1 von 11


L’exposition temporaire «Fourmis» dévoile l’univers fascinant de 
ces insectes sociaux.

Taha (11 ans et demi) apprécie les ateliers proposés par le Muséum.

Le biologiste Mickaël Blanc anime l'atelier avec une bonne dose d'humour.

La future fourmilière est peinte par un participant.

Une vitre permettra de voir évoluer les fourmis dans les chambres de la fourmilière.

Une reine avec des ouvrières nettement plus petites.

L'exposition "Fourmis" donne de multiples informations passionnantes.

On découvre la collection personnelle du savant suisse Auguste Forel.

De près, la fourmi impressionne.

Arbre généalogique de la famille de l'entomologiste Auguste Forel.

Une fourmi en plein transport d'une feuille.

Instructif: un travail 
de fourmi 
au musée

Genève Le Musée d’histoire naturelle propose des ateliers originaux en marge de sa grande expo «Fourmis».

Le biologiste 
Mickaël Blanc aide Léo (5 ans et demi) 
à peindre sa fourmilière.

On fait peu d’enfants mais on s’en occupe bien, les fourmis en font beaucoup et s’en occupent peu!», s’exclame Mickaël Blanc, animateur de l’atelier «Élever sa propre colonie de fourmis», proposé par le Musée d’histoire naturelle de Genève. Quatre femmes et deux jeunes garçons participent à l’atelier en ce mercredi après-midi. Ils vont créer une petite fourmilière en sculptant un bloc de béton cellulaire grâce aux conseils de Mickaël Blanc et de sa collègue Lucie Cauwet. Les participants commencent par créer une mini-baignoire rectangulaire en taillant le bloc avec un tournevis ou une gouge (petit ciseau pour sculpter). «La baignoire permettra d’humidifier la fourmilière. Les fourmis ont besoin d’un minimum d’humidité», explique l’animatrice. Sur une autre face du bloc, enfants et adultes dessinent des ronds au crayon. Ils les évident pour créer les chambres qui accueilleront les futures fourmis. Une plaque transparente en plexiglas, collée sur le bloc creusé et peint, permettra d’observer les insectes en action. «On peut prélever quelques fourmis dans la nature mais il ne faut pas détruire leur habitat. On en trouve aussi dans les magasins spécialisés», souligne Mickaël Blanc.

Des chambres 
sont creusées dans le bloc de béton cellulaire avec 
un petit ciseau 
pour sculpter.

Un jeune participant assidu

Taha (11 ans et demi), qui souhaite «travailler dans l’astronomie», a déjà pris part à plusieurs ateliers du Muséum: «Je regarde le programme et si j’aime, je viens. J’ai déjà construit un hôtel à abeilles sauvages et un nichoir à oiseaux. Je vais le donner à des amis qui vivent à la campagne. J’avais déjà fait une fourmilière en plastique à la maison mais c’est la première fois que j’en fais une vraie.» «L’atelier, c’est une idée de ma maman. J’aime bien peindre!», commente Léo (5 ans et demi) en recouvrant sa fourmilière de peinture orange. «C’est de la colle à mortier avec de l’eau», précise Lucie Cauwet. Elle distribue un guide pour débutant en élevage de fourmis: «Il fournit de précieux conseils. Il y a beaucoup de ressources en ligne sur les fourmis réalisées par des passionnés», souligne l’animatrice. «Que mangent-elles?», questionne une femme. «Les fourmis sont omnivores. De l’eau sucrée suffit avec, par exemple, des fruits. Elles mangent également des insectes ou des graines», répond la biologiste, spécialiste des scorpions. Un petit bac en plastique sur la fourmilière relié aux chambres sera dévolu à leur nourriture. Venue avec des collègues, l’enseignante Kristel Angiolini va voir l’expo «Fourmis» avec ses élèves, de 10 à 11 ans: «Je trouve ce thème génial pour eux! Cette fourmilière sera pour la classe. L’idée est d’avoir des fourmis à l’école et de pouvoir les observer.»

Ateliers «Élever sa propre colonie de fourmis» les 15 novembre et 20 décembre (dès 10 ans, gratuit). «Origami Fourmis», les 1er et 8 novembre (dès 6 ans, gratuit). «Le monde mystérieux de l’ambre», 22 et 29 novembre, 6 et 13 décembre (dès 6 ans, gratuit).

Léo, qui fabriquait  
sa première fourmilière, 
est fier du résultat. 
Il va pouvoir observer les fourmis à la maison.

Tout savoir sur les fourmis

http://www.cooperation.ch/Instructif_+un+travail+_de+fourmi+_au+musee Instructif: un travail de fourmi au musée

Le Musée d’histoire naturelle de Genève propose avec «Fourmis» une fascinante plongée dans l’univers de ces insectes à l’organisation sociale complexe.
Les magnifiques portraits géants de Stéphane Querbes montrent leur impressionnante diversité, fruit de 120 millions d’années d’évolution. Ludique et informative, l’exposition propose quiz, films et objets. On apprend, par exemple, que leurs prédateurs sont l’ours, le pangolin, le lézard vert et le pic. Les fourmis mangent du miellat, des vers de terre, des termites et des guêpes. Leur vue est médiocre mais leur champ de vision est de 300 degrés contre 220 degrés chez l’être humain. La taille de leurs yeux dépend du milieu dans lequel elles évoluent. Une expérience a montré qu’elles «comptaient» leurs pas pour retrouver leur nid: des fourmis munies de mini-échasses en bois ont ainsi parcouru un chemin trop important! La collection de fourmis du savant suisse Auguste Forel, la plus importante au monde, est aussi présentée. L’entomologiste vaudois figure sur l’ancien billet de 1000 francs avec des fourmis. Une fourmilière permet au visiteur d’observer l’activité des insectes en direct et de chercher la reine, deux fois plus grande que les ouvrières. Deux livrets sont proposés aux enfants pour visiter l’exposition: un pour les 4–7 ans et un second pour les 8–12 ans. l

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Basile Weber

Rédacteur

Photo:
Patrick Gilliéron Lopreno, Philippe Wagneur/Muséum Genève
Publication:
lundi 23.10.2017, 13:30 heure





Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?