Le comportement familier de cet irrésistible rongeur plaît beaucoup. Mais comme avec tout animal sauvage, mieux vaut garder ses distances.

Écureuils: la vie en ville

Rongeurs C’est l’un des rares animaux sauvages que l’on peut observer de jour. Comme il y trouve facilement de la nourriture, l’écureuil s’installe volontiers dans les espaces boisés des villes.

Même si on l’appelle écureuil roux, il peut être roux, brun ou noir. En général, plus il vit en altitude, plus il est foncé. En Suisse et dans le reste de l’Europe, il s’agit de la seule espèce indigène (nom scientifique: Sciurus vulgaris).

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Étant donné que ce petit rongeur aussi mignon qu’agile est actif de jour, on peut le croiser au détour d’un chemin, et pas seulement dans la nature. «Il vit aussi dans les villes, où il trouve facilement de quoi manger. Il y colonise volontiers les parcs publics et les cimetières», observe Manuel Ruedi, conservateur du Muséum d’histoire naturelle de Genève. Arboricole, l’écureuil a besoin d’endroits boisés dans son espace de vie, notamment pour y construire son nid.
Le spécialiste des petits mammifères précise que si cet animal se laisse approcher, c’est parce qu’il bénéficie d’un grand capital sympathie: «Si le rat d’égout n’était pas persécuté, il viendrait aussi nous manger dans la main!»

Friands d’œufs d’oiseaux

Attention au contact direct avec les animaux sauvages: ils transmettent des maladies. Et si on les nourrit trop, leur nombre sera artificiellement élevé, ce qui va occasionner des dégâts sur  d’autres animaux. «L’écureuil est friand d’œufs d’oiseaux. Il lui arrive même de manger des oisillons. Une surdensité de ce rongeur va mettre une pression sur les oiseaux nicheurs au printemps», indique le biologiste.
Incapables de prédire si l’hiver sera rigoureux ou non, les écureuils enfouissent le plus de noix, glands et noisettes possible durant l’automne. Contrairement à la croyance populaire, ils se souviennent très bien de leurs cachettes, mais ne les exploitent pas entièrement, notamment si les hivers sont cléments.

Le vair de Cendrillon

La fourrure grise de la chaussure de vair de Cendrillon viendrait d’un écureuil roux... Manuel Ruedi a longuement enquêté pour lever cet apparent paradoxe. Il était intrigué par le fait que les dictionnaires parlent du vair comme d’une fourrure précieuse venue d’un écureuil appelé «petit gris». Hors, l’écureuil roux, seule espèce européenne indigène, n’est pas gris… sauf en hiver en Laponie!

Hôte à Genève

Au parc Wilson, près du jardin botanique de Genève, le visiteur fait connaissance avec l’écureuil de Corée, appelé aussi tamia de Sibérie («Eutamias sibiricus», en photo ci-contre). Ce petit rongeur au pelage clair et aux rayures noires a été vendu dans les années 1970 en tant qu’animal de compagnie. Certains ont été relâchés ou se sont échappés. «Une population, la seule de Suisse, a fait souche à Genève. Comme elle est confinée dans un parc et entourée par le lac et des routes infranchissables, elle ne pose pas de problème», note le zoologue Manuel Ruedi. Mais ce serait une autre paire de manches si l’écureuil gris d’Amérique arrivait en Suisse. «En Grande-Bretagne, où il a été massivement introduit, il concurrence et décime les populations d’écureuils roux en leur transmettant un virus mortel», ajoute le spécialiste.
Des mesures draconiennes ont été prises afin de tenter d’exterminer l’envahissant.

Les chamois adoptent en hiver un rythme ralenti pour vivre en montagne.

 

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Joëlle Challandes

Rédactrice

Photo:
Keystone, Getty Images
Publication:
lundi 14.03.2016, 13:30 heure



Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?