Heureux comme un Suisse!

Sondage Notre radiographie montre un peuple heureux, soucieux du développement durable, qui cuisine volontiers et s'estime en forme. L’immigration s’impose comme un gros défi.

À quelques jours de la fête nationale, nous avons sondé plus de 1200 Helvètes dans les trois régions linguistiques. Quelles sont nos préoccupations, nos joies et nos habitudes de vie? Le constat principal saute aux yeux: la Suisse est un pays de cocagne dans lequel il fait bon vivre. Ses habitants sont heureux. Heureux dans leur vie, tout simplement. Heureux d’habiter un pays propre, sûr, où tout fonctionne. L’Homo helveticus s’estime en forme, et pratique régulièrement du sport. Il ne prend pas son alimentation à la légère et lui consacre du temps. Jugez plutôt: près de 80% des Suisses cuisinent chez eux plusieurs fois par semaine. Pour 70% des personnes interrogées, la provenance des produits, le bio et le développement durable jouent un rôle important ou très important lors des achats.

Qu’en est-il des contacts entre les régions linguistiques? Les résultats ne donnent pas l’image de régions vivant en vase clos sur leur territoire linguistique. Plus de 40% des Suisses se rendent entre deux et onze fois par année dans une autre région linguistique du pays. Les Tessinois s’imposent en champions du multilinguisme. La minorité italophone, souvent obligée de se déplacer pour les études et le travail, maîtrise admirablement l’allemand, et encore mieux le français. Quatre Alémaniques sur dix et un bon tiers des Romands affirment eux avoir une bonne ou très bonne connaissance de la langue du voisin. Un résultat finalement plutôt rassurant face à la poussée de l’anglais mais on sent ici qu’il faut rester vigilant. Et les préoccupations? Quels sont les domaines où les Suisses voient les plus gros défis pour leur pays? Dans toutes les régions, l’immigration arrive en tête, suivie des bilatérales et des relations avec l’Union européenne. Au Tessin, la peur du chômage préoccupe 23% des personnes interrogées, un résultat nettement supérieur au reste du pays.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Aimez-vous vivre en suisse?

Il fait bon ou très bon vivre en Suisse pour 89% des personnes interrogées. Un résultat qui donne à notre pays des allures de paradis. Le plaisir de vivre en Helvétie augmente avec l’âge. Les Alémaniques sont plus nombreux que les Romands à s’estimer très heureux de vivre ici. On l’est aussi davantage en dehors des agglomérations que dans les villes.

Êtes-vous heureux?

Au pays des gens heureux Les Helvètes sont quasi unanimes à se déclarer très heureux ou plutôt heureux. Là aussi, les Alémaniques (58,8%) sont plus nombreux que les Romands (43,8%) et les Tessinois (31,7%) à s’estimer très heureux. Les indépendants le sont davantage que les salariés. La sensation de bonheur ne diminue pas avec l'âge. Quant à l’argent, il ne fait pas le bonheur mais y contribue. On se déclare plus facilement heureux avec un revenu mensuel de 6000 francs et plus.

La Suisse sur une échelle de 1 à 10?

Sûre et propre en ordre Si l’on vit volontiers en Suisse, c’est avant tout pour la sécurité et la propreté qu’offre le pays. La Suisse est intéressante mais pourrait être encore plus moderne et surtout, plus ouverte. Question sécurité, les Romands (25,1%) et les Tessinois (33,9%) sont nettement moins nombreux que les Alémaniques (41%) à trouver le pays très sûr. On se sent en outre plus en sécurité à la campagne que dans les villes ou les agglomérations. Étonnamment, la part de femmes à juger la Suisse très sûre est supérieure à celle des hommes.

Quelle est votre langue maternelle?

L’allemand, respectivement le suisse allemand, conserve de loin son statut de langue la plus parlée en Suisse. Les parts de chaque langue nationale restent au demeurant stables. À noter que l’allemand est la langue maternelle de près de 10% des habitants au Tessin et de 4% en Suisse romande. Dans l’autre sens, moins de 3% de la population habitant la Suisse alémanique indique le français comme langue maternelle. 4% de la population romande est de langue maternelle italienne.

Maîtrisez-vous les langues nationales?

