Feux et pétards: protéger son compagnon

Les feux d’artifice du 1er Août peuvent effrayer chiens et chats. Par quelques gestes simples et grâce à l’homéopathie, on peut les rassurer.

Moments de délassement, voire d’émotions pour les humains, les grands raouts genre fêtes nationales représentent des moments de supplice pour bon nombre de nos compagnons à quatre pattes. Chats, lapins et cochons d’Inde vont se cacher pour tenter d’échapper au bruit qui les agresse (leurs oreilles sont beaucoup plus sensibles que les nôtres). Les chiens (et parfois les chats) se mettent à trembler, paniqués. Les chiens peuvent soudainement haleter très fort, être pris de diarrhée ou uriner d’angoisse, hurler, gratter les murs ou se réfugier dans un coin d’où il est impossible de les déloger. Feux d’artifice, pétards, parfois coups de tonnerre et coups de fusil sont pour eux une réelle torture (exception faite des chiens de chasse dressés pour affronter l’horreur des coups mortels contre le gibier sans défense).

D’origine ancestrale, cette peur des pétards peut être largement minimisée, à condition que les maîtres soient un brin attentifs au bien-être de leurs compagnons.

Petits conseils faciles: avoir toujours chez soi une réserve de Fleurs de Bach (Rescue for kids, sans alcool). Quelques gouttes sur la nourriture de nos potes à quatre pattes ou directement dans la bouche, si le ou la poilu(e) se laisse faire, et ceci, dès le matin des fêtes nationales, ou même dès les jours précédents, ou avant l’orage qui s’annonce. Deux ou trois gouttes le soir, et la panique sera moins virulente. Idem en homéopathie avec Gelsemium sempervirens en 4 ou 5 CH, quelques granules matin, midi et soir. Si malgré le traitement, chien, chat ou autre jolie fourrure montre de gros signes d’anxiété, il est recommandé de rester à la maison, de ne pas l’abandonner le soir de la fête. Une musique paisible, classique ou autre, branchée assez fort, le (la) tranquillise aussi en détournant son attention. Si le maître est serein, l’animal sera moins troublé. Il vaut mieux ne pas trop le protéger, car alors ces gestes confirmeraient son angoisse. Si la médecine douce n’a pas d’effet, voir avec le vétérinaire qui conseillera un médicament calmant.

Il est recommandé de sortir brièvement le chien pour ses besoins en le tenant en laisse pour éviter une fuite due à la panique. Le maître peut s’installer sur un canapé, lire, regarder la télé ou un film en permettant au chien de s’asseoir à ses côtés, mais sans exagérer les câlins protecteurs. Un chat est souvent plus en paix sous une couette: c’est doux, chaud, réconfortant et le bruit est atténué. Lapins et cochons d’Inde seront protégés par un tissu sur leur cage, où pour une fois, le temps de la fête, ils seront enfermés pour mieux se cacher. Vous les aimez vraiment? Vous pouvez donc sacrifier un feu d’artifice et quelques pétards, non?

Vidéo «Chiens, chats et co»

Les conditions de gardes des moutons

.

Commentaires (3)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

.

Photo:
Getty Images
Publication:
lundi 28.07.2014, 16:30 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?