L’eau comme source d’énergie et comme terrain de jeu (ici au
 Mooraculum).

L’ouest lucernois réveille les sens

De bas en haut, la vallée de 
l’Entlebuch et sa réserve de 
biosphère de l’UNESCO offrent une foule de richesses naturelles intactes 
et d’activités. Histoire d’une renaissance.

Avant de devenir le royaume des sports de neige, l’Entlebuch va encore offrir de belles journées d’automne pour partir à la découverte de ses paysages et de sa culture. Marais sauvages, champs de karst abrupts et paysages vallonnés idylliques ont valu à cette région de l’ouest lucernois de devenir, en 2002, réserve de biosphère de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), à l’instar du Parc national suisse.

Heiligkreuz

Entre les Préalpes et le Napf, l’Entlebuch, vallée de quelque 400 km² où coule la petite Emme, abrite 27% des terrains marécageux de Suisse. En 1987, lorsque l’acceptation de l’initiative de Rothenturm a entraîné la protection stricte de tous les sites marécageux de Suisse, la région agricole – une des plus pauvres de Suisse – a craint pour son avenir économique.

L’entrée
 du Mooraculum...

Mais ses habitants ont su transformer l’obstacle en atout: ils ont concentré leurs efforts sur la création d’une biosphère, zone modèle conciliant la conservation de la biodiversité et le développement durable avec des méthodes participatives. Les huit communes (17 000 habitants) ont fort bien travaillé à ce nouvel essor. Et en 2008, la Confédération a octroyé à l’Entlebuch le tout premier label de Parc naturel régional. L’artisanat local revit – par exemple la production de charbon de bois, une technique à découvrir dans le village de Romoos – le tourisme s’épanouit et une ligne de produits régionaux labellisés (certains vendus par Coop) redonne des débouchés à certains paysans. Dans l’offre touristique qui fourmille de possibilités pour tous les publics, citons le Mooraculum («Moor» signifie marécage en allemand) du Rossweid, un parcours découverte de 1,4 km aménagé l’année dernière à Sörenberg/Flühli (1465 m d’altitude).

...où l’on peut ressentir la nature en l’écoutant...

Enfants et adultes peuvent y faire la connaissance de la flore et de la faune méconnues des marais et tourbières.  Traces de loups et de renards, installations où l’on écoute les sons de la forêt,  lits en bois pour se laisser aller à la rêverie, mini-Moor pour les plus petits, grande aire de jeux notamment aquatiques… Le tout dans un décor de rêve face à la spectaculaire crête rocheuse de la Schrattenfluh, longue de 6 km.

...et en marchant pieds nus.

www.biosphaere.ch
www.paerke.ch

Energies

Physiques et 
spirituelles

Le Sentier didactique de l’énergie (Erlebnis Energie), près du village d’Entlebuch, invite à se balader à pied, en bus ou en vélo électrique à la découverte des sources d’énergie renouvelables utilisées dans la région (eau, soleil, vent, gaz naturel et tourbe). Des plateformes permettent d’expérimenter les diverses techniques.

www.energie.ch

Le bain Kneipp aménagé autour d’un étang naturel, en amont de Flühli, est une des plus belles installations d’hydrothérapie du genre en Suisse. Pédiluve pour la marche en eau froide, bassin d’affusion, bains de bras, sentier à parcourir pieds nus, jardin d’herbes médicinales et zone de repos. Le site a obtenu le Prix Biosphère 2013.

www.fluehli-wasser.ch

Heiligkreuz (sur la commune de Hasle, 1128 m), fondé en 1344 par des moines cisterciens, devint un lieu de pèlerinage très populaire. On dit que le lieu dégage une forte énergie positive. L’église baroque abrite un morceaude bois qui, selon la légende, proviendrait de la croix du Christ. La forêt voisine abrite un «chemin de la spiritualité» avec de pittoresques passerelles en bois.

www.heiligkreuz-entlebuch.ch

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Photo:
Charly Rappo/arkive.ch/SP
Publication:
lundi 09.09.2013, 15:05 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?