Les victimes 
de la grippe s’en souviennent: 
c’est un sale moment à passer.

La grippe, mode d’emploi

La Suisse est entrée dans l’épidémie saisonnière de grippe. Ceux qui en souffrent sont alités: cette maladie va au-delà d’un simple refroidissement ou d’une petite crève. Check-list pour les distinguer.

Dans le cas de la grippe, causée par les virus influenza, on tombe malade brutalement. La fièvre monte en quelques heures. On se sent très mal. Les symptômes classiques sont les maux de tête et les courbatures, une transpiration excessive et des frissons. Les malades n’ont plus qu’une idée en tête: aller au lit!
D’autres symptômes peuvent survenir: toux, enrouement, réactions inflammatoires lymphatiques ou dérangements gastro-intestinaux. Il est recommandé de beaucoup s’hydrater, d’appliquer des compresses d’oignons sur la gorge (contre le mal de gorge et l’enrouement) ou sur le thorax (contre la toux) et de consulter un médecin qui prescrira les médicaments adaptés.

La visite chez le médecin s’impose pour les personnes âgées ou les patients porteurs de pathologies chroniques. Pour les autres, cette visite est obligatoire en cas de forte fièvre persistante (plus de trois jours), de douleurs/raideur nucale/photosensibilité, courbatures chez les enfants, somnolence sévère, diarrhées persistantes et maux de ventre.

Les moyens de prévention contre la grippe? Se faire vacciner, se laver les mains souvent, éviter les postillons et éternuements des malades… Comme on est contagieux un jour avant les premiers symptômes, il est très difficile de contrôler la propagation de la grippe.
La version légère des «crèves» est observable avec des maladies infectieuses bien plus fréquentes que les cas de grippe. Elles sont déclenchées par des refroidissements et débutent par des éternuements et des rhinites, souvent suivis de maux de gorge et de douleurs à la déglutition, mais aussi d’une toux. Le traitement préconisé est simple: boire beaucoup, prendre des analgésiques, faire des inhalations et se souvenir des remèdes de grand-mère. L’intervention d’un médecin n’est requise qu’en cas de fièvre persistante ou de complications liées à une surinfection bactérienne: angine, sinusite, conjonctivite, otite ou bronchite.

Check-list pour distinguer un refroidissement d’une grippe.
1re phase
Refroidissement: maux de tête et courbatures, faible fièvre, rhinorrhées, maux de gorge.
Grippe: pics de fièvre très rapides en sus.

2e phase
Refroidissement: fatigabilité et toux s’ajoutent aux symptômes précédents.
Grippe: aux maux de tête et aux courbatures s’ajoute une sensation extrême de mal-être.

3e phase
Refroidissement: les symptômes disparaissent en quelques jours.
Grippe: le rétablissement n’est pas total même des semaines après la guérison.

Les pharmacies Coop Vitality offrent des conseils compétents individualisés et des prestations autour de la santé pour toute la famille.

www.coop.ch/vitality

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Susanne Stettler

:

Photo:
Getty Images
Publication:
lundi 10.02.2014, 11:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?