Chaque jour, durant la haute saison, l’entreprise Ditzler, 
à Möhlin (AG), transforme jusqu’à 100 tonnes d’épinards.

Du vert 
dans votre assiette

On pourrait presque dire que chez Coop, les épinards viennent du paysan d’à côté. Le matin, ils sont encore dans les champs, à midi, ils sont prêts à être cuisinés. 
Il reste à les décongeler avant de les cuire selon son goût.

Popeye le marin y puisait sa force herculéenne. Et même si la faute de frappe d’une secrétaire américaine a attribué aux épinards une teneur en fer dix fois trop élevée, ce légume mérite d’être mieux connu. Alors, en route! Direction la ferme bio de Dieter Scheibler, à Oftringen, dans le canton d’Argovie.

«

Les épinards sont très difficiles à cultiver pour les maraîchers bio»

Dieter Scheibler aime les épinards. Même s’il doit passer 100 heures par hectare à désherber.

Le paysan bio voue un véritable culte aux épinards. «Pour les maraîchers bio, ce légume est le plus difficile à cultiver.» Et d’expliquer sa méthode efficace contre les escargots: assolement et seule utilisation de fumier fermenté, juste épandu sur et non dans le sol. 

Des semailles à la récolte, il faut compter environ huit semaines, selon la météo.

Toutefois, le plus grand ennemi de l’épinard est la mauvaise herbe. Et la météo. «Les épinards de printemps poussent, selon les conditions climatiques, en huit semaines environ, jusqu’à la récolte.»
Le profane s’imagine que ces deux mois sont de tout repos. Que c’est une période tranquille pour les épinards et pour le paysan. Erreur! «Durant ces huit semaines, nous passons 100 heures par hectare rien qu’à ôter la mauvaise herbe. A la main!» sourit Dieter Scheibler.

Un légume vert riche en saveur mais aussi en vitamines et en oligoéléments.

Changement de décor. L’entreprise Ditzler, à Möhlin (AG), est spécialisée dans les produits surgelés. Dès le seuil des halles de production franchi, trois choses sautent aux yeux: c’est la haute saison des épinards, les épinards surgelés de Coop sont un produit suisse et leur transformation s’opère en quelques minutes.
L’un après l’autre, des camions remplis d’épinards viennent livrer leur précieuse marchandise. «Les légumes que vous voyez ici étaient encore dans les champs il y a deux heures à peine», souligne Martin Deflorin.

«

Ce qui, le matin, poussait dans les champs est déjà surgelé à midi»

Les épinards sont lavés, chauffés, refroidis, 
contrôlés, puis découpés en dés avant d’être congelés.

Le chef de production de Ditzler et ses collègues travaillent main dans la main avec les producteurs. «Impossible de faire autrement que de se faire confiance. Pendant que nous transformons cette livraison, les épinards sont récoltés, puis livrés chez nous presque à la minute près.»
Pourquoi une telle précision? «Il en va de la fraîcheur et de la perte de qualité, explique Martin Deflorin. Plus le produit est frais, plus il contient d’oligoéléments et de vitamines. Voilà pourquoi il est impératif de faire vite.»

Une récolte est à peine transformée que la suivante est prête à être chargée.

Après les huit semaines de pousse, les choses s’accélèrent: dans un circuit d’eau fermé, les légumes sont lavés, blanchis, brièvement chauffés à 95° C, refroidis, contrôlés, précongelés, puis congelés instantanément et emballés. 

Une grande partie de la chaîne est automatisée mais le contrôle reste
en mains humaines.

Pour Coop, la maison Ditzler fabrique aussi des épinards hachés affinés à la crème et aux épices.
L’implantation de l’entreprise à Möhlin est judicieuse: la région est très fertile; un grand nombre de producteurs y vivent. Durant la haute saison, ce sont jusqu’à 100 tonnes d’épinards qui sont transformés chaque jour chez Ditzler. «Ce qui poussait encore dans les champs le matin, est déjà surgelé dans le dépôt à midi», souligne le chef de production.
Difficile de faire plus vite et plus frais.

Derniers contrôles des dés d’épinards surgelés avant l’emballage.

Epinards
: deux fois de saison

Les tendres épinards de printemps sont récoltés de mars à mai. Autrement dit, ils sont articulièrement frais et savoureux maintenant. Leur goût est plus doux et plus fin que les épinards d’automne, plus vigoureux et à longue tige. Ceux-ci sont récoltés de septembre à novembre.
Vous pouvez ainsi savourer des épinards toute l’année et pas seulement pendant la période des récoltes. Important à savoir: les épinards surgelés sont tout aussi précieux et riches en vitamines que les frais étant donné que la congélation n’altère en rien les vitamines et les sels minéraux qu’ils contiennent.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Franz Bamert

Rédacteur

.

Photo:
Heiner H. Schmitt
Publication:
lundi 19.05.2014, 15:00 heure


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?