La délicate question des origines

«Comment je suis né?», «D’où je viens?»: ces questions peuvent arriver très tôt dans la vie d’un enfant. Mais quand cet enfant est adopté, la question de ses origines peut parfois mettre mal à l’aise. Ce sujet délicat est abordé avec une belle sensibilité dans l’album «Ernest et Célestine – Les questions de Célestine». Une nouvelle édition de l’un des meilleurs volumes de la série Ernest et Célestine propose un grand format avec dos toilé. Peintre, illustratrice et conteuse belge aujourd’hui disparue, Gabrielle Vincent a offert à ses deux personnages des histoires emplies d’amour et de douceur qui suffisent à traverser les épreuves les plus difficiles de la vie. Pour rappel, l’ours Ernest a recueilli la petite souris Célestine, abandonnée dans une poubelle. Alors que tout semble séparer ces deux personnages, une profonde amitié naît de cette rencontre, une magnifique leçon de tolérance. Un film a d’ailleurs été tiré de cette série d’albums. Dès 3 ans. 

Gabrielle Vincent, «Ernest et Célestine – Les questions de Célestine», Ed. Les Albums Casterman.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Stéphanie Buchs

Rédactrice

Publicité

Publication:
lundi 10.02.2014, 00:00 heure


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?