Un monument d’importance nationale: la centrale électrique de Ritom, au-dessus de Piotta (TI).

L’histoire tout au long du tracé

Patrimoine bâti De nombreux monuments historiques protégés jalonnent la route du Gothard. Du village de rusticos tessinois aux bâtiments industriels côté nord, ils sont issus de différentes époques.

Longtemps avant l’arrivée du chemin de fer, la route du Gothard était considérée comme l’une des plus importantes liaisons entre le Nord et le Sud de tout le massif alpin. Les gens qui vivaient le long de cette voie ont donc connu une certaine prospérité grâce au flux important de voyageurs.

Aujourd’hui, on a tendance à traverser la vallée de la Reuss et celle de la Léventine sans prêter attention aux nombreux monuments protégés qui longent la ligne du Gothard, témoins de son importance. L’usine hydroélectrique d’Amsteg (UR), par exemple, mise en service en 1922, a joué un rôle essentiel lors de l’électrification de la ligne. La plus grande centrale électrique d’Uri produit chaque année 460 gigawattheures d’électricité. On peut la visiter.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Une gare en modèle réduit

Côté tessinois, l’usine hydroélectrique de Ritom est située au-dessus de Piotta. Construite en 1917, elle tire son eau du pittoresque lac de Ritom; elle est considérée comme un monument industriel de premier ordre au Tessin. Les CFF y proposent également des visites guidées. Le reste de l’infrastructure ferroviaire présente encore d’autres perles historiques dignes de protection.
La gare de Flüelen (UR) a été construite en 1944, d’après les plans de l’architecte des CFF Alfred Ramseyer-Fieg. Elle jouit aujourd’hui du statut de monument historique d’importance nationale. Sa conception ultramoderne pour l’époque a fait sensation lors de son inauguration. Immortalisée sur un timbre-poste, elle est également déclinée sous forme de jeu de construction pour les adeptes de modélisme ferroviaire.


Églises et canons tessinois

Plus ancien, l’hôpital des Étrangers d’Altdorf, chef-lieu du canton d’Uri, date de 1437. Reconstruit à la suite d’un incendie en 1799, il a accueilli les nécessiteux et les voyageurs pendant des siècles. Aujourd’hui, le bâtiment imposant héberge une partie de l’administration d’Altdorf. Depuis le train, on aperçoit la fameuse église de Wassen, d’importance nationale, sous trois angles différents, grâce aux tunnels hélicoïdaux.  
Le Tessin a également son lot d’édifices historiques dignes de protection. À Airolo, la quasi-totalité du patrimoine figure dans l’Inventaire fédéral des sites construits d’importance nationale à protéger en Suisse (ISOS). Situé au-dessus du village, le fort Airolo fait partie des ouvrages les plus importants de la défense nationale suisse. Inauguré en 1889, il rend les armes en 1947 et se transforme en musée en 1989.
En descendant la Léventine, on découvre Giornico, un village tessinois abritant de nombreux monuments historiques comme l’église de San Nicolao, datant de 1150, l’édifice roman le plus représentatif du Tessin. Elle est également connue pour ses peintures murales du XVe siècle.

56 jours jusqu’à l’inauguration officielle

Bien conservés

Kilian T. Elsasser, historien ferroviaire

Kilian T. Elsasser, historien ferroviaire
Kilian T. Elsasser, historien ferroviaire

Quand j’étais enseignant d’école primaire, je trouvais les musées ennuyeux. Plus tard, j’ai étudié la muséologie aux États-Unis, où j’ai appris comment expliquer des événements compliqués de manière attractive. En 1992, j’ai été nommé curateur de la partie ferroviaire du Musée des transports, à Lucerne. J’ai immédiatement été emballé par la préparation de la plongée dans le vieux tunnel du Gothard, visible jusqu’à il y a deux ans. Dans un petit train, on traversait le chantier de la fin du XIXe siècle et on pouvait sentir l’ambiance d’autrefois. Depuis, cette montagne me fascine. En Suisse, on prend gentiment conscience qu’à côté des paysages magnifiques, le patrimoine industriel doit être mis en valeur. Jusqu’à la construction du premier tunnel, le Gothard était une voie moins importante que le Brenner. Son rôle essentiel dans le trafic européen s’est intensifié avec l’arrivée de l’autoroute, en 1980.
En tant que construction la plus importante pour la Suisse durant les dernières 150 années, la vieille ligne du Gothard doit absolument rester en service, malgré la fierté légitime du pays au moment de l’inauguration du nouveau tunnel de base ultramoderne.

Participez à la traversée inaugurale

En tant que sponsor principal, Coop offre 40 × 2 billets VIP pour la traversée inaugurale des 4 et 5 juin prochain, ainsi que le transfert aller et retour depuis le domicile, d’une valeur totale de 150 fr. (pour 2 pers). Le prix comporte le transfert de votre domicile (en 2e classe), la traversée dans un wagon VIP de 1re classe du tunnel de base du Gothard, de la gare de Rynächt (UR) ou de celle de Pollegio (TI), ainsi que le retour via l’ancienne ligne du Gothard à votre domicile.

Participez au concours (du 5 au 11 avril 2016 à 16h)

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Stefan Fehlmann

Photo: Keystone, SP

Publication:
lundi 04.04.2016, 13:55 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?