Formation: un challenge porteur d’avenir

Carrières Coop en propose aux jeunes. Quelque 3000 apprentis et près de 2000 formateurs font du détaillant l’une des deux plus importantes entreprises formatrices de Suisse.

Patrick Müller est apprenti chez Coop et tient le rôle principal dans le spot TV.

Patrick Müller est apprenti chez Coop et tient le rôle principal dans le spot TV.
Patrick Müller est apprenti chez Coop et tient le rôle principal dans le spot TV.

Des défis, un apprenti qui travaille dans le commerce de détail doit en relever quotidiennement. Le grand public peut s’en rendre compte à travers le nouveau spot TV de Coop. Patrick Müller (19 ans), de Suisse orientale et apprenti chez Coop, y tient le rôle principal. «Fan de cinéma et de théâtre, j’étais très intéressé par ce projet», explique l’acteur amateur.
Le jeune homme suit une formation d’assistant de commerce de détail, soit l’un des 31 apprentissages proposés par Coop dans les domaines de la vente, de la logistique, de l’administration, de la restauration de système, de la production ou des transports.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Formation concurrentielle

Le détaillant propose à des jeunes motivés la possibilité d’accomplir une formation professionnelle de deux ans dans de nombreux métiers, avec attestation fédérale (AFP) .
Les personnes ayant terminé leur apprentissage constituent l’un des piliers du ­développement du personnel de Coop. La coopérative offre en effet chaque année un poste fixe à plus de 60% des jeunes au terme de leur formation et recrute près de la moitié de ses cadres de vente parmi ses anciens apprentis. Leur offrir une formation professionnelle moderne et concurrentielle est donc primordial.

Gravir les échelons

Annika Keller, responsable de la formation professionnelle chez Coop, en est consciente: «Nous adaptons régulièrement notre formation initiale aux exigences. C’est essentiel, car le commerce de détail est une branche qui évolue très rapidement. Pour rester compétitifs, nous devons pouvoir compter sur des gens bien formés.» Les standards pour la formation initiale sont les mêmes dans toute la Suisse: quel que soit le ­département dans lequel une personne ­effectue son apprentissage, elle bénéficiera d’une formation complète et acquerra des compétences qui lui permettront de travailler partout en Suisse et même à l’étranger.

Élargir ses horizons

Les jeunes doivent en outre pouvoir cumuler les expériences afin de découvrir les diverses facettes de leur futur métier, notamment en suivant un stage. Dans la vente, par exemple, l’apprenti passe quelques mois dans un autre magasin.
«Un stage permet d’élargir ses horizons. C’est toujours apprécié des jeunes», souligne Annika Keller. Et la responsable de chez Coop de préciser: «Nous devons les préparer au marché du travail et leur fournir le bagage nécessaire pour leur garantir un bon avenir professionnel. C’est pourquoi nous proposons des formations initiales dans les domaines qui offrent des perspectives intéressantes.»
Patrick Müller est satisfait de son choix: «Je me plais bien chez Coop. Les responsables de la formation offrent leur soutien aux apprentis, que ce soit pour des questions concernant l’entreprise ou l’école.»

Apprentis chez Coop

En majorité dans le commerce de détail

Des actes pour le bien-être de tous

www.des-paroles-aux-actes.ch/112
Toutes les paroles aux actes

Texte: Thomas Mann

Photos: Stefan Bohrer, SP

Source: Coop Société coopérative; infographie: Nik von Almen

Publication:
lundi 15.02.2016, 14:05 heure

Retrouvez toutes nos recettes