toolbar

Jacques Wullschleger
écrit le 13.03.2018


Fabien Hecquet, ancien gardien de hockey sur glace

Fabien Hecquet a du plaisir et il en donne. Enfant, il a baigné dans le sport parce qu'il en avait l'âme et parce que son papa l'a initié à ce monde. N'a-t-il pas été, à l'époque, président de Versoix basket, club de LNA dans ces temps-là? Tout naturellement et pas que pour faire plaisir à son père, Fabien Hecquet a pratiqué ce sport de balle et de salle, fait de réflexion, d'adresse, jubilatoire. "J'étais meneur de jeu." En parallèle, convaincu par son cousin, il joua au hockey sur glace.

Un jour, il a bien fallu choisir. Il opta pour le hockey. Fort précoce dans ses pensées, Fabien Hecquet se dit que si l'aventure devait être longue et heureuse dans ce sport, la possibilité de pouvoir en vivre était réelle. Ce qui n'est pas forcément le cas avec le basket. Aujourd'hui encore.

Comme une immense source de motivation, Fabien Hecquet partit jouer au Québec. "J'avais été sélectionné avec l'équipe de la Suisse-romande, appelée à participer au tournoi international de hockey Pee-Wee. J'avais 12 ans et j'étais gardien de but." Ce tournoi mineur est le plus important au monde et met en lice des jeunes de 11-12 ans. "Quand on est petit, c'est quelque chose d'important, d'énorme; surtout inoubliable. On a joué devant 5 à 6000 personnes. Ça marque une vie. Déjà."

Pourquoi avoir choisi le poste de gardien? Ce rôle, Fabien Hecquet ne l'a pas choisi, il s'est offert à lui. "L'équipement, le masque et les jambières, j'étais impressionné par tout ça", répond-il. "Ce poste est différent des autres dans la mesure où on est seul. Du coup, on vit les choses autrement. Gardien, c'est assumer un rôle individuel à l'intérieur d'un sport d'équipe."

Chez BKP à Lausanne

Depuis septembre 2017, Fabien Hecquet, 32 ans, travaille chez BKP (Beaulieu Keeper Performance). Il gère ce centre de formation - un autre se trouve à Genève, depuis 7 ans -, moderne et spacieux, muni d'une glace synthétique (avec une cage) conçue et distribuée par Smartice SA (8 s/ 14m) Le concept est simple: proposer une approche individualisée et personnalisée, pour les gardiens et les joueurs de champ; un espace d'entraînement pour des joueurs de tout âge et de tout niveau. Chez BKP, on travaille toute l'année.

Là, Fabien Hecquet, ancien portier de qualité, un compétiteur, distille son savoir. "Les cours sont privés." Il "fait" du coaching privé. Pour des gardiens. Ils sont nombreux, à ce jour, à fréquenter BKP. "Une cinquantaine de personnes." Il y a des gardiens et des joueurs de champs, qui viennent apprendre, se perfectionner. Le point fort du centre? "C'est le fait - quel que soit le niveau - de développer notre travail, avec l'aide de la vidéo. Dans  beaucoup de sports, c'est pareil. L'image est toujours plus parlante que les mots, car elle montre ce qu'il faut travailler, le chemin à prendre, à accomplir pour progresser." Fabien Hecquet travaille également pour le LHC (BKP y a un contrat avec le club lausannois). Outre les jeunes portiers du club, il s'occupe des gardiens de LNA Cristobal Huet et Sandro Zurkirchen.

Le plaisir avant tout

La notion de plaisir est la base de tout dans ce centre, et elle devrait l'être partout ailleurs. "On ne fait que du hockey", rappelle intelligemment Fabien Hecquet. Il cite Roger Federer et le plaisir qu'il a encore et qui ne le quittera jamais, ce plaisir qui le guide, qui a fait de lui ce qu'il est. Le plaisir et l'envie sont indissociables, quel que soit le niveau pratiqué et où on se situe. Retour sur les deux portiers du LHC. "Mon discours n'est pas le même pour tous les deux." Chaque individu est différent. Il y a un travail psychologique à opérer. Des paroles rassurantes à distiller. "Entre les tiers je dis peu de mots." Ceci est valable pour Huet et Zurkirchen. Mais, aussi, pour tous les autres gardiens.

