La nouvelle Nissan Leaf affiche un look de grande classe: une face avant rappelant la Micra, les feux arrière du Juke et un profil façon Tesla. 

La numéro 1: deuxième génération électrique

Futuriste La nouvelle Leaf s’apprête à arpenter les routes. Qui est-elle? La voiture électrique la plus vendue au monde.

La voiture de demain tirera son énergie d’une batterie ou d’une pile à combustible. Mais pendant que la concurrence discute sans forcément disposer d’un modèle électrique dans sa gamme, chez Nissan on s’apprête déjà à lancer la Leaf de deuxième génération. Cette voiture électrique à batterie sera commercialisée dès le mois de janvier, au prix d’entrée de gamme de 37  490 francs.
Produite à 283  000 exemplaires depuis son lancement en 2011, la Leaf est la voiture électrique la plus vendue au monde. Rien d’étonnant, avec une concurrence si peu étoffée!

Design et autonomie

Pourtant, le succès aurait pu être encore plus net si la carrosserie avait été plus jolie et mieux proportionnée. Nissan a donc revu sa copie en dotant la nouvelle Leaf d’une face avant rappelant un peu celle de la Micra, tandis que les feux arrière ont été repris du Juke. Et si vous commandez votre Leaf avec un toit noir, elle vous paraîtra encore mieux profilée qu’une Tesla, pourtant trois fois plus chère. Seule la version japonaise, avec conduite à droite, a été dévoilée à ce stade. Cela permet déjà de se faire une idée du design et de la qualité perçue d’un habitacle auquel on ne peut reprocher que d’être un peu trop conventionnel. En l’absence de moteur thermique, de boîte de vitesses et de réservoir à essence, et sachant que la batterie est noyée dans le plancher, il aurait été possible d’être plus innovant en termes d’agencement intérieur. Ce sera peut-être le cas pour le SUV électrique projeté par Nissan.
La puissance du moteur électrique s’élève désormais à 150 ch. D’une capacité de 40 kWh, la batterie annonce une autonomie de 378 km selon le cycle européen, soit environ 40% de plus qu’auparavant. Mais la priorité de Nissan est de mieux intégrer la voiture électrique au quotidien, ce qui soulève quelques questions. Par exemple celle du meilleur moment pour recharger la batterie. D’où cette nouvelle application permettant, depuis chez soi, de gérer la procédure en profitant des périodes de tarif réduit. L’opération prend environ 16 heures sur une prise normale. Mais une station de recharge rapide de 50 kWh permet de requinquer une batterie à 80% de sa capacité en 40 minutes!

La Nissan Leaf peut stocker dans sa batterie (photo ci-dessous) de l’électricité provenant d’une source renouvelable – ici des panneaux solaires – et la restituer si nécessaire. Il faut pour cela disposer de «réseaux électriques intelligents» (Smart Grids), limités jusqu’ici à des projets pilotes.

Station murale au domicile

The Mobility House, un partenaire de Nissan, installe des stations murales spéciales au domicile des utilisateurs qui le souhaitent. Et s’agissant des stations de recharge publiques, Nissan a conclu, notamment aux Pays-Bas, en Autriche et en Allemagne, un accord de coopération permettant de s’approvisionner en électricité produite à partir d’énergies renouvelables et selon un système de facturation unique. En Suisse, le courant est encore gratuit ou payable par abonnement ou carte de crédit, tout dépend des exploitants. Cela étant, la batterie peut également stocker de l’électricité excédentaire produite en période creuse et la réinjecter dans le réseau quand la demande est la plus forte. De quoi récupérer quelques francs grâce aux écarts de tarif.

La silencieuse prévient les piétons 

Reste la question des piétons. La Leaf est quasi inaudible jusqu’à 30 km/h. Au-delà de cette vitesse, on l’entend à cause du bruit des pneus. Pour la ville, Nissan l’a donc équipée d’un signal sonore appelé Canto, destiné à prévenir les piétons.
Enfin, la Leaf est équipée d’un système Pro-Pilot représentant une première étape de la conduite automatisée, celle assurant la gestion de la trajectoire et de la vitesse. L’électromobilité nous ouvre donc aussi de nouvelles perspectives en matière de conduite.

2018 Nissan Leaf [TEST] : premiers tours de roues au volant de la 2e génération

2018 Nissan LEAF INTERIOR

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

texte:
Andreas Faust
Photo:
DR
Publication:
lundi 20.11.2017, 12:20 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?