Alejandro Reyes (21 ans) chante en anglais et en espagnol. Sa plus grande ambition? Pouvoir enregistrer son album!

La fulgurance d’un guitariste

Avec sa pop-folk entraînante et une motivation de skater, le chanteur-guitariste Alejandro Reyes enchaîne les concerts et sera à Rock Oz’Arènes cet été. Rencontre.

Clip «Sing Aloud»

Reportage

Où sont les limites de nos possibilités? Dans notre esprit, il n'en fait aucun doute. Le guitariste et chanteur Alejandro Reyes en est le meilleur exemple. Venu au monde sans main gauche, le Lausannois de 21 ans a su transcender son handicap pour apprendre à jouer de la six-cordes et provoquer sa chance dans le milieu de la musique. Fort de deux chansons diffusées sur les ondes, il foulera les planches de prestigieuses scènes romandes avec sa pop-folk entraînante et attachante.

Né au Chili, Alejandro Reyes arrive en Suisse à l’âge de 10 ans avec sa famille et ses quatre frères et sœur. Sa grande passion est d’abord le skateboard qu’il pratique encore à un niveau européen.
Bien qu’issu d’une lignée de guitaristes du côté de son père, il ne tombe dans la marmite musicale qu’à 18 ans. «J’ai commencé à jouer de la guitare d’un jour à l’autre. C’était à Ouchy après une journée de skateboard. Un ami guitariste m’a proposé d’essayer et, voyant mon enthousiasme, m’a offert sa vieille guitare le lendemain!» Un défi d’autant plus fou pour un droitier à une seule main. Par la force des choses, Alejandro apprend l’instrument en gaucher et se fabrique un gant surmonté d’un plectre pour gratter.
Son  diplôme de socio-pédagogie en poche, il décide de s’investir à 100% dans la musique. A la façon d’un Renaud, il rode son jeu de scène dans les rues de Lausanne, puis sur les pavés des grandes villes romandes et même de Zurich. Le bouche à oreille fait son chemin. Les radios locales l’invitent à jouer sur leurs ondes. En juin 2012, l’auteur-compositeur-interprète part enregistrer sa chanson Sing Aloud à Nashville aux Etats-Unis. Une carte de visite qui lui permet d’être diffusé à la radio et de se faire connaître chez les professionnels. En décembre, l’autodidacte récidive avec le titre Lovely Season. «Il me réveille tous les matins sur Yes FM. Je l’ai enregistré dans un appartement avec mon groupe et fait mixer et masteriser par des pros.»

«Soul-blues-pop»: parmi ses influences, Alejandro décoche Marvin Gaye, Stevie Wonder et Bruno Mars. Ou encore Milow, James Morrison et Justin Nozuka. Ses sources d’inspiration? «J’écris sur mon histoire. Parce que j’ai débuté à un moment de ma vie où je ne savais pas vraiment quoi faire. J’aime être métaphorique et donner deux à trois sens à mes chansons. Mon morceau Pieces Are Missing évoque à la fois une fille mais aussi la main gauche qui me manque. En général, toutes mes chansons parlent d’amour. Je suis un grand romantique!»

Avec sa voix de tête cristalline, son groupe de quatre musiciens professionnels, Alejandro Reyes a écumé par deux fois la scène du Caprices Festival en mars dernier. Lorsqu’on lui demande qui est son modèle, il n’hésite pas une seconde. «Mon père. C’est un battant. Jeune, il a pulvérisé le record sud-américain du lancer de javelot, puis a été footballeur professionnel au Chili. Il a toujours réussi ce qu’il a entrepris!» Et sa philosophie? «Vivre heureux. Faire ce que bon me semble et toujours prendre exemple sur les aînés!»

En écoute: les chansons «Sing Aloud» et «Lovely Season»

alejandroreyes.ch

En concert

  • 8 juin, Festival Cité Radieuse, Echichens (VD)
  • 22 juin, Fête de la Musique, Monthey (VS)
  • 26 juin, Bleu Lézard, Lausanne (VD)
  • 6 juillet, FestiFlon, Lausanne (VD)
  • 20 juillet, Montreux Jazz Festival (VD)
  • 27 juillet, Barbus Festival, Sierre (VS)
  • 14 août, Paillote Festival, Morges (VD)
  • 15 août, Rock Oz’Arènes, Avenches (VD)

Avenches: dans les arènes musicales

Du 14 au 17 août, les arènes d’Avenches accueilleront de nombreuses pointures de la pop suisse et internationale ainsi que de la chanson française. Alejandro Reyes s’y produira le jeudi 15 août, tout comme Amy Macdonald et Band of Horses. Bien sûr, la grande surprise de cette 22e édition de Rock Oz’Arènes est la venue de Michel Sardou avec sa tournée «Les grands moments». Parmi les autres grands noms du festival: Mika, Cali, David Guetta, Sexion D’Assaut et Caravan Palace.

www.rockozarenes.com

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Alain Wey

Rédacteur

Photo:
Darrin Vanselow
videos:
www.youtube.com
Publication:
lundi 03.06.2013, 00:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?