Cela ne se dit ou ne s'affiche pas: il existe des gardiens ayant des préférences. En clair le portier Untel se sent plus en confiance quand il trouve devant lui X, Y plutôt que Z. "Sur le principe, dit Fabien Hecquet, on devrait faire abstraction de ce genre de considération." La remarque peut se conjuguer aussi à l'inverse à savoir que des joueurs se sentent (peut-être) plus en sécurité quand c'est Untel qui garde la cage plutôt que Deutel. "On apprend aux jeunes à ne pas penser à ça", poursuit Fabien Hecquet. "Il faut penser à ce qu'on peut contrôler, c'est valable aussi pour les pros: mon placement, la position du corps, bien bouger ma tête, mon jeu, etc." Le self-contrôle et la motivation, garder son calme sont aussi des armes, En fait, tous les signes ont une signification.

La vision à la Une

Depuis qu'il a pris une place capitale, l'aspect mental a rejoint ceux touchant à la technique et au physique. Au fil du temps le domaine nutritionnel a pris aussi une grande importance. Et la vision? "On travaille beaucoup sur ce domaine", souligne Fabien Hecquet. "Avec Neurovision Consulting et M. Romain Bordas, entre autres."

Ce dernier est orthopiste diplômé. Un orthopiste dépiste, rééduque et réadapte les troubles de la vision, sensoriels et fonctionnels, dus à une mauvaise coordination des yeux ou consécutifs à un traumatisme. "Ce travail de développement, poursuit Fabien Hecquet, permet de développer d'un coup d'œil plusieurs choses, de traiter de façon très rapide une ou plusieurs informations." Et d'ajouter, l'air à la fois grave et surpris: "Dans un bilan médical, l'aspect des yeux n'est pas traité. Pourtant, il est couvert par l'assurance-maladie."

Chez BKP, on ne laisse rien au hasard. "Nous collaborons avec Crossfit, dont la salle est attenante à la nôtre." Crossfit est une méthode de conditionnement physique, de type entraînement croisé, combinant la force athlétique, l'haltérophilie, la gym et les sports d'endurance. Chez BKP, un magasin va s'ouvrir à l'étage. " C'est pour bientôt, le temps d'installer la caisse." On y trouvera le matériel nécessaire aux hockeyeurs. Plus loin, une porte mène chez Physio Clinics, pour tout types de traitements.

Le centre BKP plaît. Une ambiance s'est installée. Il est spacieux, fonctionnel, très chaleureux et moderne. Il y a des odeurs, discrètes, et c'est normal; dont celle du plaisir, senteur tenace, rarissime.

Palmarès

Fabien Hecquet est né le 8 juin 1985 à Meyrin.
Ancien gardien de hockey sur glace de Ligue nationale.
A joué avec Sierre (2003-2004 et 2006-2007). Avec Viège (2007 à 2009), avec le HC La Chaux-de-Fonds (2009-2010), avec le LHC (2010-2011).
Avait effectué une pige avec le LHC (2012-2013), l'année de la promotion en LNA. Le portier était Gianluca Mona.
A été champion de Suisse de LNB avec le LHC (2012-2013)
Avec le HC Sierre, a été deux fois vice-champion de Suisse (LNB).
Avec Genève-Servette (LNA), "J'étais le numéro 3", Fabien Hecquet a été deux fois finaliste du championnat (2007-2008 et 2009-2010). Soit deux fois vice-champion Suisse.
A été U16 et U17 avec la Suisse. A participé aux Mondiaux U20 avec l'équipe de France.
2013: Fabien Hecquet met fin à sa carrière de hockeyeur.

Quiz

 
01
sur
 

 

Les-pros-debarquent-a-bkp


Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Jacques Wullschleger

 

Un fou de sport. Et le mot est faible. Jacques Wullschleger  a consacré sa carrière au journalisme sportif, d’abord pour la «Feuille d’avis de Lausanne» (devenue «24 heures») dès 1972, puis au «Matin» dès 1984. Son palmarès parle pour lui: plusieurs Coupes du monde de football, des Tours de Romandie et d’innombrables championnats de hockey, tennis, natation, patinage artistique… Au final, des milliers d’articles, mais aussi des événements et des rencontres qui ont marqué l’homme.

_


S'abonner à ce blog:

S'abonner par mail:
Veuillez corriger votre adresse e-mail


Confirmer



Archives par sujet: