1 von 52


Vue sur le lac des Quatre-Cantons depuis le Rigi (1797 m), la «reine des montagnes».


Téléphérique qui grimpe de Weggis sur le Rigi.

Vue du lac depuis le Fronalpstock (1921 m). A droite: Brunnen. A gauche: l'Urnersee.

Vue du lac depuis le Fronalpstock (1921 m). En bas à droite: la plaine du Grütli. A gauche: le petit lac du Seeli.

Le lac depuis le Pilatus.




Le bateau à Vapeur «Schiller».

Le lion de Lucerne.

La salle de concert du KKL, au port de Lucerne.

La «Seerose» à Lucerne.


Concert dans la «Seerose».


Direction Urnersee, vers le Grütli et Flüelen.



Le rocher de Tell (Tellsplatte).

La chapelle de Tell.

L'Urnersee, la corne sud du lac des Quatre-Cantons, et le Bristen (3073 m) en arrière plan.



Le camping de Flüelen.

Le camping et la station de canoë de Flüelen.


Une adepte du stand-up-paddle.

Le monument de Guillaume Tell à Altdorf.

Le Moskito Bar de Füelen.

Le Tell Museum de Bürglen.

La fameuse toile de Ferdinand Hodler.

Bauen, au bord de l'Urnersee.

Le port du Grütli.


La plaine du Grütli.



Le camping «Hopfreben» de Brunnen.



Le port de Treib.

Le port de Buochs.



Le Hammerrschwand (1128 m) où se trouve l'ascenseur qui monte au Bürgenstock.

Les eaux limpides du lac.


La tour de Stansstad.



Vue de l'Alpnachersee, qui borde le lac des Quatre-Cantons à l'ouest.

Ô riant lac: aventures entre ciel et flots

Anniversaire Le lac des Quatre-Cantons célèbre 200 ans d’histoire du tourisme. Bordé de montagnes majestueuses, il réserve bien des surprises.

Sculpté entre les monts. Éclair de génie de la nature. Le lac des Quatre-Cantons invite aussi bien à la flânerie, aux excursions historiques qu’aux expéditions vertigineuses. De la plaine du Grütli au rocher de Guillaume Tell, de la Riviera de Weggis au panorama du Rigi, ses eaux scintillantes dansent et «houlent» dans une sérénité, qui s’éclipse aussi vite lorsque l’orage gronde.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Cette année, la région fête 200 ans d’histoire du tourisme. C’est en effet en 1815, après la chute de Napoléon, que les Anglais peuvent à nouveau voyager en Europe et que deux hôtels prestigieux sont construits ici: celui du Rigi Kulm et le Seehotel Goldener Adler de Küssnacht. La fête bat déjà son plein. Le bicentenaire s’incarne dans un joyau naval, la bien nommée «Seerose» (nénuphar), plateforme culturelle flottante, qui mouille actuellement à Lucerne. Festoyons, pardi! À son bord résonne le Gästival, qui naviguera tantôt vers Stansstad, Brunnen, Alpnachstad, Flüelen et Vitznau.

La «Seerose» (nénuphar) itinérante célèbre le bicentenaire.

Des eaux peu à peu turquoise

Ici, on peut humer l’air marin de bien des manières. Sur le vaste réseau de navigation du lac qui compte une flotte de vingt bateaux, dont cinq à vapeur et roues à aubes.

Cinq bateaux à vapeur naviguent sur le lac.

Et si on souhaite être son propre capitaine, rien de tel que de glisser sur les flots en canoë en suivant les routes tracées sur la carte de navigation pour rameurs. Plus on s’aventure vers le sud et le berceau de la Suisse primitive, plus les eaux du lac deviennent turquoise, plus les montagnes morcellent ses rives de manière abrupte. Un menhir géant planté dans les flots rend hommage à Friedrich von Schiller, l’auteur de la pièce de théâtre «Guillaume Tell» (1804). Et quelques vagues plus loin, le port du Grütli annonce la plaine du Pacte fédéral, joyau de verdure où trônent trois pins noirs. Vision de neige éternelle: au loin, le Bristen (3073 m) semble guider les navires vers le port de Flüelen, village prisé par les windsurfeurs helvétiques. Au fil des rencontres, l’hospitalité (Gastfreundschaft) des autochtones devient une évidence. Que cela soit au restaurant du Grütli ou au Moskito Bar de Flüelen – ainsi nommé à cause du vent omniprésent de cette corne du lac, très peu apprécié par les moustiques!

Le rocher dédié à Friedrich von Schiller et son Guillaume Tell.

Une nature trop bavarde

Même si le génie humain a creusé des tunnels dans le Gothard, planté des télécabines et des trains à crémaillère sur toutes les montagnes environnantes, ici, pas d’artifices, la nature est trop présente, trop envahissante, trop bavarde. Le respect qu’elle impose tutoie la royauté. Fait revivre les mythes d’antan. Les cavernes du Pilatus (2128 m), qui surplombe Lucerne, n’abritaient-elles pas jadis des dragons? Tonnerre de tonnerre. Avec une telle aura, difficile de ne pas faire le plein d’énergie. Et lorsque, sur le pont du bateau, les effluves marins revigorent le corps, et les yeux voguent au loin, tout n’est qu’harmonie!

Paradis des rameurs avec 5 stations de canoë.

L’embarras du choix

Sur monts ou sur houle

«Seerose» et Gästival. Avec ses 48 m de diamètre et ses 16 m de hauteur, la plateforme flottante accueille jusqu’au 4 octobre spectacles, concerts et pièces de théâtre célébrant le bicentenaire du tourisme de la région. www.gaestival.ch
Canoë. Possibilité de louer des canoës et kayaks dans l’une des stations de Lucerne, Brunnen, Gersau, Flüelen ou Alpnachstad. Infos, carte et itinéraires sur www.kanurouten.ch (en allemand)
Navigation touristique. Le port se situe directement à la sortie de la gare de Lucerne. Horaires des différents bateaux: www.lakelucerne.ch (all./angl.)
Montagnes. Rigi: train à crémaillère depuis Vitznau, téléphérique depuis Weggis. Pilatus: train à crémaillère depuis Alpnachstad ou téléphérique depuis Kriens. Stanserhorn: téléphérique avec pont supérieur en plein air depuis Stans. Klewenalp: téléphérique depuis Beckenried. Bürgenstock: depuis Kehrsiten-Bürgenstock, sentier des rochers jusqu’à l’ascenseur du Hammetschwand. Seelisberg: train à crémaillère depuis Treib. www.luzern.com

Offre de rêve à pied ou à vélo

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Alain Wey

Rédacteur

Photo:
Luzern Tourismus, Gästival, Alain Wey
Publication:
lundi 22.06.2015, 14:50 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?