Les Tessinois champions du multilinguisme. Près de la moitié d’entre eux (46%) maîtrise bien ou très bien l’allemand et la très grande majorité (78%) le français! Les Alémaniques sont 41% à estimer avoir de bonnes ou très bonnes connaissances du français contre 35% des Romands pour l’allemand.

Préoccupations des Suisses: les grands défis actuels

La question des étrangers est de loin le thème qui préoccupe le plus les Suisses, et qui représente le plus grand défi actuel, toutes régions confondues. Le résultat est particulièrement marqué chez les jeunes (15–29 ans), les seniors (60–74 ans) et les personnes avec un revenu mensuel de moins de 6000 francs. Outre ce sujet, on notera que les Tessinois craignent fortement le chômage (23%) et que la question européenne intéresse nettement plus les personnes au bénéfice d'une formation supérieure que les autres. Des thèmes comme l'énergie ou les transports ne préoccupent que 1% des personnes interrogées.

Avec quelle fréquence visitez-vous une autre région linguistique?

Contacts réguliers Plus de 40% des Suisses se rendent entre 2 et  11 fois par an dans une autre région linguistique du pays, que ce soit pour des raisons professionnelles ou privées. Les contacts apparaissent donc comme assez réguliers entre les régions.

Quelle importance a le développement durable lors de vos achats?

Bio, commerce équitable et produits régionaux comptent au moment de faire ses courses Bio, produits régionaux, développement durable et commerce équitable ne sont pas des vains mots pour la population. Près de la moitié (43%, Suisse romande 47%) y accorde une importance assez grande au moment de faire ses courses. Pour près d'une personne sur trois (27%), la provenance et le mode de production représentent même un élément déterminant lors d'un achat.  Au total, ce sont donc 70% de la population qui prennent en compte la provenance et le mode de production au moment de faire ses courses. Le client bio "type" est une femme âgée entre 30 et 44 ans, habitant en ville dans un ménage de trois personnes ou plus et au bénéfice d'une formation supérieure. Plus on avance en âge, plus on fait très attention à la provenance des produits. 60% des 15–29 ans y accordent toutefois de l'importance. C'est dans la tranche des revenus entre 6001 et 9000 francs que l'on accorde la plus grande importance aux produits bio et au mode de production.

Dans la journée, quel est votre principal repas?

Les Suisses mangent à midi mais on observe d'intéressantes différences en fonction du sexe, de l'âge ou des régions. Les hommes sont ainsi plus nombreux que les femmes à prendre leur repas principal le soir, privilégiant semble-t-il le snack au travail pour la pause de midi.
C'est en Suisse romande que le petit-déjeuner est le plus important (mais il arrive tout de même derrière le dîner et le souper). Enfin, plus le niveau d'étude est élevé, plus le repas du soir est important.

Vous sentez-vous en forme?

En pleine forme ou presque! Non content d'être "seulement" heureux, deux tiers des Suisses se déclarent également en forme, physique et mentale, 24% allant même jusqu'à se sentir en pleine forme. Logiquement, les jeunes (15–29 ans) sont les plus nombreux à se sentir en pleine forme. Étonnant et rassurant: 67% des seniors interrogés se trouvent plutôt en forme et 24% même en très bonne forme. Enfin, 35% des indépendants se déclarent eux aussi en très bonne forme (ont-ils davantage de temps à disposition pour le sport?).

Cuisinez-vous à la maison?

Les Suisses aux fourneaux! Plus d'un quart de la population cuisine une fois par jour et, par addition, près de huit Suisses sur dix (76%) cuisinent plusieurs fois par semaine. Le détail des résultats montre que les personnes qui cuisinent une ou plusieurs fois par jour sont essentiellement des femmes (au foyer) et des revenus de moins de 6000 francs. Les 15–29 ans sont tout de même près de 20% à cuisiner une fois par jour et plus d'un tiers d'entre eux le font plusieurs fois par semaine.

Commentaires (2)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Thierry Délèze

Rédacteur en chef

Source: Sondage représentatif LINK/1204 interviews

Graphiques: Jacob Kadrmas

Photos: Heiner H. Schmitt

Accessoires et costumes: Aesch

Publication:
lundi 20.07.2015, 16:00 heure

Thierry Délèze

Rédacteur en chef

.

Publication:
lundi 20.07.2015, 16:00 heure


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?