Familiale: le confort surtout

Espace Décontraction plutôt que sensations de vitesse:  la Renault Talisman Grandtour est idéale pour les vacances.

Andreas Faust, journaliste automobile

Andreas Faust, journaliste automobile
Andreas Faust, journaliste automobile

Les marques françaises n’ont pas réagi assez vite à la tendance des SUV, ni d’ailleurs à celle de la traction intégrale. En revanche, les breaks ont toujours été mis en évidence. Souvenez-vous par exemple des Citroën CX ou Peugeot 504, qui offraient un luxe sans chichis et plus d’espace pour les bagages que tout ce dont une famille avec deux enfants pouvait rêver. Jusqu’à ce que, il y a plusieurs années, le critère de la performance prenne plus d’importance que la fonction. Une débauche de puissance, jusqu’à faire de la familiale une voiture de sport, avec de moins en moins d’espace pour les bagages. Il fallait en effet que la silhouette s’affine vers l’arrière. Pour ma part, j’ai regretté cette évolution.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

En lançant la Talisman Grandtour, Renault renoue avec les valeurs d’antan. Ce qui n’empêche pas ce grand break d’être esthétiquement très réussi. Assis à l’arrière, je peux presque croiser les jambes et ma tête est loin de toucher le plafond. Le volume de charge – 1681 l au maximum – ne se situe que dans la moyenne supérieure, mais le hayon dégage une large ouverture et s’ouvre même d’un simple mouvement du pied sur la version haut de gamme Initiale. Il ne manque que le bouton pour rabattre les sièges arrière comme dans l’Espace. Ou un système permettant d’arrimer les bagages dans le coffre, pour qu’ils ne glissent pas dans les virages.

Écran de navigation performant

Pour le reste, la Talisman est techniquement apparentée à l’Espace. Il faut cependant choisir la version Initiale pour bénéficier du grand écran tactile en format vertical, dont les possibilités de réglage sont presque trop nombreuses. Le modèle de base dispose déjà d’un petit écran de navigation pas compliqué, de la radio DAB+, de la climatisation automatique avec boîte à gants réfrigérée, d’un régulateur de vitesse et – sage mesure, compte tenu du gabarit de la voiture – de capteurs de parking à l’arrière. Des équipements que bien des modèles plus chers ne proposent souvent qu’en option.
En revanche, Renault ne fait pas dans la démesure au niveau des motorisations. La limite est fixée à 200 ch. Mais comme les réglages de châssis de la Talisman privilégient le confort, les 150 ch du moteur essence de base – livré avec une boîte automatique à double embrayage – sont déjà suffisants. La direction sur les quatre roues, qui simplifie notamment les parcages, est également réservée aux versions Initiale. Le modèle de base offre, lui, déjà cinq programmes de conduite allant d’Éco à Sport.
Mais je n’y touche pas. Car tout ce que j’attends d’un break français, c’est le confort.

Renault Talisman Grandtour

Habitabilité     ★★★★★
      Confort     ★★★★★
 Coût/utilité    ★★★★★

Moteur et transmission
4 cylindres turbodiesel,
1,6 litre, 110 kW/150 ch, boîte
7 vitesses à double embrayage, traction avant

Consommation et CO2
5,8 l/100 km, 132 g/km CO2, Euro 6, étiquette énergie D

Prix
dès 34 600 francs

Site du constructeur

L’intérieur de la Talisman

Crash test

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

texte:
Andreas Faust
Photo:
DR
Publication:
lundi 04.07.2016, 14:15 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?