Pour sa marque propre bio Naturaplan, Coop mise sur le Bourgeon de Bio Suisse. Ses normes sont parmi les plus strictes au monde.

Le Bourgeon: un label au top

Classement Une évaluation des 31 labels alimentaires principaux parue en octobre le révèle: le bio est à géométrie variable.

Ceux qui souhaitent faire des achats responsables sont confrontés à une multitude de labels de qualité. Une véritable jungle dans laquelle on se perd facilement. Le guide que viennent de publier les organisations Pusch, WWF, Helvetas et la Fondation pour la protection des consommateurs permet de s’y retrouver. Il présente une évaluation des 31 labels alimentaires les plus répandus. Résultat principal: il y a un monde entre les normes du Bourgeon de Bio Suisse et les normes bio de l’Union européenne (UE)…

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Concrètement, Naturaplan, la marque propre bio de Coop qui arbore systématiquement le Bourgeon de Bio Suisse, obtient la mention excellent, avec un total de 168 points sur un maximum de 200. Le label bio de l’UE, avec ses 77 points, est quant à lui partiellement recommandé. «Cette évaluation confirme que nos directives bio sont parmi les plus strictes et les mieux contrôlées du monde», commente Urs Brändli, président de Bio Suisse.
Yves Grüninger, responsable chez Coop pour les marques propres durables, ajoute: «Nous avons la volonté de n’offrir à nos clients que les produits les meilleurs et les plus fiables. Depuis plus de vingt ans, nous misons donc sur le Bourgeon et travaillons en collaboration étroite avec Bio Suisse. Contrairement à d’autres détaillants suisses, nous ne proposons qu’exceptionnellement des produits bio de l’UE dans notre assortiment.»
Dans leur rapport, les rédacteurs du guide expliquent les raisons des bons résultats du duo Naturaplan/Bourgeon. On peut notamment y lire: «Les mêmes directives s’appliquent aux produits (Naturaplan) indigènes et importés. Elles sont sur de nombreux points bien plus sévères que les prescriptions légales en matière d’agriculture biologique.»

Chercheurs et experts

Conséquence logique: le label obtient des résultats supérieurs à la moyenne dans tous les domaines d’évaluation et pour tous les assortiments.
En outre, les produits Naturaplan provenant de pays du Sud sont «en règle générale aussi certifiés Max Havelaar».Il en va autrement pour le label bio de l’UE. Les auteurs jugent qu’il obtient de moins bons résultats parce que «le règlement bio de l’UE ne contient que peu ou pas du tout de prescriptions concernant l’arrosage, la biodiversité, le climat et l’aspect social».
L’évaluation se base sur le catalogue de critères du guide précédent, publié en 2010. Ce document a été établi par une centaine de chercheurs et d’experts. Les organisations de labellisation ont été exclues de l’évaluation, qui a par ailleurs porté sur les normes écologiques et sociales (bien-être animal et commerce équitable inclus), et également sur la transparence, le contrôle, le champ d’application du label, etc. Vous trouverez des informations plus détaillées ainsi qu’un lien vers le guide complet sur: www.des-paroles-aux-actes.ch 

Naturaplan/Bourgeon meilleurs que le label bio de l’UE

Plus un segment est complet, meilleure est la note.

Source: Rapport de synthèse sur l’évaluation des labels alimentaires 2015

Des actes pour le bien-être de tous

www.des-paroles-aux-actes.ch/111
Toutes les paroles aux actes
René Schulte

Rédacteur

.

Photo:
Stefan Bohrer, SP
Publication:
lundi 09.11.2015, 13:35 heure

Retrouvez toutes nos recettes