La vignette

Anne Carrard, comédienne-animatrice

Anne Carrard, comédienne-animatrice
Anne Carrard, comédienne-animatrice

Comme chaque année, j’attends le tout dernier moment pour changer ma vignette. Je dépasse même la date butoir alors que je possède la nouvelle depuis presque deux mois.
Pourquoi repousser ce moment? Eh bien simplement parce que je trouve terriblement agaçant de gratter cet autocollant si résistant.
Munie d’un dissolvant pour vernis à ongles, d’un cutter, d’un sèche-cheveux (qui ne sert à rien), je passe au moins 15 minutes à enlever l’ancienne vignette qui s’arrache millimètre par millimètre tout en restant collée à mes doigts. Une fois la vignette en miettes, mais toujours sur mes doigts, je nettoie la zone en vidant mon tube de dissolvant, je la sèche et colle la nouvelle.
Je range mon matériel et peux enfin reprendre l’autoroute sans avoir le cœur qui bat! Mais, shootée au dissolvant, j’ai très vite la tête qui tourne et les yeux rouges. Je suis donc contrainte de limiter mes déplacements du jour.
Je prendrai le bus, tout en me demandant comment se fait-il qu’en 2016, on n’ait toujours rien inventé de mieux que cette fichue vignette!

D'autres chroniques d'Anne Carrard

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

texte:
Anne Carrard
Photo:
Darrin Vanselow
Publication:
lundi 15.02.2016, 13:50 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?