Fruit de la forêt amazonienne

Noix du Brésil La plus grande des noix est cultivée dans tous les pays d’Amazonie, mais seuls le Brésil, la Bolivie et le Pérou sont exportateurs.

Capsules

Les fruits, qui peuvent peser jusqu’à 2 kg, sont des capsules ligneuses globuleuses contenant entre 12 et 18 noix. Chaque arbre produit environ 300 fruits par an.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Récolte

La récolte se fait de janvier à mars. Comme autrefois, celle-ci se fait toujours manuellement en ramassant les bogues tombées à terre.

Noms

La noix du Brésil est aussi appelée noix d’Amazonie ou châtaigne du Brésil. On consomme l’amande sous sa forme entière, comme fruit sec principalement.

Traces

Les premières traces de la noix du Brésil remontent au XVIe siècle, époque à laquelle les colons espagnols en faisaient la récolte pour nourrir leurs troupes.

Attention!

Les noix du Brésil sont grasses et caloriques. Il faut donc en consommer raisonnablement, même s’il est vrai qu’il est souvent difficile de s’arrêter lorsque l’on commence à en manger.

Coques en stock

L’experte

Sylvia Gabet, auteure et journaliste

Sylvia Gabet, auteure et journaliste
Sylvia Gabet, auteure et journaliste

La noix du Brésil possède un noyau d’une exceptionnelle richesse en sélénium, un oligoélément aux puissantes propriétés antioxydantes. Elle est en outre riche en magnésium, l’anti-stress par excellence, tout comme le chocolat noir (à 70% de cacao minimum), les graines de tournesol ou de sésame et les amandes. Certains mélanges apéritifs contiennent cette fameuse noix dont le goût évoque à la fois l’amande, le foie gras ou la noisette. Elle est également vendue en sachets solo. Elle est comme toutes les noix et amandes, une petite bombe calorique, qui possède du coup l’avantage, en balade, de ne pas peser lourd mais de recharger grandement nos batteries.
Une noix du Brésil suffit à couvrir nos besoins quotidiens en sélénium, 5 ou 6, c’est la bonne dose anti-déprime. Personnellement, j’ai un autre truc infaillible anti-déprime en provenance du Brésil: le «tu-tu-tu tu-du tu-du»! Je monte le son de la stéréo et hop, un tour à gauche, souplesse du bassin, petit sautillement, mesure à deux temps, le second temps plus accentué, rythme syncopé, pas trop rapide, cinquante mesures à la minute: vous l’avez reconnue: la samba!

Anne-Marie Cuttat

Rédactrice

Photo:
Heiner H. Schmitt
Publication:
lundi 27.04.2015, 12:40 heure

Retrouvez toutes nos recettes