1 von 4





Le Ford S-Max joue la carte futuriste

Évolution De monospace familial, le Ford S-Max de deuxième génération s’est mué en moyen de locomotion high-tech. Focus.

Je veux aller à l’arrière!» Eh bien oui, c’est la place des enfants! Mais en demandant cela, la petite dernière de la famille voulait dire «tout derrière», dans le coffre. Là où, dans le monospace Ford S-Max de première génération, se trouvaient déjà deux sièges escamotables. Une rangée rien que pour elle, loin des parents et suffisamment à l’abri des regards.
Avec les années, la petite a grandi et cette troisième rangée de sièges – conçue surtout pour des enfants – a perdu de son attrait. Mais elle aime toujours les monospaces. Surtout quand ils sont capables de gravir des côtes aussi prestement que le S-Max.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Direction très précise

Le nouveau modèle est encore mieux rodé à cet exercice. Les châssis présentant un excellent équilibre entre tenue de route et confort font partie des compétences de Ford, même dans le cas des véhicules à vocation familiale. Et la précision de la direction du S-Max vous fait oublier la longueur du véhicule (4,80 m). Les motorisations ont beaucoup évolué. Le gourmand cinq cylindres turbo a fait place à de nouveaux moteurs turbo essence et diesel délivrant entre 120 et 240 ch. Et comme un véhicule de ce gabarit ne sert pas seulement à aller chercher les croissants, le diesel ne constitue pas un mauvais choix. Ceci d’autant plus que la version de 120 ch est aussi la moins chère de la gamme. Elle n’est cependant pas compatible avec la traction intégrale que le S-Max propose en option.

La liste des options est longue

Dès le début, Ford avait rompu avec les prémisses du segment – une caisse et quatre roues – et fait du S-Max une sorte de break au format XXL. Il n’y avait pas grand-chose à changer, hormis profiler encore mieux cette carrosserie.
Le compartiment de charge est extensible jusqu’à 2200 litres, à condition de rabattre les cinq sièges à l’arrière et de laisser les enfants à la maison.
Des matériaux moussés ont supplanté le plastique dur et la profusion d’interrupteurs de la console médiane appartient au passé. À la place, l’écran tactile de la navigation s’accompagne de rares boutons. La liste des options est longue et comprend les caméras de vision périphérique, les phares à LED, l’éclairage d’ambiance et de nombreuses aides à la conduite. Grâce à la commande vocale du système Sync 2 de Ford, qui connecte la voiture à Internet via un smartphone, il suffit d’exprimer sa faim à voix haute pour que la liste des restaurants les plus proches apparaisse sur l’écran.
S’ajoute un régulateur de vitesse, géré grâce à une caméra de reconnaissance des panneaux de limitation. Papa se réjouit que sa fille puisse venir bientôt s’asseoir à l’avant. À la place de gauche.

Ford S-Max

Bon à savoir

Moteur et transmission
4 cylindres turbodiesel, 2,0 litres, 88 kW/120 ch, boîte 6 vitesses manuelle, traction avant

Consommation et CO2
5,0 l/100 km, CO2 120 g/km, Euro 6, étiquette énergie A

Prix
dès 34 600 francs

***** Habitabilité
***** Confort
***** Coût/utilité

«Bloquée dehors!»  

Anne Carrard, comédienne-animatrice

Anne Carrard, comédienne-animatrice
Anne Carrard, comédienne-animatrice

Soit les places de parc ont rétréci, soit j’ai grossi, soit je ne sais plus me garer! Ces interrogations, je me les suis posées pas plus tard qu’hier en voulant récupérer ma voiture dans un parking souterrain. Quelle ne fut pas ma surprise en la voyant quasi engloutie de part et d’autre par deux monstres à quatre roues. Je me suis frotté les yeux en me demandant comment j’allais diable pouvoir entrer dans mon véhicule!
Je n’arrivais plus à ouvrir les portières! Après avoir rouspété contre les bolides voisins surdimensionnés, j’ai décidé de tenter une invasion barbare par le coffre! J’ai bien cru que j’y restais définitivement, mais victoire, transpirante et rouge «de tout», j’ai finalement pu atteindre mon volant.
Le temps de reprendre mes esprits et d’entendre la voiture de gauche démarrer, libérant l’accès qui dix minutes avant semblait si «miné».
Elle ne pouvait pas bouger avant celle-là? Bah non, bien sûr que non! Au moins, je sais que maintenant je peux passer par le coffre!

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Andreas faust

Photo: SP

Publication:
lundi 10.08.2015, 14:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?