La physiologie animale présente les mêmes réactions positives au traitement homéopathique que la nôtre.

Homéopathie et poilus, le bon plan

Les mémoires contenues dans ces globules soignent le système nerveux à la base. Aussi chez les animaux.

Décriée par les uns, encensée par les autres, l’homéopathie divise. Traités par elle, les animaux retrouvent la santé, c’est incontestable, même si on accuse cette médecine de n’être que «des petites boules de sucre». «En vérité, assure Michel Fellrath, vétérinaire dans le canton de Neuchâtel, il s’agit de la médecine la plus scientifique qui soit.»

L’homéopathie est entièrement fondée sur l’expérimentation, à laquelle l’a soumise le médecin Samuel Hahnemann (1755-1843), inspiré par les textes anciens, dont ceux d’Hippocrate sur la loi de similitude.
«De nos jours, poursuit Michel Fellrath, cette médecine fait des merveilles quand le corps malade peut encore réagir. Quand un organisme est complètement décompensé, par exemple en fin de vie, l’homéopathie est inutile. Mais en cas de déséquilibre, elle renforce et dynamise. Alors que la médecine chimique s’attaque aux symptômes, l’homéopathie soigne la cause. Il faut savoir que le système nerveux régit la vie. L’homéopathie touche au système nerveux en le rééquilibrant, donc naturellement, la santé s’améliore.»

Les animaux sont très réactifs à l’homéopathie: «Pour moi, c’est établi, je ne fais pas de différence entre humain et animal. L’approche globale de la maladie est la même. J’observe comme chez l’humain un affaiblissement des défenses chez le chien ou le chat, la vache, le cheval, etc. Prenez un chien agressif, un chat colérique ou qui marque son territoire en urinant sur le lit. Ces symptômes témoignent d’un mal-être intérieur. En intervenant sur l’humeur, après avoir soigneusement étudié les symptômes affichés par l’animal, son comportement s’améliore.» Pareil pour d’autres maux: maladies de la peau, reins affaiblis, mauvaise digestion, coryza, etc. «L’homéopathie se révèle efficace en cas de maladie déclarée, conclut le vétérinaire, et même très efficace, si l’animal vit dans un environnement harmonieux avec une alimentation saine.»

Chiens et chats

Pour les nuls

Ne vous prenez plus la tête parce que Médor a démonté la porte du salon, ne hurlez plus en découvrant le pipi de Mistigris sur le tapis – persan de préférence. Ne les abandonnez pas non plus sous prétexte que la vie est impossible avec eux. Rappelez-vous qu’ils n’ont pas la parole pour se faire comprendre, eux donnent des signes. Vous faites des efforts pour vivre avec eux? Eh bien, eux font des efforts aussi! Supporter son humain n’est pas une sinécure. Afin que la paix règne entre vous – car chiens et chats ne demandent rien d’autre qu’une vie harmonieuse près de vous – les bibles du savoir-faire canin et félin sont à portée de lecture dans la collection Pour les Nuls.
Ludiques, bourrés de conseils simples, illustrés, abordant tous les sujets possibles et imaginables, «Eduquer son chien pour les Nuls» et «Un chat pour les Nuls» vous permettent de penser – un peu – à la manière canine ou féline, évitant ainsi les grosses erreurs ou bêtises humaines, qui les traumatisent…

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?