Carlo Wasescha, directeur de Biervision Monstein, devant les cuves de fermentation de la bière.

La brasserie la plus haute de Suisse

Sur les hauteurs de Davos, la brasserie Biervision Monstein élabore des breuvages qui ont du cœur, dont deux bières bio Pro Montagna vendues chez Coop. L’artisanat, la jeunesse et l’eau de source de montagne font la quintessence de l’entreprise.

Là-haut sur la montagne, surplombant Davos, trône une brasserie artisanale. Un slogan annonce la couleur: Last beerstop before heaven (ndlr: Dernière halte bière avant le paradis).
Avec ses 1650 mètres d’altitude, l’entreprise Biervision Monstein est la plus haute brasserie de Suisse et la deuxième plus haute d’Europe. Le village de Monstein est un véritable havre de paix à flanc de montagne. C’est aussi de là que proviennent deux bières bio Pro Montagna vendues chez Coop, la Monsteiner Mungga et la Monsteiner Steinbock. Avec ses cinq employés, la jeune entreprise affiche un dynamisme et une jeunesse énergisante, la moyenne d’âge ne dépassant pas les 25 ans.
 
«Nous brassons une bière de montagne, lance son directeur Carlo Wasescha (33 ans). Elaborée à partir de cinq sources des Alpes, dont l’eau est très pure, puisqu’elle vient directement des glaciers.»
La brasserie existe depuis treize ans. «En toile de fond, il y avait l’association Pro Monstein qui œuvre pour la survie et l’avenir du village. Elle organisait notamment une fête villageoise. La brasserie est donc née de l’initiative d’un hôtelier, d’un notaire, d’un entrepreneur en construction et d’un graphiste de l’association.»
La Monsteiner a d’abord été brassée à Zurich avant que la brasserie ne s’installe dans l’ancienne fromagerie du village. «Comme la plupart des brasseries, nous avons commencé avec une bière blonde, la Monsteiner Huusbier, avec laquelle nous faisons pratiquement la moitié de notre chiffre d’affaires.»

Le maître brasseur Basti Dengen. Ici, en train de mesurer la densité du moût de la bière.

La collaboration avec Coop débute en 2006. Au menu, deux bières bio Pro Montagna à base d’orge des Grisons (plus de 90%) et de houblon du canton de Soleure. «Nous avons d’abord lancé la Monsteiner Mungga – dont l’emblème est une marmotte, une bière plutôt légère avec un taux d’alcoolémie d’à peine 3,5%.»
A quoi s’ajoute la bière spéciale Monsteiner Steinbock qui grimpe à 6,5% d’alcool et arbore fièrement un bouquetin sur son étiquette. Dès 2009-2010, la bière est distribuée dans toute la Suisse. L’année dernière, la brasserie a produit 71 000 bouteilles de Mungga et 96 000 bouteilles de Steinbock.
Accompagné du maître brasseur allemand Basti Dengen (25 ans), les procédés de fabrication dévoilent leurs secrets. Tel un acheteur de café, le visiteur manipule les différentes variétés de malt dans ses mains. Hume, croque les grains d’orge qui révèlent les origines de la saveur de la bière. Le malt fumé de la bière brune, par exemple, est presque noir et ses arômes très prononcés. La Monsteiner Wätter- guoge a pour emblème une salamandre. «Son nom? C’est ainsi que le peuple germanique des Walser nomme l’invisible amphibien», précise Carlo Wasescha.

La brasserie de Monstein située à 1650 mètres d’altitude a pour slogan: «Dernière halte bière avant le paradis». Devant l’entrée, un bouquetin en bois accueille le visiteur, une chope de bière à la patte.

Cette griffe germano-alpine n’est pas un hasard puisque Monstein se trouve précisément à la frontière entre la région romanche et les colonies des Walser. Le maître brasseur présente aussi sa fierté, la bière blanche Monsteiner Häusträffel, brassée depuis 2008 et plus aromatique que ses pendants industriels. On se délecte alors du breuvage directement tiré du fût de fermentation. Au total, 180 000 litres de bière sont brassés chaque année à Monstein. En comparaison, la plus grande brasserie privée de Suisse, l’Appenzeller Bier, en brasse cent fois plus et détient 3,5% du marché suisse contre 0,03% pour Monstein.

Grâce à sa brasserie, le village de Monstein peuplé de 180 âmes a retrouvé un second souffle. «C’est l’histoire d’un succès, analyse Carlo Wasescha. Nous ne faisons pas seulement de la bière, nous organisons aussi des visites guidées de la brasserie (environ 200 à 250 par année) et des dégustations. Bien sûr, d’un point de vue logistique, il serait plus facile de brasser la bière à Davos. Mais le souci de préservation du village a primé dans la création de la brasserie. Dans notre stratégie, il y a toujours eu deux points essentiels: rester à Monstein et organiser des visites guidées (15% du chiffre d’affaires).» Il y a treize ans, Biervision Monstein était une des premières petites brasseries de Suisse, qui en compte aujourd’hui environ 384.
Parallèlement à la bière, l’entreprise est à l’origine de toute une série de produits, qui ont pour dénominateur commun la drêche, le résidu de l’orge fermenté dans le brassin. «Deux paysans de Davos nourrissent leurs bœufs et cochons avec la drêche. Les produits finis sont une viande séchée et du lard que nous vendons aussi à la brasserie. Nous faisons aussi fabriquer un fromage du brasseur (Brauerkäse), fumé comme un jambon, qui a remporté le Prix d’innovation agricole suisse en 2002.» A quoi s’ajoutent encore la fabrication de whisky et d’une eau-de-vie de bière.
La dernière décennie, les brasseurs de Monstein ont fait parler leur verve en revisitant la chanson Lili Marleen, interprétée par Marlene Dietrich. A l’amour fusionnel de l’original s’est substitué un hymne au terroir de Monstein et à sa bière. «Là-haut, on en reprendra une!» Oui, les bières artisanales possèdent un trésor que les industrielles ont depuis bien longtemps perdu: une identité. Une authenticité. Une poésie qui prend tout son sens lorsqu’elle est partagée. Santé!

Brasserie

Visites guidées et dégustations

La brasserie Biervision Monstein organise des visites guidées avec dégustation. A quoi s’ajoute toute une série de rendez-vous qui vont du séminaire du brasseur au voyage en bus oldtimer à la brasserie. Les personnes intéressées peuvent appeler le secrétariat de Monstein Bier le matin au 081 420 30 61 ou faire leur demande par e-mail à: info@biervision-monstein.ch Les visites guidées avec dégustation ont lieu à partir de dix personnes (20 fr. par personne).

www.monsteiner.ch

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Alain Wey

Rédacteur

Photo:
Charly Rappo/arkive.ch
Publication:
mardi 30.07.2013, 08:59 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?