Parmi les images de Catherine Ceresole: les DNA au CBGB à New York.

La femme qui photographie 
la musique

Fan de musique «live» et d’artistes en début de carrière, Catherine Ceresole, Rolloise, immortalise la scène musicale depuis plus de trente ans. 
Ses clichés sont exposés durant le Montreux Jazz. 

Jamais elle n’aurait imaginé une reconnaissance pareille, Catherine Ceresole. En moins d’un an, elle a cumulé de vrais moments de gloire. La publication d’un livre, Beauty Lies in the Eye, aux éditions Patrick Frey. Une exposition au Centre culturel suisse de Paris, «Other Music», exposition qui est maintenant à voir au Chalet d’en bas durant le Montreux Jazz Festival.
Le magazine de rock français New Noise Magazine lui accorde même quelques pages dans son numéro de juillet. L’artiste photographe, ainsi qu’elle se définit, n’en revient pas, car elle n’est pas une femme stratégique. Elle fonctionne à l’instinct.
Quand elle se retrouve en 1979 à New-York avec l’homme de sa vie, le Vaudois de Rolle Nicolas Ceresole, avec qui elle forme un couple fusionnel – genre elle commence une phrase, il la termine – c’est pour prendre des cours d’ingénieur du son.
Le soir, ils écument les scènes musicales des clubs qui fleurissent un peu partout, parce qu’ils sont fans de sons nouveaux.

Les Sonic Youth à Guin en 2009.

Catherine a reçu – au moment de quitter la Suisse – un appareil photo, alors elle immortalise les musiciens qu’elle entend et qui l’enthousiasment. Sans savoir qu’ils deviendront les représentants majeurs de la scène punk, rock, no wave new-yorkaise, parmi lesquels Sonic Youth, Lydia Lunch, Glenn Branca, Arto Lindsay, the Beastie Boys… De retour en Suisse, dix ans plus tard, Catherine a continué de photographier la scène musicale émergente. Aujourd’hui, ses milliers de photographies, 100% argentiques, constituent un témoignage rare de l’histoire de la musique undergroung depuis 35 ans.

* L’exposition Other Music, 30 ans de photographies de concert de Catherine Ceresole est produite par le Centre culturel suisse de Paris et présentée jusqu’au 19 juillet au Chalet d’en bas, à Montreux, de 16 h à minuit – entrée libre.

www.montreuxjazzfestival.com

Billy Idol joue avec Alan Vega à New York.

Catherine Ceresole

«J’ai
toujours aimé cette énergie» 

D’où vous vient ce goût pour la musique inventive?
C’est en moi, il faut croire, car je ne suis pas musicienne. J’ai toujours aimé l’énergie que dégagent les musiciens sur scène, les interactions qui surgissent entre eux, les sons nouveaux. J’ai commencé par être une fan des Rolling Stones, puis j’ai évolué. La découverte du Velvet Underground a été fondamentale dans la formation de mon goût musical.
Connaître un groupe m’a amenée à en découvrir un autre et ainsi de suite. Je suis ouverte à toutes sortes de styles musicaux, mais j’aime surtout l’avant-garde. Mon festival de musique préféré est celui de Kilbi à Guin (FR).

Qu’est-ce qui vous donne envie d’appuyer sur le déclencheur de votre appareil photo durant un concert?
Je n’ai pas appris à prendre des photos. J’aime qu’elles soient naturelles, spontanées, un peu rudes. Qu’elles traduisent le plaisir que je prends à écouter la musique produite par les groupes que je photographie. Ce sont les musi-ciens à qui j’ai montré ces clichés qui m’ont encouragée, car ils y reconnaissaient leur musique. Alors, ils se sont mis à parler de moi à ceux qui cherchaient des photos d’eux. Un ami m’a appelée un jour le Robert Frank de la musique. Un sacré compliment!

Et aujourd’hui, les jeunes musiciens vous inspirent toujours?
Toujours. J’adore Julian Sartorius (ndlr: les lecteurs de Coopération l’ont rencontré dans un entretien paru en mai dernier), qui jouera en solo le 11 juillet à Montreux.
A Majorque où mon mari et moi vivons une partie de l’année, nous nous sommes liés d’amitié avec beaucoup de jeunes musiciens prometteurs.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Véronique Châtel

Rédactrice, Paris

.

Publication:
lundi 14.07.2014, 08:30 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?