Le circuit du Val Trupchun, dans le Parc national suisse, traverse l’une des vallées latérales les plus idylliques de la Haute-Engadine.

Évasion: les lieux à ne pas manquer

Automne Le Parc national suisse offre des conditions optimales à ceux qui souhaitent profiter de la nature durant leurs vacances. Mais il est loin d’être le seul lieu digne d’intérêt.

En Engadine, le Parc national suisse s’étend sur 170 km2. Fondé en 1914, il est le parc national le plus ancien des Alpes. Grâce à une protection rigoureuse de la nature – il est interdit de quitter les sentiers – bouquetins, chamois, marmottes, lièvres, lézards et d’innombrables espèces d’oiseaux peuvent être observés dans leur habitat naturel.
À Zernez, le Centre du Parc national propose par ailleurs des expositions permanentes et temporaires ainsi que de nombreuses activités axées sur l’histoire naturelle. Des visites guidées permettent aux enfants et aux familles d’explorer les confins du parc. Des offres didactiques ont été mises sur pied afin de favoriser l’éducation à l’environnement des jeunes. Le chemin des enfants «Champlönch», par exemple, et son guide de randonnée digital sont particulièrement appréciés.

 

Lavaux (VD)

Vignobles en terrasses

Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, Lavaux constitue la plus grande région viticole d’un seul tenant en Suisse, avec plus de 800 hectares de vignes. Le Train des vignes permet de rallier Puidoux-Chexbres en douze minutes à partir de Vevey et de découvrir les points forts panoramiques, culturels et culinaires de cette région. Le tour du Mont-Pèlerin offrira aux sportifs le bonheur d’explorer à vélo les vignobles en terrasses et l’arrière-pays vallonné. De petites routes les conduiront ainsi sur une trentaine de kilomètres à travers champs, monts (dénivellation de 580 mètres) et forêts.

 

San Salvatore (TI)

Le «pain de sucre» du Tessin

Au sud de Lugano, le célèbre mont San Salvatore dévoile un magnifique panorama circulaire. Depuis 1890, le funiculaire de la petite localité de Paradiso facilite l’ascension des 600 mètres menant à la cime. Du toit de l’église installée au sommet, les visiteurs bénéficient d’une vue imprenable sur le sud du Tessin. Le chemin pédestre très escarpé à partir de la station intermédiaire, le musée des fossiles et de la spéléologie, le jardin d’azalées San Grato à Carona, ainsi que la célèbre randonnée de trois heures menant jusqu’à Morcote par le sentier des crêtes, complètent la palette touristique offerte par le mont San Salvatore.

 

Werdenberg (SG)

Château et musées

Situé au bord d’un petit lac, le musée Schlangenhaus occupe l’une des deux extrémités du coquet bourg médiéval, l’autre abritant le musée du château. Leurs contenus respectifs sont en étroite corrélation: des projections audiovisuelles en constituent le fil rouge et racontent l’histoire de ce site qui abrite les plus anciennes habitations en bois de Suisse. La ville miniature du musée Schlangenhaus illustre la vie quotidienne que menaient autrefois les habitants de la région de Werdenberg. À l’occasion de la Journée des Châteaux du 2 octobre prochain, le château de Spiez  (BE) s’invitera à Werdenberg et Werdenberg à Spiez.

 

Sihlwald (ZH)

Une nature à vivre

Le premier parc naturel périurbain de Suisse offre une combinaison unique de forêts, d’espaces naturels et d’animaux. L’exploitation forestière a été stoppée en 2000 et ceux qui s’y promènent aujourd’hui peuvent admirer de gigantesques arbres centenaires aux troncs noueux et tordus. Le parc de Sihlwald constitue autant un espace de détente qu’une rencontre avec la nature. Intégré au parc naturel de Zurich, le parc animalier de Langenberg, qui permet d’observer des ours, des castors, des renards et d’autres animaux
sauvages vivant en semi-liberté, représente une attraction supplémentaire pour les familles.

 
Photo:
Suisse Tourisme/Roland Gerth, Marc-Andre Guex, Christof Sonderegger, Matthias Taugwalder
Publication:
lundi 05.09.2016, 13:10 heure