1 von 5


Le facteur Eric Gerber sur son scooter «Kyburz» à Bâle.

Le centre poste de Bâle emploie actuellement environ 140 E-scooters.

Le Kyburz DXP  a 120 kg de charge utile et peut même tirer une remorque avec 150 kg supplémentaires.

Dans l'atelier, Alois Küry voit les véhicules le plus souvent uniquement pour un changement de pneu.

Pendant la nuit, les batteries des E-scooters sont chargées avec du courant écologique.

La Poste mise sur le scooter électrique

Ce matin, Eric Gerber a sillonné la ville de Bâle pendant quatre heures pour distribuer le courrier à plus de 1000 foyers. C’est l’un des nombreux facteurs qui, chaque mardi, livrent aussi le magazine Coopération au domicile des lecteurs de toute la Suisse. Pour rien au monde, il ne renoncerait à son scooter à trois roues Kyburz DXP.

Bâle n’est pas la seule ville où La Poste a fait le choix des scooters électriques pour l’intégralité de son parc véhicules. «D’ici à fin 2016, toute notre flotte de scooters garantira une mobilité respectueuse de l’environnement, utilisant de l’électricité certifiée verte, produite par des éoliennes, des installations solaires, des centrales à biomasse et de petites centrales hydrauliques», déclare Bernhard Bürki, porte-parole de La Poste Suisse à Berne.
Outre les 1400 scooters électriques Oxygen, La Poste compte aujourd’hui dans son parc plus de 4200 scooters à trois roues, comme celui d’Eric Gerber. Ce DXP est une belle illustration de l’inventivité et du génie commercial suisses. Le modèle a été imaginé par l’ingénieur Martin Kyburz, qui a commencé dès les années 1990 à travailler sur les prototypes de scooters électriques. Son entreprise de Freienstein (ZH) emploie 75 collaborateurs et produit 1500 véhicules par an. Le DXP est utilisé aux quatre coins du monde, de la Norvège à la Nouvelle-
Zélande.
La propulsion électrique se retrouve  dans tous les domaines. BMW et Harley-Davidson, par exemple, se sont mis à développer des motos électriques. Ces fabricants ne sont pas les seuls. De nombreuses entreprises de plus petite taille, comme Quantya (Tessin) ou Johammer (Haute-Autriche), commercialisent leurs propres engins aux allures futuristes.
Eric Gerber a fini de distribuer le courrier. Il gare son scooter et le branche sur la prise. Serait-il prêt à s’acheter son propre engin électrique? «Oui, tout de suite, répond le facteur, s’il était moins cher…» En effet, si l’électricité est moins chère que l’essence, l’achat d’un tel engin n’est rentable qu’avec un bilan kilométrique élevé. À moins de passer à la propulsion électrique par pure conviction écologique.

Site web de l'entreprise Kyburz
NewRide - Programme de SuisseEnergie
E'mobile - Informations et conseils sur les écocars

Prenez soin de votre batterie

Si vous n’utilisez pas votre vélo électrique en hiver, prenez les précautions nécessaires pour éviter les mauvaises surprises au retour des beaux jours: retirez la batterie et entreposez-la dans un endroit frais, mais à l’abri du gel. Batteries anciennes au nickel-cadmium ou nickel-métal-hydrure: dans la mesure du possible, déchargez totalement la batterie, puis effectuez une recharge complète toutes les six à huit semaines en hiver. Pour les batteries lithium-ion, plus récentes et utilisées uniquement pour les vélos de Coop brico + loisirs, il est conseillé de les stocker à 15° C, avec une charge de 60% environ, ce qui permettra à la batterie de passer l’hiver sans problème.
Cependant, au bout de trois à six mois, les batteries lithium-ion devront être rechargées.
Si vous ne savez pas de quel type de batterie dispose votre vélo électrique, regardez la notice d’utilisation ou demandez conseil à votre spécialiste Coop brico + loisirs!

En hiver, retirez la batterie de votre vélo électrique et entreposez-la dans un endroit frais.

En hiver, retirez la batterie de votre vélo électrique et entreposez-la dans un endroit frais.
En hiver, retirez la batterie de votre vélo électrique et entreposez-la dans un endroit frais.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Martin Winkel
Photo:
Pino Covino / SP
Publication:
lundi 10.11.2014, 15:40 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?