et les délices proviennent de Suisse.
  • Les plats Findus ne contiennent ni exhausteurs de goût, ni colorants, ni additifs alimentaires.
  • Les Délices de Findus existent depuis plus de soixante ans.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Franz Bamert

Rédacteur

Photo:
Yannick Andrea
Publication:
lundi 26.01.2015, 08:10 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?