Lapin doré

En coulisse Après plus de 60 ans, le lapin en chocolat de Lindt a conquis presque toute la planète. Mais au fond, combien d’exemplaires seront produits cette année?

Culte

Qu’il soit en porcelaine, imprimé sur des tasses ou sous forme d’animal en peluche: le lapin de Lindt est un objet culte.

Pays d’origine

Le Lapin or est né en Allemagne. Ce n’est qu’en 1994 qu’il a bondi en Suisse.

9000 km

Telle serait la longueur des Lapins or produits cette année si on les alignait. Ça correspond à la distance Genève–Hong Kong.

Grand choix

Du minuscule lapin de 10 grammes au géant d’un kilo, il existe six tailles de cette gourmandise chocolatée.

Diversité

Outre le ruban rouge (chocolat au lait), le lapin existe aussi avec un ruban brun (chocolat foncé), crème (chocolat blanc) et vert (aux noisettes).

Les géants

Depuis le 9 mars, un Lapin or géant traverse le lac de Zurich. De plus, 75 autres supergrands lapins illuminent des toits de maisons suisses durant la période pascale.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Explosion de la demande

Un beau matin de mars, un petit lapin tout mignon s’est mis à sautiller sous les rayons généreux du soleil. Par la fenêtre, un maître chocolatier de Lindt et son petit garçon l’observaient humer les perce-neige et les narcisses dans le jardin encore parsemé de plaques de neige. Puis, le sympathique animal a disparu dans les buissons.
Constatant la mine attristée de son fils, le père a eu une idée – encore bien visible de nos jours: créer un lapin qui ressemblerait à celui du jardin, mais en délicieux chocolat au lait. Le maître chocolatier inventif l’a emballé dans un papier doré scintillant. Mais le clou de sa création a été la petite clochette qu’il a accrochée autour du cou du lapin à l’aide d’un petit ruban rouge. «Pour empêcher le lapin de disparaître à l’improviste», a expliqué le père à son fils. Et le garçon a retrouvé le sourire.
Cette histoire est-elle vraie? Est-ce bien de cette façon qu’est né le désormais mondialement célèbre Lapin or, en 1952? Personne, même parmi les plus anciens maîtres chocolatiers de Lindt, ne peut le certifier. Mais une chose est sûre: au cours de ses 64 années d’existence, le Lapin or a réalisé une marche triomphale encore inégalée à ce jour. Et cela aussi bien aux États-Unis, qu’en Amérique du Sud, Hong Kong, Russie, Australie ou Nouvelle-Zélande.
En effet, il est vendu dans plus de 60 pays. Cette spécialité est donc extrêmement populaire et sa notoriété ne cesse de croître. Rien que cette année, quelque 150 millions de Lapins or seront produits, dont 7 millions uniquement pour le marché suisse. Lindt accorde la plus grande attention à la production qui requiert 45 minutes par lapin. Ça commence par le mélange de fèves de cacao: elles sont moulues très finement avec du sucre et d’autres ingrédients avant de passer à la conche. Cette malaxeuse donne au chocolat son caractère fondant. Sans cette opération, le mélange serait plutôt cassant et «sablonneux». L’invention est de Rudolf Lindt, considéré comme le père fondateur de l’entreprise. En 1879, ce procédé avait permis une véritable percée au chocolat au lait.

Un lapin doré et bien moulé

Le chocolat encore liquide est immédiatement versé dans un demi-moule en forme de lapin, l’autre moitié est posée dessus et les deux pièces sont ensuite fermées hermétiquement. Au cours d’un processus très élaboré, le moule est tourné et retourné jusqu’à ce que le chocolat se soit réparti uniformément à l’intérieur. Une manœuvre plus délicate qu’il n’y paraît, car la masse chocolatée doit être de la même épaisseur partout. À défaut, le lapin risquerait d’être trop  fragile et cassant.
Par rotation continue, la masse refroidit. Ce qui a pour effet de former de petits cristaux au sein du beurre de cacao qui se rétrécit ainsi légèrement. Processus qui permet de démouler plus facilement le lapin. La pièce creuse est ensuite emballée dans la feuille dorée si typique et polie à l’aide de gants mous. Le Lapin or est ainsi rendu plus brillant. La note finale consiste à passer le ruban rouge avec la clochette autour du cou. Cela l’empêchera de se soustraire en douce aux fins becs de Pâques.

Lapin or: les jalons

1952 Naissance en Allemagne
1994 Premières ventes en Suisse et en Autriche
1996 Entrée sur le marché en Grande-Bretagne et aux États-Unis
1997 Conquête de l’Australie
2002 Débarquement en Amérique du Sud
2004 La Russie et Hong Kong accueillent le lapin de Lindt
2007 Premières ventes en Égypte, au Koweït, au Qatar et au Bahreïn
2015 Nouveau design zébré: édition limitée à cette année-là

www.lindt.ch

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Markus Kohler
Photo:
Heiner H. Schmitt
Publication:
dimanche 20.03.2016, 16:57 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?