Le plus grand lac souterrain d’Europe est une merveille.

La grotte des découvertes

Original But d’excursion hors du temps, le lac souterrain de Saint-Léonard (VS) emporte le visiteur dans un univers de calme et d’exploration millénaire.

Ici, on est coupé du monde quelques instants. Et ça fait un sacré bien. Le lac souterrain de Saint-Léonard a cette première vertu, celle de la relaxation. «C’est vrai qu’il dégage une atmosphère intemporelle», confirme Cédric Savioz, le directeur. Au rythme tranquille de la barque mue par des rames, l’on s’enfonce paisiblement dans la grotte de 300 m de long et à la température constante de 15 °C, nourri par les explications du prolixe guide Christian.
Le lac, d’une profondeur moyenne de 4 m et de 7 m au maximum, contient 25 millions de litres d’eau potable, très claire, aux magnifiques teintes bleutées. Sa température à l’année: 10 °C.
Des truites d’un honorable volume y ont été introduites – c’est d’ailleurs le premier souvenir que gardent les enfants. On distingue clairement les poissons grâce à un éclairage qui confère une ambiance ensorcelante à la caverne. Quelquefois, ils sautent et replongent dans un clapotis caractéristique. Manifestement, ils vivent heureux.
Toutefois, le seul mammifère présent ici de manière naturelle est la chauve-souris.
À l’endroit le plus élevé, la voûte est illuminée, des images de poissons projetées sur les parois. Ça égaye la visite.
Ce lieu entre eau et minéral a quelque chose de sacré. Est-ce surprenant si des concerts y sont régulièrement organisés? L’Ensemble vocal de Londres, séduit par l’excellente acoustique, y joue par exemple de la musique ancienne.
Plus insolite, sur la petite «plage» située tout au fond de la cavité, deux barriques se côtoient. Elles contiennent un assemblage de vins rouges que l’on doit à trois artisans de Saint-Léonard: un vigneron, un boulanger et un boucher.
Elles sortent de leur réserve fin octobre et sont mises en bouteilles. Le 6 novembre, une fête paroissiale a lieu au village, où le breuvage est vendu aux enchères en faveur d’une association caritative, différente à chaque fois.

«

Au fond de la cavité, sur une petite plage, on trouve deux barriques de vin rouge!»

Tremblement de terre

La cavité, que l’eau aura mis plus de 10 000 ans à creuser, mesure 1,5 km dans son intégralité. D’autres galeries existent donc, mais sont interdites au public en raison des risques d’éboulement. Il faut en effet savoir que la découverte du lac remonte à 1943 (on peut le visiter depuis 1949). Un tremblement de terre s’est produit en 1946 en Valais (6,1 sur l’échelle de Richter), soit la dernière secousse majeure enregistrée à ce jour dans le canton. «Elle a élargi les fissures de la grotte, ce qui a permis au niveau de l’eau de baisser», explique le guide.
Par conséquent, l’autorisation d’exploitation touristique du site est délivrée par les géologues, qui effectuent un contrôle complet de la grotte chaque fin de saison.
On ne saurait être trop prudent.

Accès très simple

Un site apprécié

Le lac souterrain de Saint-Léonard, entre Sion et Sierre, accueille entre 70 000 et 80 000 visiteurs par an.
Les Romands et les Alémaniques représentent l’essentiel de la clientèle (70 à 80% de celle-ci, dont 50% d’Alémaniques). «L’été, en revanche, ce sont les touristes des stations qui constituent la majorité des visiteurs. Dès qu’il pleut, ils descendent ici», constate Cédric Savioz, directeur du site. En haute saison (l’été), il peut y avoir jusqu’à 1500 personnes par jour.
Pour reprendre contact avec l’air libre et en complément idéal au lac, il est conseillé de déambuler le long du bisse de Clavau tout proche, soit deux heures environ de marche sans courir en plein cœur de la nature.
On accède facilement au lac par l’autoroute, puis la route cantonale. Quant à la gare de Saint-Léonard, elle se trouve à 1 km à pied dudit lac.

www.lac-souterrain.com

Didier Walzer

Rédacteur

.

Photo:
Sedrik Nemeth
Publication:
lundi 04.04.2016, 14:15 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?