Efforts payants

Le boycott de magazines étrangers a fait plier l’éditeur italien. Il fait désormais bénéficier Coop de l’avantage du change. De ce fait, Coop peut baisser les prix de 89 publications italiennes.

Depuis la décision prise par la Banque nationale suisse (BNS) à mi-janvier, Coop se bat pour la répercussion en Suisse des avantages du change. Le détaillant a également demandé aux éditeurs étrangers de répercuter lesdits avantages. Sans résultat dans un premier temps. Lundi
16 mars 2015, Coop a par conséquent saisi le taureau par les cornes en sortant diverses publications de son assortiment. Cet arrêt provisoire des ventes a fait les gros titres de la presse suisse. Mais des signes de compréhension sont venus de la part de Monsieur Prix, Stefan Meierhans, et de la NZZ. Le grand quotidien zurichois écrivait dans son édition en ligne: «Coop endosse le rôle de défenseur intrépide de l’intérêt des consommateurs.»

Des éditeurs réagissent

Cette mesure a produit ses effets. Johnson International News Italia, l’exportateur leader de journaux et de publications italiennes, a obtempéré. Dès début avril, il proposera une grande partie de ses titres, dont notamment les éditions italiennes bloquées Chi et Grazia, à un prix plus avantageux.
L’édition italienne de Grazia, par exemple, deviendra meilleur marché de 11%. Le distributeur a en outre assuré à Coop que dès avril pour les hebdomadaires et dès mai pour les mensuels, 89 publications en langue italienne bénéficieront d’une baisse de prix pouvant atteindre 16%. Parmi celles-ci, notamment Gente et Sorrisi & Canzoni TV. Stop sera proposé en Suisse alémanique avec un rabais de 16%.

Exigences claires posées aux éditeurs

À l’heure actuelle, aucune baisse de prix n’a été annoncée pour les publications françaises et allemandes. Coop maintiendra donc la pression sur les éditeurs restants. «Nous attendons des éditeurs qu’ils fassent bénéficier leurs lecteurs des avantages du change, soit une diminution du prix de vente de 10 à 20%», affirme Philipp Wyss, vice-président de la Direction de Coop.
Mais indépendamment de la cessation provisoire de vente des publications mentionnées, Coop peut se targuer de jolis succès en matière de baisses de prix liés à l’euro. Grâce à des négociations obstinées avec des importateurs et des producteurs, Coop a réussi à baisser – parfois substantiellement – les prix de plus de 12  000 produits importés de l’espace européen. D’autres baisses suivront.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?