Jeu de piste en plein cœur des Grisons

Sensations fortes Le parcours de luge entre Preda et Bergün, à 1800 m d’altitude, est le plus long itinéraire éclairé d’Europe (6 km). Nous l’avons testé. Reportage.

Je suis paré. Casqué, chaudement habillé, je monte sur ma luge en bois – pour la première fois depuis une bonne trentaine d’années – et… c’est la déception. Ça glisse à peine. Quelques mètres en pente très douce, puis c’est l’arrêt forcé. Je remets plusieurs fois l’ouvrage sur le métier avant de jeter un œil derrière moi. Là, deux jeunes femmes marchent en tirant leur luge. Elles sont manifestement en terrain connu. Je les imite. Au détour d’un pont orné d’un feu vert, je me rends compte que la piste est nettement plus à pic que jusqu’ici. C’est le moment de m’élancer.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Mon petit traîneau prend de la vitesse. Je le dirige tant bien que mal, d’autant que les virages ne sont pas toujours simples à négocier. Mes pieds me servent de gouvernail. Planter à droite signifie tourner dans cette direction. Et à gauche pour le pied gauche. Évidemment. Seulement, grisé par l’expédition et sa rapidité, je perds toute notion logique. Boum dans le mur de neige côté droit! Je tombe et me relève aussitôt. Je ne peux heureusement pas entendre d’éclats de rire, car je suis seul en piste. Bientôt rejoint, puis dépassé, par les deux lugeuses qui, au début de l’aventure, déambulaient assez loin derrière moi…

Le très authentique village de Bergün (470 habitants) se présente dans le plus pur style grison. La population est très accueillante.

Conditions dantesques

La descente continue à une allure standard assez élevée et les courbes deviennent, par moments, de véritables épingles à cheveux. Je maîtrise toujours mieux mon engin, qui nécessite cependant une certaine débauche d’énergie physique pour ne pas terminer dans le décor, ce qui se produit presque de nouveau.
Les conditions deviennent dantesques. S’il neigeait à la hauteur de Preda, les flocons se sont désormais transformés en pluie battante. Portées par le vent, les gouttes me giflent le visage. Porteur de lunettes, je n’y vois… goutte.
Mais je suis heureux tant cette balade est singulière dans un paysage immaculé et sauvage. J’aperçois une barrière devant moi. Fin de parcours. C’est le moment de freiner. Je viens de dévaler la piste de luge (éclairée) et ses 400 m de dénivelé la plus longue d’Europe – 6 km!; elle ferme à 23 h 30!

«

Les courbes deviennent, par moments, de véritables épingles à cheveux»

La piste de 6 km est éclairée jusqu’à 23 h 30.

Leçon de conduite

Sa «sœur» de 4 km, plus étroite et rapide, destinée aux amateurs d’action, le Lauberhorn des pistes de luge, m’attend. Mais ce sera pour une autre fois.
Je me dirige vers le centre de Bergün, village pittoresque et authentique dans le plus pur style grison, pour chercher le magasin de sport où rendre mon véhicule à patins et le casque. L’on peut louer ce matériel à Preda – au départ de la piste – et le restituer à Bergün, ce qui est bien pratique. Dans la souriante échoppe, on m’explique que pour diriger le petit traîneau, il suffit d’utiliser la lanière à l’avant, qui permet de bouger les patins et donc d’orienter la luge.
Une petite leçon de conduite initiale n’aurait pas été superflue. Dommage que je n’aie appris son existence qu’après coup. Les semelles de mes chaussures m’en auraient su gré. Qu’importe: j’ai passé une excellente descente. Qui ne me laisse que de bons souvenirs. À refaire.

Un coin de paradis

Les pistes de luge de Preda-Bergün séduisent 90 000 touristes par an, selon Marc-Andrea Barandun, directeur de Bergün Filisur Tourismus et du Musée du chemin de fer de l’Albula. «Les Romands sont peu nombreux, sans doute parce qu’entre Genève, Lausanne et Bergün, il existe de nombreuses pistes de ski et de luge», analyse-t-il.
À la gare de Bergün, il vaut la peine de s’arrêter au musée évoqué. Il retrace l’histoire de cette ligne ferroviaire mythique (chemin de fer rhétique), appartenant au patrimoine mondial de l’Unesco, et active dans un panorama unique. Le village de Bergün (470 âmes) est garant d’un véritable dépaysement et de ressourcement, tant la localité, qui abrite par ailleurs un établissement de vacances familiales Reka, respire le calme et la sympathie. L’hôtel Kurhaus, à deux pas de la gare, est à mentionner pour son atmosphère Art nouveau. Avec des chambres au diapason. Y séjourner est la garantie d’un retour vers le passé ma foi fort agréable. L’on rejoint aisément Bergün par la route et le train de partout en Suisse.

www.berguen-filisur.ch

Jusqu’au 31 janvier, Coop, en collaboration avec Suisse Tourisme et les CFF, met sur pied des journées luge à un prix défiant toute concurrence. Grâce à votre Supercard classique ou à la Supercard Hello Family, vous bénéficiez d’un rabais de 30% sur les vingt pistes de luge (dont Preda-Bergün) et remontées mécaniques faisant partie de l’offre 2016, ainsi que d’un rabais de 20% sur les billets CFF entre votre domicile et les pistes de luge (hormis entreprises locales de transport).

www.cooperation.ch/journeesluge
Didier Walzer

Rédacteur

Photo:
Christof Sonderegger, SP; carte Rich Weber
Publication:
lundi 18.01.2016, 14:05 heure