1 von 11


Des élèves de l’école primaire de la Golette, 
à Meyrin (GE), munis d’arrosoirs et d’outils. 
Ils apprécient cette activité hebdomadaire en plein air. Toute l’école participe 
à l’opération jardinage 
de Coop. 










Coop et 
les écoliers 
au secours des abeilles

Biodiversité En 2017, près de 28  000 élèves ont participé à l’opération jardinage de Coop. Ils ont reçu des plantes et des fleurs bio pour créer un jardin favorable aux abeilles sauvages. Reportage dans une école de Meyrin.

Le soleil brille et le thermomètre flirte avec les 30 degrés en ce lundi après-midi. À l’école primaire de la Golette, à Meyrin (GE), les élèves de Sylvia Tiercy (55 ans) troquent stylos et cahiers contre arrosoirs et truelles pour une leçon de jardinage dans la cour. L’école genevoise participe pour la première fois à l’opération jardinage de Coop. Mais l’institutrice n’a pas attendu de recevoir des herbes aromatiques et des fleurs sauvages pour initier ses élèves. Les enfants jardinent une fois par semaine entre mars et juin et entre septembre et octobre, pour autant que la météo le permette.
«Chaque classe a une parcelle autour de l’école. Depuis cinq ans, j’initie les élèves et mes collègues au jardinage. On regarde les légumes pousser, on fait des tisanes aux herbes de Provence, on cuisine les pommes de terre cultivées. Nous avons notamment fait de la purée et des frites», explique la maîtresse qui enseigne depuis 33 ans dans cette école. «C’est hyper intéressant de voir comment ça pousse, d’où provient la nourriture! La récolte des pommes de terre en automne, c’est magique! On a aussi planté des topinambours, du romarin, du thym, de la sauge et de la lavande.»

«

Il faut être 
doux avec 
les plantes»

Nathan (7 ans), fan de jardinage

Tout le monde œuvre pour 
planter les herbes aromatiques 
dans le jardin 
de la classe.

Fraises et patates ont du succès

Les élèves commencent par arracher les mauvaises herbes. Ils sèment ensuite un mélange de fleurs sauvages qui devrait faire le bonheur des insectes dans quelques semaines. Benjamin (7 ans): «J’aime beaucoup le romarin et la lavande, ça sent bon! C’est bien pour les abeilles et les papillons. Ils peuvent prendre le pollen. J’ai un balcon mais pas de jardin. On a des fleurs: des marguerites, des tulipes et des roses.» Quant à sa camarade Nawal (7 ans), elle aime surtout les fraises: «J’adore arroser et planter. On a par exemple des pommes de terre et des fraises. J’aime le jardinage mais pas quand il y a trop de soleil car il fait vraiment trop chaud!»

L’enseignante 
Sylvia Tiercy et 
un élève arrosent 
le mélange de fleurs fraîchement semé. 


Liandro (8 ans) aime manger les légumes du grand jardin familial: «C’est trop bon! Mes parents font pousser des patates et de la salade. J’aime beaucoup arroser, toucher les plantes et les fleurs.»
Sylvia Tiercy souligne que «la plupart des enfants aiment le jardinage mais c’est comme les mathématiques, certains adorent et d’autres détestent! On sensibilise les élèves aux insectes. Ils découvrent les papillons, les vers de terre et les coccinelles… Des limaces nous ont grignoté les fraises. On les a protégées avec de la paille.» 
Sur le lopin de terre de la classe, les élèves et l’institutrice disposent les diverses herbes aromatiques offertes par Coop et Bio Suisse. «Il faut être doux avec les plantes. Il faut les retirer doucement du pot pour ne pas abîmer leurs racines. J’ai aussi planté un artichaut dans le jardin de mon grand-père», explique fièrement Nathan (7 ans). «J’aime manger les pommes de terre, les frites et la purée! J’aime beaucoup enlever les mauvaises herbes et m’occuper des plantes.» Samuel (7 ans) trouve «cool d’avoir une activité à l’extérieur. On a par exemple appris à arroser. J’aime bien le jardinage et les fraises car je peux les manger!» Et Gabriela (7 ans) de souligner: «J’ai appris les noms des différentes espèces.»

Une écolière présente le romarin qui sera 
mis en terre. 


Elle transmet sa passion de la terre

La cour d’école a fière allure malgré des dégâts: quelques végétaux ont été volés ou saccagés. Les écoliers ont construit un hôtel à insectes en bois l’année dernière, un carré est dédié à la menthe, une prairie accueillera bientôt les fleurs sauvages et un potager soigné avec légumes et herbes aromatiques longe le bâtiment. D’où vient cette passion pour le jardinage que Sylvia Tiercy transmet avec bonheur aux élèves? «J’en ai toujours fait. Je suis fille d’agriculteur. J’ai un potager, des abeilles et des poules!», répond l’institutrice.

Avec cette chaleur, 
on fait la queue 
pour se désaltérer!

1100 sets de plantons bio offerts

Engagement Coop a lancé en 2016 une grande opération jardinage dans les écoles en faveur des abeilles sauvages, en partenariat avec Bio Suisse. Son but est de favoriser la biodiversité et de sensibiliser les jeunes à la protection de l’environnement.

En jardinant, les enfants observent et identifient animaux et plantes et comprennent l’influence de l’homme sur la nature. En 2017, 1600 classes et près de 28  000 élèves ont participé à cette action gratuite! Ils étaient 12 000 en 2016, preuve de son succès grandissant. Cette année, plus de 1100 sets de plantons bio d’herbes aromatiques (sauge, romarin, lavande, thym, mélisse et menthe) ont été distribués afin d’arboriser une surface de 19  500 m2 – près de trois terrains de football. Plus de 165 projets ont également reçu de la semence bio pour créer une prairie fleurie. Des végétaux qui feront le bonheur des abeilles et autres insectes pollinisateurs! En Suisse, on estime que 40% des 615 espèces d’abeilles sont menacées. Un riche matériel didactique sur les abeilles et des conseils d’entretien des plantes sont mis à disposition des enseignants. Pour participer au concours et tenter de gagner plus de 100 prix attractifs les classes peuvent envoyer, jusqu’au 25 septembre, photos et autres documents sur leur jardin. Pour prendre part à l’opération jardinage 2018, les classes devront patienter jusqu’en janvier. 

Infos et photos des jardins

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Basile Weber

Rédacteur

Photo:
Patrick Gilliéron Lopreno
Publication:
lundi 28.08.2017, 13:50 heure





Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?