Des produits frais, variés, appétissants et très bien présentés: tels sont les critères primordiaux des restaurants Marché.

Halte gourmande 

Coop a racheté en mars la chaîne de restaurants Marché. Son nouveau directeur sera Mirko Schwarz. Le professionnel de la restauration évoque un formidable potentiel de synergie.       

Mirko Schwarz, directeur 
de Marché Restaurants Suisse SA

Mirko Schwarz, directeur 
de Marché Restaurants Suisse SA
Mirko Schwarz, directeur 
de Marché Restaurants Suisse SA

Mirko Schwarz, jusqu’ici responsable de Coop Gastronomie, sera dès le 1er juin le nouveau directeur de Marché Restaurants Suisse SA. Coop a racheté en mars dernier cette chaîne à Mövenpick. Elle comprend 28 établissements gastronomiques, dont la majorité se situe sur des aires de repos d’autoroutes. Coop étoffe ainsi sa compétence dans le secteur de la gastronomie et devient la quatrième plus grande chaîne de restaurants de Suisse. Mais les restaurants Marché cadrent-ils avec la philosophie de Coop? Nous avons posé la question au futur directeur.

Coopération.  Que représentent les nouveaux restaurants pour vous et en quoi consiste votre tâche?
Mirko Schwarz.  Je me réjouis énormément de relever ce nouveau défi qui s’annonce passionnant. La direction de Coop m’a accordé sa confiance pour continuer de développer, avec une nouvelle équipe très motivée, un concept gastronomique réputé au plan international et couronné de succès. On me verra à nouveau plus souvent dans des emplacements très fréquentés. De par mon activité antérieure, je suis parfaitement familiarisé avec l’univers des aéroports et des autoroutes.

«

Marché jouit en Suisse et à l’étranger d’une excellente image»

Pourquoi cette acquisition précisément?
Marché jouit en Suisse et à l’étranger d’une excellente image. Coop et Marché ont de nombreux points communs. Les deux entreprises sont, par exemple, synonymes de produits de qualité, de fraîcheur ainsi que de collaborateurs aimables et motivés. Cette acquisition offre en outre un formidable potentiel de synergie avec Coop Gastronomie. Je pense au développement des collaborateurs et aux processus de production, pour ne citer que deux exemples.

Coop ne se concurrence-t-elle pas elle-même avec Marché?
Les emplacements des restaurants Coop ne sont pas comparables avec ceux de Marché. Coop Gastronomie est clairement axée sur les points de vente Coop alors que les établissements de Marché occupent le segment de la gastronomie liée au trafic routier et aérien. Nous parlons ici de lieux très fréquentés avec des besoins différents.

Coop mise beaucoup sur le développement durable et le bio. Et maintenant également sur des restaurants d’aires d’autoroutes. N’est-ce pas contradictoire?
Absolument pas! Même des restaurants situés sur des aires d’autoroutes peuvent fournir une prestation durable et consciencieuse. Le fort ancrage régional des produits et des matières premières ainsi que la planification saisonnière de l’offre vont dans ce sens.
Nous achèterons les légumes, les salades et les fromages autant que possible à des paysans de la région. Une grande partie des spécialités carnées sera produite dans les boucheries Coop. Nous allons respecter au maximum la nature même des produits par le biais d’une préparation délicate. Marché met également un point d’honneur à ne jamais utiliser d’agents conservateurs, de colorants et d’exhausteurs de goût dans ses mets.

Les postes de travail sont un sujet brûlant. Le rachat de Marché aura-t-il des conséquences négatives pour le personnel?
Tous les collaborateurs seront repris. La famille Coop offrira également des possibilités intéressantes aux employés de Marché, des possibilités dont tous pourront profiter.

Les restaurants Marché continueront-ils d’être perçus comme «indépendants»?
C’est un point important. Il est absolument déterminant que le concept de restauration qui a fait ses preuves jusqu’ici soit maintenu. Les principes de base régissant le quotidien des établissements Marché auront pour moi une grande priorité.

Qu’avez-vous mangé lors de votre dernière pause autoroutière dans un restaurant Marché?
Vendredi saint, nous nous sommes arrêtés avec ma famille au restauroute Heidiland. Mes deux petites filles sont des adeptes inconditionnelles des sandwiches frais Marché accompagnés d’un jus de fruits fraîchement pressé. Ma femme et moi avons suivi nos filles dans leur choix. Eh bien c’était super bon!

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Stefan Fehlmann

Rédacteur

.

Publication:
mardi 29.04.2014, 10:30 heure


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?