De petits grains de très grande valeur: l’or brut Fairtrade du Pérou vient d’arriver à Chiasso.

Brillant tel l’or Max Havelaar du Pérou

Bijoux Le précieux métal issu du commerce équitable est transformé en chaînes, bagues et bracelets, vendus chez Christ Montres & Bijoux.

Une multitude de petites pépites scintillent au fond d’une boîte grise. Elles ont fait un long voyage depuis le désert d’Atacama, au Pérou, jusqu’à Chiasso.

L’or est toujours préalablement fondu.

L’or est toujours préalablement fondu.
L’or est toujours préalablement fondu.

Ces granulés d’or brut pèsent en tout quelque 7 kg. Le prix de cette masse de métal précieux en impose également: environ 250 000 fr. Mais sa valeur particulière est ailleurs. En effet, l’or provient de la mine Sotrami, certifiée Fairtrade. Les mineurs qui l’ont extrait reçoivent un prix équitable et bénéficient d’une meilleure protection grâce à des mesures de sécurité obligatoires.
En effet, l’extraction de l’or est un travail pénible et dangereux. Pour récupérer les 3 à 10 kg d’or que contient une tonne de roche arrachée à la montagne, il faut recourir à des produits chimiques toxiques tels que le mercure ou l’acide cyanhydrique. Et ce, souvent sans se préoccuper de ce qu’il adviendra de ces déchets dangereux.

Les ouvriers de la mine de Sotrami sont bien protégés.

«

L’or garantit à la mine de Sotrami un prix équitable»

André Koch, chef du projet «or» chez Max Havelaar

Effets positifs

La matière première est travaillée jusqu’à la forme voulue.

La matière première est travaillée jusqu’à la forme voulue.
La matière première est travaillée jusqu’à la forme voulue.

L’utilisation de produits chimiques est soumise à des directives strictes dans les petites mines certifiées Fairtrade. «Ce label signifie que les mineurs sont formés pour manipuler et éliminer des produits dangereux», précise Carine Boetsch, cheffe de projet Marques propres et labels de qualité durables chez Coop.
Avant que l’or n’entame son voyage vers la Suisse, une importante préparation est nécessaire en amont, au Pérou. André Koch, chef du projet «or» auprès de la Fondation Max Havelaar, souligne les
effets positifs déployés par le processus de certification Fairtrade. L’or rapporte à la mine de Sotrami un prix équitable et, en plus, une prime Fairtrade qui permet notamment de construire un dispensaire et d’agrandir une école.
Une fois à Chiasso, l’or brut est raffiné et travaillé. Toutes les opérations sont faites à la main. Les pierres ne sont montées qu’à la fin. Après des semaines de travail minutieux, les bijoux peuvent rejoindre les magasins Christ dans toute la Suisse. Vous trouverez aussi des bijoux élaborés à partir d’or certifié Fairtrade dans les bijouteries des magasins Coop City.
Acheter des bijoux Fairtrade, c’est faire plaisir à ses proches ou à soi-même tout en rendant quelque chose aux mineurs du Pérou pour leur dur labeur.

En bref ce que signifie le label Fairtrade

Commerce équitable

Un bijou fabriqué avec de l’or Fairtrade: élégant et indémodable.

Un bijou fabriqué avec de l’or Fairtrade: élégant et indémodable.
Un bijou fabriqué avec de l’or Fairtrade: élégant et indémodable.

Le label de qualité Fairtrade de la Fondation Max Havelaar (Suisse) est décerné à des matières premières provenant des pays du Sud, à condition qu’elles soient produites dans le respect de normes sociales et écologiques strictes. L’organisation FLO Cert contrôle que les directives Fairtrade soient respectées tout au long de la filière. Ce label garantit aux producteurs de régions défavorisées un prix minimum ainsi qu’une prime Fairtrade destinée à financer des projets communautaires. Le consommateur peut connaître l’origine des produits qui figure sur l’emballage s’il est assez grand ou sur le site Internet de Max Havelaar (www.maxhavelaar.ch) grâce au numéro de traçabilité (FLO-ID).
www.coop.ch/maxhavelaar

Métal noble

Prix de l’or, Vente, Extraction

www.coop.ch/orfairtrade