La conquête tragique

150 ans Le 14 juillet 1865, la cordée emmenée par l’Anglais Edward Whymper atteignait le sommet le plus convoité de Suisse. À ses pieds, Zermatt a préparé une série d’événements pour ce jubilé.

Un tel événement, ça se fête! Zermatt s’est parée de ses plus beaux atours pour cette année de commémorations. Sur la place de la gare, une horloge géante égrène le compte à rebours jusqu’au 14 juillet, le jour exact de la conquête du Cervin, la plus mythique des montagnes des Alpes, il y a 150 ans. À l’heure pile, sept coups de canon résonneront.
Et pourtant, tout ne fut pas rose. Après 45 tentatives infructueuses, une équipe de sept alpinistes formée sur le tas et menée par l’Anglais Edward Whymper semble avoir plus de chance et atteint le sommet le jour de la fête nationale française 1865, à 13 h 40. Leurs cris résonnent jusqu’à Zermatt où la nouvelle se répand à toute vitesse. Les héros laissent leur nom dans une bouteille de vin au sommet, avant d’entamer la descente. La corde s’avère trop courte, les alpinistes se scindent en deux groupes, reliés par une mince ficelle. Le moins expérimenté dévisse et emporte dans sa chute trois compagnons. Whymper et les deux guides valaisans Peter Taugwalder père et fils ne peuvent que constater leur décès.
S’ensuit un procès où tout le monde se rejette la faute. La reine Victoria interdit aux citoyens anglais de s’attaquer au Cervin, une décision qui place Zermatt sur la carte du monde et suscite toutes les curiosités. La destinée touristique de la station était née. Au musée du Cervin, la fameuse corde est exposée à côté du matériel de l’époque, histoire de montrer à quel point cette conquête fut un exploit.

Une année de festivités

En 2015, les commémorations s’effectueront en costumes d’époque. Car la très chic station haut-valaisanne a pris le pari de proposer des animations pour tous: festivals de rock, de folklore et de musique classique, la fête cantonale des guides de montagne, le trophée mondial de course de montagne… Cet été, un spectacle en plein air «The Matterhorn Story» racontera la conquête du sphinx en chansons, et surtout, en plusieurs langues dont le français et le japonais. Composé pour l’occasion, «1865», l’hymne du Cervin, interprété par la chanteuse d’ABBA, Frida Lyngstad – résidente de Zermatt –, a donné le ton des festivités.

Pour l’instant, c’est surtout l’ambiance d’une saison de ski battant son plein qui prédomine. Le jubilé? Les vacanciers dissertent plutôt sur la qualité de la neige et les après-ski. Le cuisinier Ivo Adam, ambassadeur de Slow Food, effectue sa troisième saison à Zermatt, en résidence au Backstage Hotel Vernissage. Il ne sera plus là cet été, lors des festivités, mais ne perd pas une occasion de profiter de l’offre éclectique du Haut-Valais: «Le restaurant Zum See sert une incroyable bouillabaisse avec beaucoup d’ail. Une soupe du sud de la France aux pieds du Cervin. C’est comme passer des vacances d’hiver et d’été en même temps!»

Un spectacle musical en plein air retracera l’épopée de la conquête du Cervin.

Bons plans

Séjours bon marché 

Il n’y a pas que des palaces avec jacuzzi privé, à Zermatt. La station abrite, entre autres auberges de jeunesse, cinq chalets Reka, pour les familles à petits budgets. Le prix par personne par nuit débute à moins de 40 francs (réservation par bloc de sept nuits en appartement). Le village voisin de Täsch, à cinq minutes en train, possède, lui, une large offre à bon prix.
Si vous préférez les hôtels design, celui qui accueille Ivo Adam dans ses cuisines, le Backstage Hotel Vernissage, propose des chambres tout en transparence dès 240 fr.
Enfin, pour une ambiance plus alpine et chic, rendez-vous au départ du téléphérique du Petit Cervin, à l’Hôtel Berghof, qui accueille l’équipe suisse féminine de ski durant ses entraînements (dès 400 fr.).

Au musée, la corde qui a précipité les alpinistes dans le vide.

www.zermatt.ch

Commentaires (2)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Mélanie Haab

Rédactrice

.

Photo:
SP
Publication:
lundi 23.02.2015, 15:30 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?